Technicolor : le conseil d'administration préfère JP Morgan à Vector

Les administrateurs de l'ex-Thomson recommandent à l'unanimité aux actionnaires de voter, lors de l'assemblée générale du 20 juin, en faveur de l'offre de la banque américaine, qu'ils avaient présentée début mai. Ils n'agréent pas les résolutions, et donc l'offre concurrente, du fonds américain qui s'est manifesté lundi.

3 mn

Manifestation de salariés de Technicolor au siège en avril dernier. Copyright AFP.
Manifestation de salariés de Technicolor au siège en avril dernier. Copyright AFP. (Crédits : AFP)

Au lendemain de l?annonce de l?offre du fonds américain Vector Capital, le conseil d?administration de Technicolor s?est réuni mardi et a annoncé mercredi matin l?issue de ses délibérations : il recommande à l?unanimité aux actionnaires, convoqués en assemblée générale le 20 juin prochain, de voter en faveur des résolutions relatives à l?entrée au capital de JP Morgan Chase. Il considère qu?il s?agit de « la meilleure offre, notamment financière », ayant pris « également en compte le potentiel de création de valeur significatif à long terme qu?offrira à Technicolor une association avec JPMorgan Chase & Co., leader mondial du financement de l?industrie du Media & Entertainment. » Le conseil a tout de même inscrit les projets de résolutions concurrentes de Vector Capital, qu?il qualifie de « non sollicitées » : il souligne que si le fonds de San Francisco affirme soutenir la stratégie de la société, Vector Capital ne précise pas « la déclaration d?intention vis-à-vis de la société qu?elle fera à l'issue du projet d'augmentation de capital qu'elle propose. »

Doutes sur les intentions de Vector Capital
Petit flash-back : le 3 mai, Technicolor a annoncé son projet de lancer une augmentation de capital réservée de 158 millions d?euros, souscrite par JP Morgan et son fonds One Equity Partners, afin de « renforcer sa structure financière et stabiliser son actionnariat », après avoir été chahuté pendant plusieurs mois par des fonds activistes. Coup de théâtre lundi 28 mai : Technicolor annonce que le fonds américain Vector Capital a déposé le 25 mai une offre ferme concurrente, consistant en une augmentation de capital de 186 millions d?euro : Vector assure proposer une offre « améliorée » (à un prix de souscription de 1,90 euro soit une prime de 18,75% par rapport à l?offre de JP Morgan à 1,60 euro) et qui « permettrait de renforcer le bilan de Technicolor, de rembourser une partie de sa dette et de soutenir son plan stratégique Amplify 2015 ». Le conseil d?administration, qui précise avoir « eu des discussions avant le 30 avril 2012 » avec le fonds d?investissement américain, laisse entendre que les intentions de ce dernier ne sont pas claires. Le suspecte-t-il de vouloir en réalité démanteler le groupe, en vendant ses lucratifs brevets par exemple ? Une idée déjà émise par certains de ses actionnaires remuants, Third Point et Apollo.

Un capital très éclaté où l?Etat pèse moins de 1%
La nouvelle n?a pas été très bien accueillie en Bourse. L?action Technicolor, qui avait bondi de 8,8% lundi, cède plus de 2% à la mi-journée sous les 1,5 euro (soit une capitalisation boursière de 333 millions d?euros).Entre JP Morgan, qui détient 1% du capital à ce stade, d'uncôté et Vector 0,6% de l'autre, le lobbying s?annonce intense pour s?assurer les votes le 20 juin prochain. L?issue semble incertaine, au vu de l?éclatement du capital de l'ex-Thomson. Quel sera le positionnement de l?Etat, qui ne détient plus que 0,23% du capital ? Le précédent ministre de l?Industrie, Eric Besson, avait évoqué une entrée au capital du Fonds stratégique d?investissement dont il ne semble plus question. La nouvelle ministre en charge de l?Economie numérique, Fleur Pellerin, a reçu mardi l?intersyndicale de Technicolor, au sujet de l?avenir de l?usine d?Angers, qui emploie 340 personnes, et dont la direction vient d?annoncer le 25 mai le placement en cessation de paiement. A fin 2011, Technicolor employait 17.000 salariés dans le monde, dont environ 1.900 en France.
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 30/05/2012 à 18:00
Signaler
JP Morgan est un teneur de bougie. Après l'achat il va renforcer l'entreprise par de petites acquisitions américaines ou l'ajout d'un portefeuille déjà en main puis la revendre avec bénéfice à Bull, Alcatel ou autres SFR. Pourquoi passer par cet écra...

à écrit le 30/05/2012 à 13:24
Signaler
A voir les banderoles la CGT est dans le coup. Donc c'est mal parti pour les salariés.

le 30/05/2012 à 13:56
Signaler
Alors si la CGT s'en mêle, les salariés sont perdus. La crise fait perdre des emplois, la CGT fait fermer les entreprises, et elle en est fière.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.