Gestion des notes de frais : SAP Concur s'attaque au marché des PME

 |   |  748  mots
70% des PME-PMI françaises gèrent encore les notes de frais sans outil dédié. Or, 2,5 millions d'entreprises hexagonales remboursent des frais de déplacement.
70% des PME-PMI françaises gèrent encore les notes de frais sans outil dédié. Or, 2,5 millions d'entreprises hexagonales remboursent des frais de déplacement. (Crédits : Stefan Wermuth)
Leader mondial de la gestion des notes de frais des grands groupes, SAP Concur lance Standard, une solution adaptée pour conquérir le marché des PME et des startups, où se situe désormais la croissance... malgré une forte concurrence.

Combien de temps encore votre entreprise vous demandera-t-elle d'effectuer votre note de frais à la main ou sur Excel, et de fournir les factures dans une petite enveloppe ? Si les grands groupes se sont largement convertis à la digitalisation des notes de frais grâce à des logiciels informatiques, c'est encore loin d'être le cas pour les petites et moyennes entreprises (PME), qui représentent pourtant l'essentiel des emplois en France. D'où la multiplication des solutions pour digitaliser et automatiser cette tache coûteuse et chronophage pour les ressources humaines de l'entreprise.

La dernière en date vient de SAP Concur, déjà leader mondial avec 45.000 clients grands groupes dans le monde. La société a lancé au début du mois sa solution Standard, spécialement conçue pour attaquer le marché des PME et même des startups.

70% des PME-PMI gèrent leurs notes de frais sans outil

Le marché est réel et constitue pour SAP Concur un relais de croissance à ne pas négliger. Voyez plutôt : d'après une étude de Ticket Travel Pro de décembre 2016, 70% des PME-PMI françaises gèrent encore les notes de frais sans outil dédié. Or, 2,5 millions d'entreprises hexagonales remboursent des frais de déplacement. Mais la gestion est pour le moins approximative : un voyageur régulier passe environ une demi-journée par mois à traiter ses notes de frais et une note sur cinq comporte des erreurs. "La politique voyages est donc pilotée à vue, et surtout a posteriori, de manière non optimisée et avec de nombreuses mauvaises surprises", décrit l'étude.

Or, les étoiles sont enfin alignées pour que le marché des logiciels "travel & expenses" se développe en France. En mars 2017, dans le cadre de sa stratégie de simplification administrative, l'État a autorisé les justificatifs numérisés pour les entreprises, ce qui a mis fin de facto à l'obligation de conserver des justificatifs papiers. La numérisation des entreprises passe donc aussi par la gestion des notes de frais : les innovations pullulent ces dernières années, de la part notamment de startups comme Oneexpense, iZyFrais, N2F ou encore PayFit. Leur spécificité est de délaisser les grands groupes, qui disposent déjà de solutions adaptées, pour parler aux entreprises de toutes tailles et miser sur les usages mobiles.

Un Concur allégé pour les PME

Quelles sont les chances de Standard de SAP Concur sur le marché des PME ? Si la concurrence est sévère et propose des solutions agiles avec une grande variété de formules d'abonnements et de prix, la société mise sur sa légitimité et sur une solution complète.

"Technologiquement, notre solution est la plus aboutie, on peut vraiment tout faire, assure Olivia Buono, la directrice commerciale de SAP Concur France. Nous intégrons beaucoup d'innovations que n'ont pas la concurrence. Grâce à nos partenariats avec tous les acteurs du voyage dont Uber, Booking.com, Airbnb, AccorHotels ou Trainline, il suffit de signaler lors de la réservation s'il s'agit d'un voyage professionnel et dans ce cas, les flux sont totalement automatisés avec Standard, ce qui donne un énorme gain de temps pour l'employé comme pour la compta. On a aussi l'application Drive, que le collaborateur télécharge et qui calcule automatiquement et directement les indemnités kilométriques, au fur à mesure qu'on roule. Cela évite que le conducteur cherche a posteriori le nombre de kilomètres parcourus, avec les risques d'erreur ou de fraude que cela comporte", décline-t-elle.

La solution permet également d'appliquer la politique de notes de frais de l'entreprise. Dans le cas d'un repas, si l'entreprise souhaite plafonner le montant remboursé à 30 euros, si la note est supérieure le logiciel n'enregistre que 30 euros mais peut demander au manager d'accepter manuellement de rembourser davantage, au cas par cas.

Lancée au mois de juin en France, Concur Standard revendique "une centaine" de clients PME. Très loin, donc, des 45.000 clients grands groupes dont 3.000 en France de SAP Concur, soit 45 millions d'utilisateurs dont 14 sur mobile. Reste à savoir si l'ADN de grand groupe de SAP Concur, régulièrement pointé du doigt pour la longueur de la durée de déploiement de ses produits - Olivia Buono promet une intégration du produit "très rapide -, ne va pas constituer un frein pour séduire des plus petites entreprises confrontées à une offre massive composée pour l'essentiel de startups aux dents longues.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :