Apple Watch : Steve Jobs n'aurait jamais reconnu le Tattoogate

 |   |  560  mots
À cause de l'encre, la montre ne percevrait pas qu'elle est portée et n'afficherait donc pas les nouveaux messages, les mails ou encore les avis Facebook.
À cause de l'encre, la montre ne percevrait pas qu'elle est portée et n'afficherait donc pas les nouveaux messages, les mails ou encore les avis Facebook. (Crédits : Reuters)
La montre connectée de la firme de Cupertino ne supporte pas les tatouages, et Tim Cook, patron d'Apple, le reconnaît, cinq jours seulement après le lancement. Quatre ans plus tôt, Steve Jobs aurait-il fait machine arrière ?

Lancée le 24 avril, l'Apple Watch connaît déjà quelques défaillances. Et non des moindres : la montre connectée dysfonctionne sur les poignets tatoués. L'encre trouble en effet le mécanisme du capteur de fréquence cardiaque qui s'appuie sur un système de lumière absorbée par le sang. Ainsi, "l'encre, la forme et la couleur des tatouages peuvent parfois empêcher l'obtention de mesures fiables", explique Apple dans sa présentation du "cardiofréquencemètre". La marque à la pomme confirme ainsi ce que rapportaient des articles de presse parus une semaine auparavant et qui donnaient un nom à ces incompatibilités : Tattoogate.

Plus problématique encore : certains tatouages entraveraient le signalement des notifications. À cause de l'encre, la montre ne percevrait pas qu'elle est portée et n'afficherait donc pas les nouveaux messages, les mails ou encore les avis Facebook. La source du problème serait cette fois-ci le "Taptic Engine", un dispositif qui tapote le poignet lors de la réception d'une notification et dont un bug aurait causé des retards de livraison de l'Apple Watch.

Apple reste vague quand aux types de tatouages sur lesquels sa montre connectée est défaillante. Mais la vitesse à laquelle le géant de Cupertino a reconnu son erreur -cinq jours- est remarquable, car il n'en était pas toujours ainsi du temps de Steve Jobs. Tim Cook, PDG d'Apple depuis août 2011, est plus enclin que son défunt prédécesseur à présenter ses excuses.

Lettres d'excuses à répétition

Pour répondre aux accusations d'un service après-vente peu amène à l'égard des consommateurs chinois, le groupe avait en effet publié, en avril 2013, une lettre d'excuses aux consommateurs. "Nous avons réalisé que notre manque de communication externe a conduit le monde extérieur à penser qu'Apple était arrogant et ne tenait pas compte des remarques des consommateurs", écrivait alors Tim Cook.

Quelques mois plus tard, il déclarait à nouveau être "extrêmement désolé" des défaillances de Plan, une application maison de cartographie qui remplaçait Google Maps sans se montrer à la hauteur.

Plus récemment, c'est Greg Joswiak, vice-président marketing d'Apple pour l'iPhone, qui présentait ses excuses suite à la commercialisation d'une mise à jour du système d'exploitation mobile 8.01 sur iPhone 6 qui empêchait certains utilisateurs de passer des appels téléphoniques.

Steve Jobs était intraitable

Rien de semblable à l'époque de Steve Jobs. Celui-ci avait ainsi tardé à reconnaitre le défaut de conception de l'iPhone 4. Les clients s'étaient pourtant plaints du mauvais signal réseau à cause de l'antenne qui constituait le contour du téléphone ("antennagate"). Pour le patron de l'époque, la faute incombait au consommateur et un communiqué lui faisait alors la leçon sur la façon de tenir son téléphone.

Mais il reste un peu de l'arrogance de Steve Jobs dans le groupe d'aujourd'hui et Tim Cook ne se répand pas en condoléances au moindre bug de ses produits. Confronté au "bendgate", le scandale des iPhone 6 Plus qui se plient trop facilement, le groupe a seulement minimisé, constatant qu'une déformation de l'iPhone était "extrêmement rare", et enjoint les utilisateurs confrontés au défaut de le contacter, point final. Reste à voir ce que Tim Cook prévoit aujourd'hui pour rendre compatible l'Apple Watch avec les poignets tatoués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2015 à 10:43 :
La solution est pourtant simple :
Il suffit de faire une mise à jour du tatouage…
Réponse de le 22/05/2015 à 22:02 :
Ou a l'ancienne regarder combien on a marché sur une carte; en plus on l'aura en km et non en FT...
a écrit le 06/05/2015 à 8:38 :
Plus grave encore: les tatouages seraient même responsable de la beaufitude de leur propriétaires !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :