Pioneer supprime 2.200 emplois et se recentre sur l'automobile

 |   |  253  mots
Pioneer a fait part mardi de sa décision de céder sa division d'équipements pour disc-jokey (DJ) au fonds américain Kohlberg Kravis Roberts (KKR).
Pioneer a fait part mardi de sa décision de céder sa division d'équipements pour disc-jokey (DJ) au fonds américain Kohlberg Kravis Roberts (KKR). (Crédits : reuters.com)
Une partie de la suppression de postes au sein de l'ensemble du groupe découle de la cession d'activités. Les membres du conseil d'administration sont également concernés par cette restructuration qui touche 10% des effectifs.

Pioneer se restructure. Le groupe japonais d'équipements audiovisuels a annoncé mardi qu'il allait réduire de 10% ses effectifs dans le cadre de diverses opérations de restructuration, ce qui représente quelque 2.200 personnes.

Les membres du conseil d'administration sont également concernés par cette réduction des effectifs, a fait savoir Pioneer dans un communiqué. Le groupe comptait fin mars 22.193 salariés.

Vente de la division d'équipements pour DJ

Une partie de la suppression de postes au sein de l'ensemble du groupe découle de la cession d'activités. Pioneer a fait part mardi de sa décision de céder sa division d'équipements pour disc-jokey (DJ) au fonds américain Kohlberg Kravis Roberts (KKR).

Le groupe nippon doit par ailleurs prendre une participation de 14,95% dans Onkyo, tandis que ce dernier va absorber la filiale de Pioneer qui concentre l'ensemble de ses activités de produits audiovisuels de salon.  Ensembles audio et home cinema, platines DVD, téléphones de maison, casques audio, etc... ne génèrent en effet plus qu'un cinquième des ventes du groupe.

Focus sur l'automobile

Pioneer entend consacrer davantage ses ressources à la fourniture de technologies et équipements pour le secteur de l'automobile, celui où il entrevoit le plus de perspectives.

Il parle aussi de sa volonté de tisser des partenariats dans les pays émergents avec des sociétés locales afin de profiter de ces marchés. Mais également de "transférer des sites de production à l'étranger pour réduire les coûts".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :