Toshiba maintient ses prévisions 2010

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe d'électronique japonais a publié ce mardi un bénéfice net de 243 millions d'euros au premier semestre contre une perte enregistrée un an plus tôt.

Toshiba a annoncé ce mardi un bénéfice d'exploitation trimestriel multiplié par deux soutenu par les ventes de semi-conducteurs. Malgré cette performance,  le groupe japonais a laissé sa prévision annuelle inchangéeen raision des perspectives économiques moroses. Cette prévion s'établit sous les attentes du marché.

Toshiba, numéro deux mondial des mémoires flash de type NAND derrière Samsung Electronics, affiche un résultat d'exploitation de 71,02 milliards de yens (633 millions d'euros) au titre du trimestre juillet-septembre, le deuxième de son exercice. Cela représente pratiquement le double de celui du deuxième trimestre de l'exercice 2009-2010.

Pour l'exercice, Toshiba maintient sa prévision d'un bénéfice d'exploitation de 250 milliards de yens alors que le marché anticipe un profit de 261,9 milliards de yens, selon le consensus des analyste de l'agence reuters.

Le mois dernier, Toshiba avait relevé de 49% sa prévision de bénéfice d'exploitation semestriel en raison d'une forte hausse de la demande de semi-conducteurs.

La hausse des ventes de téléphones sophistiqués du style de l'iPhone d'Apple et le démarrage du marché des tablettes, porté par l'iPad d'Apple, suscitent une forte hausse de la demande de mémoires NAND. Ces puces sont également utilisées dans les appareils photo numériques et les lecteurs de musique.

Avant la publication de ces résultats, Toshiba a fini en hausse de 1,4% à 428 yens mardi à la Bourse de Tokyo, alors que le Nikkei a reculé de 0,4%. Le titre a perdu plus de 17% depuis le début de l'année, sous-performant de près de 8% le Nikkei.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :