Cambridge Analytica : comment savoir si vos données Facebook ont été captées

 |   |  321  mots
Les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs Facebook auraient été captées par le cabinet d'analyse Cambridge Analytica.
Les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs Facebook auraient été captées par le cabinet d'analyse Cambridge Analytica. (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Le cabinet d'analyse Cambridge Analytica, au service de Donald Trump lors de sa campagne présidentielle en 2016, a capté les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs Facebook. Environ 200.000 profils français seraient touchés par cette fuite. Le plus grand réseau social au monde vient de mettre en ligne un outil pour savoir si vos données ont été siphonnées par Cambridge Analytica.

En plein scandale Cambridge Analytica, Facebook s'était engagé à tenir informer ses utilisateurs. Le plus grand réseau social au monde, avec 2,13 milliards d'utilisateurs, vient de mettre un ligne une nouvelle page d'aide pour savoir si vos données ont été captées par le cabinet d'analyse Cambridge Analytica. Au service de Donald Trump pendant l'élection présidentielle en 2016, le cabinet a mis la main de manière détournée sur les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs Facebook. Environ 200.000 profils français seraient touchés.

facebook

Dans un second temps, Facebook souhaite avertir individuellement les internautes dont les données personnelles ont été détournées. Le réseau social appelle également ses utilisateurs à faire le ménage dans leurs paramètres, notamment "l'onglet application".

Lire aussi : Cambridge Analytica : l'heure des comptes a sonné pour Facebook

Des données captées par le biais d'une appli

En effet, les données personnelles ont fuité par le biais de l'application "this is your digital life", créée en 2013. Selon Facebook, environ 300.000 personnes auraient téléchargé cette application. Lors de son téléchargement, les utilisateurs concédaient un droit d'accès à leurs données personnelles Facebook - mais aussi, à celles de leurs amis. Ce qui explique le nombre mirobolant de comptes concernés.

En novembre dernier, Facebook avait également lancé un outil pour permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016. En effet, l'entreprise de Mark Zuckerberg est accusée d'avoir servie de plateforme de manipulation politique lors de la course à la Maison-Blanche. Facebook, qui avait été appelé à témoigner devant le Congrès, avait envoyé des cadres. De nouveau auditionné par l'institution américaine pour l'affaire Cambridge Analytica cette fois-ci, Mark Zuckerberg s'est déplacé en personne. Une première.

Lire aussi : Cambridge Analytica : Zuckerberg au pied du mur

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2018 à 14:30 :
Nous subissons tous les conséquences du brexit et de l'élection de donald trump.
Donc cambridge analytica nous a tous impactés, que nos données individuelles aient fait partie du lot ou non.
a écrit le 11/04/2018 à 13:48 :
C’est archi connu que les données personnelles des clients et salariés chez orange par exemple sont en open source pour qui les veut, polices publiques et privées en tous genres employeurs compris. Il faut que les dirigeants fraîchement réélus grâce à leurs moyens financiers pas leur bilan soient moins arrogants sur le sujet. Est-ce qu’un leader télécoms qui met sur écoute les salariées qu’il veut mettre dans son lit pour bien la profiler au préalable = viol ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :