Six ans après avoir été détrôné, Apple redevient le numéro 1 du smartphone en Chine grâce à l'iPhone 13

Grâce au succès de l'iPhone 13, Apple est l'opérateur qui a le plus vendu de smartphones en Chine au quatrième trimestre. Sa part de marché grimpe à 23%, contre 16% il y a un an, une période au cours de laquelle Apple était à la quatrième place.

2 mn

(Crédits : GONZALO FUENTES)

Six ans après avoir perdu sa couronne en Chine, Apple redevient le champion du smartphone dans l'ex-Empire du Milieu. Selon une étude du cabinet Counterpoint, au quatrième trimestre, la marque à la pomme a vu sa part de marché pour les téléphones bondir pour atteindre 23% sur la période et détrôner le groupe chinois Vivo. Un saut énorme puisque, un an plus tôt, avec une part de marché de 16%, le groupe américain figurait en quatrième position, derrière des opérateurs chinois, dont Huawei alors leader (23%).

"L'extraordinaire performance d'Apple est liée à un mélange de stratégie sur les prix et d'une montée en gamme de Huawei", qui a construit son succès en proposant initialement des produits à prix abordables, relève l'analyste de Counterpoint, Mengmeng Zhang.

"Le nouvel iPhone 13 a porté ce succès, en raison d'un prix relativement bas en Chine lors de sa sortie" en septembre, précise Mengmeng Zhang, ajoutant que le déclin de Huawei est lié aux "sanctions américaines". Pénalisé par ces sanctions, Huawei a annoncé en décembre un chiffre d'affaires pour 2021 en repli de près d'un tiers sur un an, à 634 milliards de yuans (87,4 milliards d'euros).

Huawei s'était retrouvé dans le collimateur de l'ex-administration de Donald Trump, qui l'accusait, sans toutefois apporter de preuves, d'espionnage potentiel au profit de Pékin. Le groupe chinois est placée depuis 2019 par Washington sur liste noire pour l'empêcher d'acquérir des technologies américaines, indispensables à ses produits. L

 ------------

AMENDE AUX PAYS-BAS

L'Autorité néerlandaise des consommateurs et des marchés (ACM) a infligé lundi une première amende de cinq millions d'euros à Apple, pouvant augmenter jusqu'à 50 millions d'euros, pour les conditions de paiement imposées aux fournisseurs d'applications de rencontre dans l'App store. Le régulateur estime que les fournisseurs d'applications de rencontres devraient pouvoir utiliser d'autres systèmes de paiement en plus du système d'Apple dans l'App Store, sa plateforme incontournable de téléchargement des applications sur ses smartphones et tablettes. L'ACM avait le mois dernier exigé qu'Apple modifie les conditions de paiement s'appliquant aux fournisseurs d'applications de rencontres sur l'App Store, les jugeant "déraisonnables". Un juge néerlandais avait donné à Apple jusqu'au 15 janvier pour effectuer les changements. La marque à la pomme a soumis la semaine dernière une déclaration à l'ACM, affirmant que la société avait fait les ajustements nécessaires. Mais selon l'ACM, "Apple n'a pas ajusté ses conditions, de sorte que les fournisseurs d'applications de rencontres ne peuvent toujours pas utiliser d'autres systèmes de paiement". Si la marque à la pomme n'agit pas conformément à la charge, elle devra chaque semaine une amende de 5 millions d'euros, jusqu'à un maximum de 50 millions, a averti l'ACM.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 27/01/2022 à 10:10
Signaler
Les américains, encore les américains, toujours les américains et nous autres avec nos politiciens financiers et leurs 13% de confiance populaire qui les suivront toujours derrière de plus en plus loin sans remettre en question ce modèle économique f...

à écrit le 27/01/2022 à 9:58
Signaler
Si les Etats-Unis n'avait pas mis la pression sur Huawei, Apple serait au mieux deuxième. Donc pas 1er "grâce à l'iPhone 13". Les snobs qui n'ont pas pu acheter Huawei, se sont certainement majoritairement déplacés vers Apple. Vivo c'est juste plus...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.