Nintendo est à son tour victime d'une cyber-attaque

 |   |  272  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : nintendo)
Les serveurs de la filiale américaine du fabricant japonais de consoles de jeux ont été piratés. L'attaque est revendiquée par LulzSec, un groupe à l'origine de piratages contre Sony et les chaînes de télévision américaines PSB et Fox.

Pas de chance pour l'industrie du jeu vidéo, surtout à la veille de l'ouverture à Los Angeles de l'E3, le plus gros salon du secteur. Le japonais Nintendo, fabricant de la fameuse console Wii, a reconnu dimanche avoir été victime d'une cyber-attaque. Celle-ci a été revendiquée sur le site de microblogging Twitter par un groupe de pirates dénommé LulzSec, qui s'était déjà illustré avec des attaques ciblant les télévisions américaines PSB et Fox. Deux jours plus tôt, c'est le fabricant japonais de consoles Sony qui avait subi un nouveau piratage, de la part également de LulzSec, une attaque toutefois sans commune mesure avec celle lancée entre le 17 et le 19 mai contre son portail interactif PlayStation Network (PSN).

"Les données (mots de passe, adresses électroniques, etc.) de nos clients n'ont pas été dérobées", s'est empressée de rassurer la filiale américaine de Nintendo, dont les serveurs ont subi le piratage en question. La cyber-attaque dirigée contre Sony en mai avait, elle, débouché sur le vol d'identifiants de connexion, d'adresses physiques, et peut-être même de coordonnées bancaires de certains des 77 millions d'abonnés à PSN. Une affaire qui coûtera à Sony près de 120 millions d'euros cette année, avait indiqué le groupe, le mois dernier.

"Les groupes de jeux vidéo doivent renforcer la protection des informations relatives à leurs clients", s'agace Tomoaki Kawasaki, analyste chez Cosmo Securities, cité par l'agence Bloomberg. Preuve de la nervosité des investisseurs, l'action Nintendo a fléchi de 1,1% lundi matin à la Bourse de Toyko, et le titre Sony a chuté de 2,2% à Tokyo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2011 à 10:29 :
Nintendo n'assume pas cette attaque, contrairement a Sony qui a préféré prévenir les joueurs plutot que de prendre des risques.
Nintendo est decidement sournois et irrespectueux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :