Apple veut produire ses propres écrans

 |   |  328  mots
Apple a vu son chiffre d'affaires bondir à 88,3 milliards de dollars pour le premier trimestre de son exercice décalé.
Apple a vu son chiffre d'affaires bondir à 88,3 milliards de dollars pour le premier trimestre de son exercice décalé. (Crédits : Heinz-Peter Bader)
Toujours en quête d'autonomie vis-à-vis de ses fournisseurs, le fabricant d'iPhone travaille actuellement sur la production de ses propres écrans. Baptisé T159 en interne, ce projet développe des écrans MicroLed, censés être plus fins, plus lumineux et plus économes en énergie que les écrans actuels.

Bientôt des écrans "Design by Apple" ? Le fabricant d'iPhone travaille à la conception de ses propres écrans à la norme MicroLED, selon une enquête publiée ce lundi 19 mars par BloombergLe projet, objet « d'investissements significatifs », est baptisé T159. Il a été confié à Lynn Youngs, responsable de la technologie des écrans de l'iPhone et de l'Apple Watch, ajoute l'agence, citant des sources proches du dossier. Environ 300 ingénieurs sont mobilisés sur le sujet.

Apple aurait déjà réalisé des tests sur un petit échantillon dans une usine secrète à Cupertino (Californie), à deux pas de son campus Apple Park. La firme à la pomme voudrait dans un premier temps utiliser les écrans MicroLed pour équiper ses objets connectés. Ces derniers sont plus fins, plus lumineux et plus économes en énergie que les écrans Oled (diodes électroluminescentes organiques) actuels. Mais il ne faut pas s'attendre à voir le prochain iPhone équipé de MicroLED avant au moins trois à cinq ans. En effet, cette technologie est plus difficile à produire que les écrans actuels, indique Bloomberg. À tel point que le fleuron de la Silicon Valley aurait presque enterré le projet il y a un an.

Vers l'indépendance vis-à-vis de ses fournisseurs ?

C'est un pas de plus pour Apple, qui travaille à acquérir davantage d'indépendance vis-à-vis de ses fournisseurs. Le groupe californien conçoit déjà ses propres processeurs pour ses appareils mobiles et une incursion dans les écrans pourrait constituer, à long terme, un coup dur pour des fabricants d'écrans comme Samsung Electronics, Japan Display, Sharp et LG Display.

À la Bourse de Tokyo, l'action Sharp a fini lundi en recul de 1,7% et Japan Display en baisse de 2,42%. LG Display pour sa part a terminé en repli de 1,60%. La décision d'Apple pourrait également affecter des fournisseurs comme Synaptics, qui fabrique des puces destinées à la gestion des écrans tactiles, selon Bloomberg.

Lire aussi : iPhone : Apple sur la voie de l'indépendance vis-à-vis de ses fournisseurs ?

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2018 à 18:17 :
"Apple veut produire ses propres écrans"
Non. Apple veut concevoir ses propres écrans. Nuance.
Et ils seront fabriqués en Chine.
Foxconn?
Bref ...
a écrit le 19/03/2018 à 16:42 :
Le temps passe et l'économie change, il y a 40 ans c'était le mouvement inverse, nos entreprises se sont ruées vers la sous traitance, pensant d'abord à payer le moins possible ses salariés et des boites comme FIAT qui fabriquait tout elle même ont au final tout perdu.

Nous voilà vers le processus inverse, qui me semble logique, maitriser toute la chaine de production afin de maitriser son produit du début à la fin. C'est à mon avis une excellente idée qui devrait forcément payer au moins à moyen et long terme, plus on a d'outil de production dont on sait se servir et plus on est crédible.

Mais quelle leçon de stratégie économique et financière nous donnent ces GAFAM quand même hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :