COP21 : la Chine et les Etats-Unis signent l'accord de Paris sur le climat

 |   |  681  mots
Le président américain Barack Obama et son homologue chinois, Xi Jinping, juste avant l'ouverture du G20.
Le président américain Barack Obama et son homologue chinois, Xi Jinping, juste avant l'ouverture du G20. (Crédits : Reuters)
Premiers pollueurs de la planète, Pékin et Washington ont ratifié samedi le traité visant à contenir le réchauffement climatique sous le seuil critique de 2 voire 1,5°C par rapport au niveau pré-industriel.

La Chine, principal pollueur de la planète, a ratifié samedi l'accord mondial sur le climat conclu en décembre à Paris à l'issue de la COP21, en marge du G20 de Hangzhou. La chambre d'enregistrement législative du régime communiste a voté "la proposition (...) pour ratifier" ce traité historique visant à contenir le réchauffement climatique sous le seuil critique de 2 voire 1,5°C par rapport au niveau pré-industriel, selon l'agence Chine nouvelle.

Cela supposera des efforts colossaux pour le géant asiatique, qui tire quelque 70% de son électricité du charbon, produisant environ 24% des émissions mondiales de CO2. L'accord de Paris a été formellement signé par 180 pays, mais chacun doit ensuite, selon ses propres modalités (vote au Parlement, décret...), ratifier le texte. Il faut la ratification d'au moins 55 pays représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre pour que le traité entre en vigueur.

Jusqu'à présent, seuls 24 pays étaient allés au bout du processus, selon le site des Nations unies: surtout des petits Etats insulaires, les plus exposés, mais ne représentant que 1,08% des émissions. Les Etats-Unis -deuxième émetteur mondial de CO2- ont dans la foulée imités la Chine. Le président Barack Obama est arrivé samedi à Hangzhou (est de la Chine) où se tient dimanche et lundi le sommet des dirigeants du G20, pour sa dernière visite dans le pays en tant que chef d'Etat. "Au bout du compte, (l'accord) marquera un tournant pour notre planète", a-t-il insisté

Défi des subventions

Avec cette double annonce, une énorme partie du chemin restant sera accomplie: les deux principales économies du globe sont responsables, à elles deux, de 40% des émissions planétaires. "Le signal montre que la communauté internationale s'attaque de concert à la menace climatique. Ces deux pays transforment leurs économies pour tirer leur croissance des énergies propres plutôt que fossiles", indique à l'AFP Alvin Lin, de l'ONG environnementale NRDC.

Mieux encore, "Chine et Etats-Unis devraient faire un énorme bond en avant en dévoilant samedi les résultats d'évaluations croisées de leurs programmes de soutien aux énergies fossiles", se réjouit Li Shuo, conseiller climat pour Greenpeace. "Parler de 'triomphe' après Paris, et continuer de couvrir de généreuses subventions les industries des énergies fossiles n'est simplement pas compatible" voire "hypocrite", s'agace-t-il.

Si la Chine est le premier pays en termes d'investissements dans le solaire, Pékin a approuvé en 2015 la construction d'au moins 150 nouvelles centrales à charbon. La consommation chinoise de charbon a doublé sur la décennie 2004-2014, alimentant une pollution atmosphérique endémique. A telle enseigne que les autorités ont fait fermer ces deux dernières semaines des usines jusqu'à 300 km autour de Hangzhou pour garantir un ciel bleu au G20. Hangzhou "doit être l'occasion pour les dirigeants (du G20) d'établir un calendrier pour éliminer leurs subventions aux carburants fossiles", insiste Li Shuo.

Les grandes puissances devront revoir à la hausse, par 6, leurs objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030 si le monde veut rester sous la limite des +2°C de réchauffement, estime pour sa part l'ONG Climate Transparency.

Pression des investisseurs

Désormais, le monde des affaires lui-même fait pression. Un groupe d'institutions contrôlant 13.000 milliards de dollars d'investissements ont enjoint fin août le G20 de ratifier l'accord de Paris d'ici à fin 2016 pour enrayer les risques financiers induits par le changement climatique - inondations, sécheresse, montée du niveau de la mer. Les ONG espèrent que l'annonce sino-américaine aura un effet entraînant. L'institut Climate Analytics a recensé 34 pays s'étant engagés à ratifier d'ici à fin 2016 (Brésil, Canada, Indonésie, Japon, Iran...).

Le président français François Hollande avait, lui, signé à la mi-juin un décret achevant la ratification par la France de l'accord sur le climat - mais les autres membres de l'Union européenne doivent encore l'imiter. Le président français a récemment averti que l'entrée en vigueur d'ici à la fin de l'année était ainsi "loin d'être acquise".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2017 à 21:38 :
QU'EN EST IL DE LA CHINE SI ELLE APPLIQUE LES ACCORDS DE LA COP 21 ?
Avec ses 1.400.000.000 habitants, la Chine sera dans 30 ans le pays le plus nucléarisé du monde, il sera talonné de près par l’Inde, car les 30 ans sont la durée que la Chine se donne pour fermer et démanteler ses Centrales Electriques fonctionnant au charbon et les remplacera par des Réacteurs Nucléaires de 3ème Génération, soient des EPR européens, soient des AP1000 américains et des WER russes, soit un amalgame de ces derniers.
Bilan énergétique pour la production de l’électricité dont la Chine a besoin :
- 77% est produite à partir du Charbon qui génère une quantité phénoménale de CO2 dans l’atmosphère,
- 23% est produite grâce aux Energies Renouvelables.
Durant la fermeture progressive dans les 30 prochaines années des Centrales Electriques à Charbon, des centaines de Réacteurs Nucléaires de 3ème Génération seront construits, il se peut que leur nombre soit très supérieure à 500, pour rappel 500 Réacteurs étant nécessaires à l’horizon 2050 pour la fabrication de l’électricité dont les USA auront besoin. La Chine a procédé à un Transfert de Recherche et de Technologie pour l’EPR européen mais aussi pour l’AP100 et le WER. Dans l’immédiat, je ne suis pas en mesure d’évaluer la quantité d’électricité issue des Centrales à charbon. Soit QE le nombre de Mégawatts que la Chine consomme grâce au Charbon, il suffit de diviser QE par 1600 pour connaître le nombre d’EPR à construire. QE/1600 = A avec A voisin de 500 à 600. La Chine possède actuellement 23 Réacteurs Nucléaires en exploitation et 35 sont en cours de construction, mais ce n’est que le début, car la Chine va devoir relever un énorme défi en portant le nombre de Réacteurs à 500 environ, Suite dans une prochaine rubrique QU'EN EST IL DE LA CHINE SI ELLE APPLIQUE LES ACCORDS DE LA COP 21 ? Pour recycler les EC usés, il faudra plus de 6 complexes nucléaires du type UP3 800 La Hague et il faudra se résigner à stocker les déchets nucléaires dans le sous sol avec des usines du type BURE.

Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti
a écrit le 04/09/2016 à 18:26 :
A propos ils s'engagent à quoi ??
Est-ce de remplacer une partie du charbon par du gaz de schiste moins cher ??
a écrit le 04/09/2016 à 10:01 :
Tout cela est bien beau, la Chine produira chaque annee un certificat signe par l'executif comme quoi les objectifs de l annee auront ete atteint et les experts internationaux mandate par l'ONU seront invite a constater les progres realise sur le terrain a condition que les visites soient encadre par un guide officiel et que les rapports des experts soient valides par le PC chinois.On rigole bien.
a écrit le 04/09/2016 à 0:28 :
C'était un accord historique important et même essentiel qui sera évidemment entériné par tous après les grands pays et même si ce type d'accord mondial prend généralement plus de temps que seulement un an. Beaucoup de mesures ont en outre été prises sans attendre les signatures car la prise de conscience du changement climatique fait enfin son chemin. Donc bravo à Hollande d'avoir organisé avec succès cette COP 21 historique et créée l'Alliance solaire internationale (ASI) avec 121 pays du monde et plus à terme. C'était vraiment un tournant favorable pour le climat mais aussi une énergie sans risque et très peu polluante comme le solaire notamment avec tous les impacts positifs qui vont avec dans les pays encore non desservis.
a écrit le 03/09/2016 à 13:05 :
Accord mondial sur le climat , une bonne decision symbolique car pour entrée en vigueur il manque la moitié des signatures requises .
a écrit le 03/09/2016 à 11:16 :
la pollution tue deux millions de personnes chaque année en Chine, je fais une moyenne entre les plus optimistes, qui ont de grandes chances d'êtres liés aux intérêts des pollueurs et les plus pessimistes souvent alarmistes.

Le pouvoir chinois sait que sa population se sent particulièrement concerné par ce fléau, un article de la tribune paru il y a quelques jours nous l'a montré. Le peuple chinois paie cash et particulièrement cher le fait d'être l'usine du monde, cela pourrait rapidement devenir une cause de révolte si jamais la population en était informée.

Mais déjà que nous autres en France aucun média ne parle de nos 50000 morts annuel à cause de la pollution...
a écrit le 03/09/2016 à 10:42 :
avec de l'émission de 25% de gaz à l'effet de serre c'est vraiment trop tard mais trop tard mes chers Chineschines. Vous allez dormir avec des masques même pendant la nuit ha ha

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :