Plex.io fait jouer en masse sur les réseaux sociaux

 |   |  385  mots
Sylvain Weber a positionné sa start-up sur la création de jeux multijoueurs et ne nécessitant pas de connaissances techniques pour leur installation sur un site. / DR
Sylvain Weber a positionné sa start-up sur la création de jeux multijoueurs et ne nécessitant pas de connaissances techniques pour leur installation sur un site. / DR (Crédits : DR)
Elles sont belges, israéliennes, franco-américaines, britanniques ou françaises. Leur date de naissance est récente et elles sont positionnées sur des secteurs du numérique en forte croissance, comme la vidéo, les jeux, le social marketing ou la réalité augmentée. Toutes sont particulièrement prometteuses. Voici, à n'en pas douter, les futures vedettes du digital. Aujourd'hui, Plex.io fait jouer en masse sur les réseaux sociaux.

Les jeux sont la première industrie du divertissement, devant le cinéma. Et les jeux en ligne ont explosé avec le haut débit sous le sigle barbare de MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Game), ou « jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs ».

Des communautés de milliers de joueurs se connectent en temps réel pour s'affronter au sein d'univers fantastiques ou guerriers.

Sylvain Weber, cofondateur avec sa compagne de la start-up Kontestapp en 2010, s'est positionné sur le créneau des jeux concours et autres casual games très appréciés des marques. En effet, ces jeux sont un moyen efficace de créer du trafic sur son site ou sa page Facebook, et de fidéliser les internautes.

« Kontest est une plate-forme livrée clés en main qui permet de créer des jeux concours et les diffuser sur de multiples canaux », explique cet ancien de DailyMotion et Google.

La plate-forme de jeux a rapidement séduit des annonceurs comme Kiabi, Orange, Electrolux ou Nespresso grâce à la simplicité de son utilisation.

« On peut lancer un jeu sans connaissance technique, en installant un Widget [composant logiciel, ndlr] sur la page Facebook de la marque », précise le cofondateur de Kontest.

Avec un panier moyen d'environ 500 euros, la start-up est rapidement devenue rentable. Une version mobile en responsive design (conception adaptative) a été lancée.

Son nouveau projet s'appelle plex.io. Il s'agit d'une appli mobile de jeu de course qui peut accueillir jusqu'à 150 participants en simultané via une connexion WiFi. On fait avancer son avatar en tapant rapidement sur son smartphone ou sa tablette. Un jeu volontairement basique selon Sylvain Weber, qui le destine aux événements corporate.

« Il s'agit du premier jeu massivement multijoueur au monde », s'enthousiasme le jeune entrepreneur, qui n'a pas encore défini son business modèle.

Plusieurs sociétés, dont NRJ et Red Bull, ont montré un intérêt pour cet outil ludique d'animation de conférences, séminaires et autres événements.

 

_____

Six start-up qui vont faire parler d'elles

>> 87seconds met les boîtes en images (1/6)

>> Tous "DJ" avec Edjing (2/6)

>> EngagesSciences transforme les fans en ambassadeurs (3/6)

>> Roojoom ou le storytelling du BtoB (4/6)

>> Ubleam veut démocratiser la réalité augmentée (6/6)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :