Contentsquare, le logiciel d'analyse du comportement des internautes, lève 174 millions d'euros

 |   |  555  mots
Jonathan Cherki, fondateur et Pdg de Contentsquare, pépite française spécialisée dans l'analyse prédictive du comportement client. (Crédits : ContentSquare)
Jonathan Cherki, fondateur et Pdg de Contentsquare, pépite française spécialisée dans l'analyse prédictive du comportement client. (Crédits : ContentSquare) (Crédits : ContentSquare)
La pépite française, spécialisée dans l'analyse du comportement des internautes sur les sites et applications mobiles, a bouclé une méga-levée de fonds de 190 millions de dollars (soit près de 174 millions d'euros). Contentsquare souhaite ainsi améliorer son logiciel d'analyse et de recommandations à destination des commerçants en ligne, tout en poursuivant son déploiement à l'international.

Contentsquare signe sa première méga-levée de fonds. La startup spécialisée dans l'analyse des comportements des internautes sur les sites et applications a annoncé ce mardi avoir bouclé une série D de 190 millions de dollars (soit près de 174 millions d'euros). Ce tour de table a été mené par le fonds américain BlackRock Private Equity Partners, qui fait son entrée au capital de la jeune pousse. La plupart des investisseurs historiques ont remis au pot : Bpifrance (via son pôle fond Large Venture), le fonds américain Canaan (Lending Club, Match.com), Eurazeo Growth, GPE Hermes, Highland Europe (WeTransfer, Photoshop), le fonds italien H14 et KKR. Une ligne de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2020 à 14:53 :
Ahhh, le sacro-saint taux de conversion... N'investissez pas trop dans ces logiciels intrusifs qui sont et seront bloqués par de futurs navigateurs en cours qui seront étanches à ces technologies comme la finalisation d'autres extensions ou plug ins pour bloquer et épurer le code de tous ces trackers et espions numériques... Sauf les internautes abusés acceptant les mentions douteuses sur le respect de la vie privée, il sera quasi impossible de surveiller qui et comment un surfer survole un contenu de page web sans actions volontaires ou clics de de sa part...Et je vous passe le recours de plus en plus massif aux VPN et DNS cryptées qui rendront même la localisation infernale et erronée pour les markéteux (pas pour la NSA ;-) ...
a écrit le 20/05/2020 à 16:44 :
Cet engouement pour les sociétés d'analyses du comportement des internautes est excessif a l'heure ou des applis ou des ad-dons de navigateurs ou d'antivirus sortent pour contrer ces trackers ou solutions plus ou moins intrusives. Celles ci deviendront non fiables et donc inutiles pour leurs clients même si c'est avec la simple volonté d’amélioration des taux de conversions ou d’expériences utilisateurs dans ce même but en respectant la vie privée. Collectionner des big datas dans le futur deviendra de plus en plus difficile avec les nouveaux navigateurs libres qui sans acceptations des internautes (abonnés ou non à un site) deviendront quasi étanches aux fuites ou collectes de datas personnelles par défaut... Et sans détermination des caractéristiques ou de l'identité de l'internaute ces données deviennent peu utiles et invalident la prévisibilité ou le comportement des cibles marketing visées par les sites web...
a écrit le 20/05/2020 à 12:46 :
"spécialisée dans l'analyse du comportement des internautes sur les sites et applications mobiles"


Encore des métiers stériles qui ne servent strictement à rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :