Avec la gamme d'appareils Pixel, Google compte bien détrôner Apple

La gamme Pixel de Google se limitait jusqu'ici aux smartphones et aux écouteurs, mais ils seront prochainement rejoints par une montre connectée et une tablette. Le géant de la tech, déjà omniprésent côté logiciel, marque ainsi ses ambitions sur le versant produits, avec une gamme similaire à celle du numéro un mondial Apple. Mais la marche pour concurrencer la marque à la pomme reste très haute, d'autant plus que d'autres concurrents sont solidement installés à l'image de Samsung, Xiaomi ou Oppo.
François Manens

5 mn

La Pixel Watch sera compatible avec les Pixel mais aussi les autres smartphones sous Android (Samsung, Xiaomi, Oppo...). En plus de sa montre connectée, Google avait réservé une surprise : l'arrivée d'une tablette grand format dans la gamme Pixel à l'horizon 2023.
La Pixel Watch sera compatible avec les Pixel mais aussi les autres smartphones sous Android (Samsung, Xiaomi, Oppo...). En plus de sa montre connectée, Google avait réservé une surprise : l'arrivée d'une tablette grand format dans la gamme Pixel à l'horizon 2023. (Crédits : Google)

De nouveaux smartphones, de nouveaux écouteurs, une montre connectée et bientôt une tablette.... A l'occasion de la Google I/O 2022, le constructeur américain a annoncé l'extension de sa gamme "Pixel", lancée en 2016. Déjà incontournable sur la partie logicielle, puisqu'il développe le système d'exploitation Android (qui équipe 71% des smartphones) et le magasin d'application Play Store, le géant de la tech affiche désormais ses ambitions côté matériel, avec des appareils pensés pour fonctionner en synergie.

Avec ces annonces, Pixel devient enfin une version miroir de l'écosystème de référence d'Apple (iPhone, iWatch, iPad...). Avant lui, le numéro un des smartphones Samsung ainsi que Huawei (avant son bannissement) ont aussi développé une gamme complète, mais ils ne maîtrisent pas les systèmes d'exploitation mobiles comme Apple et Google. Reste que la gamme Pixel en est à ses premiers pas, tandis que les appareils d'Apple écrasent leurs marchés.

Google à la chasse aux utilisateurs de haut-de-gamme Android

Google adopte pour ses gammes de produits les standards du marché, pour la plupart établis par Apple. Les écouteurs sans fil Pixel Buds vont avoir une version Pro, plus chère mais équipée de réduction de bruit active. Le nouveau smartphone Pixel 7 se décline en version très haut de gamme, le Pixel 7 Pro, comme son prédécesseur le Pixel 6 (lancé en octobre 2021). Ce dernier va pour sa part recevoir en juillet une variation moyenne gamme, le Pixel 6a, un format testé avec succès depuis la troisième génération des smartphones Google.

Depuis le Pixel 6, les smartphones de Google sont équipés d'un processeur maison, Tensor Flow, qui a remplacé les Snapdragon de Qualcomm. Autrement dit, le constructeur californien contrôle plus que jamais la chaîne de production de son smartphone phare, et il limite le recours aux sous-traitants. La recette semble fonctionner : acclamé par la presse tech, le Pixel 6 s'est déjà davantage vendu que ses deux prédécesseurs, d'après Rick Osterloh, vice-président de Google en charge des appareils et des services. Le dirigeant a d'ailleurs précisé que, sans les problèmes d'acheminement mondiaux, le chiffre d'affaires pourrait être encore plus important.

Pour autant, le Pixel reste un smartphone confidentiel : le Pixel 6 parvient à prendre entre 1% et 4% de parts de marchés dans les pays où il est présent (d'après Statista). Il reste bien loin derrière le quintette composé du coréen Samsung, de l'américain Apple (tous deux à plus de 20% de parts de marché), et des chinois Xiaomi, Oppo et Vivo (qui prennent chacun entre 8% et 13% de parts de marchés).

L'affrontement entre la chapelle Apple et la chapelle Android anime depuis des années les débats entre les passionnés de tech. L'appartenance à l'un ou l'autre des écosystèmes logiciel est un marqueur de différenciation et d'enfermement : une fois qu'on a un smartphone Apple, on choisit plus facilement d'autres appareils de la firme, car tous s'interconnectent. Si les fans du haut-de-gamme Android se tournaient jusqu'ici quasi exclusivement vers les modèles Samsung, ils pourraient se diriger de plus en plus vers Pixel, qui créé un véritable écosystème autour de sa marque et dispose désormais d'un autre produit d'appel très attrayant avec la Pixel Watch.

Une montre connectée capable de concurrencer l'Apple Watch ?

Le produit le plus attendu de la conférence était la Pixel Watch, qui arrivera à l'automne en même temps que les Pixel 7. Attendue, car elle est le fruit du rachat du géant des appareils connectés Fitbit par Google, pour 2,1 milliards de dollars en 2021. Comme pour son smartphone, Google contrôle toute la chaîne de valeur de la montre intelligente, qui s'appuiera entre autres sur les logiciels de santé de Fitbit.

A l'heure actuelle, l'Apple Watch s'accapare plus de 30% du marché des montres connectées, largement devant Samsung et Huawei (10% et 8%), ses deux plus gros concurrents, et Fitbit, la filiale de Google (3,8%). Comme pour les smartphones, Google était déjà présent sur le côté logiciel du marché, avec Wear OS, un système d'exploitation décliné d'Android, qui équipe toutes les références sauf Apple.

La Pixel Watch devrait être un prolongement du smartphone des utilisateurs, à l'instar de l'Apple Watch, tout en présentant les fonctionnalités fitness des Fitbit. En somme, elle a tous les atouts pour devenir un concurrent de poids à la référence du marché, qui a grossi de 24% en 2021. Là où l'Apple Watch n'est compatible qu'avec les iPhone, la Pixel Watch sera compatible avec les Pixel mais aussi les autres smartphones sous Android (Samsung, Xiaomi, Oppo...).

En plus de sa montre connectée, Google avait réservé une surprise : l'arrivée d'une tablette grand format dans la gamme Pixel à l'horizon 2023. Si le constructeur n'a donné que peu de détails, Rick Osterloh a tout de même précisé que ce serait un produit "premium", équipé d'un processeur Tensor, pensé comme un prolongement des smartphone Pixel.

Pour accompagner le produit, l'équipe de développement d'Android aurait fait de grandes avancées dans son logiciel pour tablettes, affirme Rick Oserloh. Aujourd'hui, les iPad d'Apple écrasent le marché, avec plus de 53% des parts, suivis encore une fois par Samsung.

Bien qu'elle soit désormais bien équipée, la gamme Pixel a encore un long chemin à parcourir avant de rivaliser, mais son ambition est clairement de devenir la principale alternative à l'écosystème Apple. Une place pour l'instant solidement occupée par Samsung, qui a pour désavantage de dépendre de Google pour une partie de ses logiciels.

François Manens

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.