Levées de fonds : grosse chute à venir au 2è trimestre pour la French Tech

 |   |  1218  mots
Avec seulement 42 opérations (63 il y a un an, baisse d'un tiers), pour un montant de 326 millions d'euros levés (contre 423 millions en mars 2019, baisse de 23%) la chute est réelle en mars et annonce un deuxième trimestre morose.
Avec seulement 42 opérations (63 il y a un an, baisse d'un tiers), pour un montant de 326 millions d'euros levés (contre 423 millions en mars 2019, baisse de 23%) la chute est réelle en mars et annonce un deuxième trimestre morose. (Crédits : DR)
Grâce à un mois de janvier exceptionnel qui rattrape la baisse de février et la chute depuis la mi-mars, la French Tech enregistre un nouveau record de fonds levés au premier trimestre. Son dernier avant un bon moment ? Les spécialistes s'attendent à un plongeon au deuxième trimestre.

Dernier rayon de soleil avant la tempête ? Habituée à enchaîner les records depuis des années grâce à un écosystème d'innovation bouillonnant, la French Tech vacille sous l'effet du coronavirus, qui a mis au pas l'économie mondiale en confinant la moitié de la planète. Mais le capital-risque français ne plongera pas dans la crise sans un dernier baroud d'honneur. D'après le Baromètre du capital-risque du cabinet de conseil EY, les startups tricolores ont levé 1,63 milliard d'euros au premier trimestre 2020. C'est un énième record, avec une progression de 20% par rapport au premier trimestre 2019 (1,36 milliard d'euros), alors que le nombre d'opérations reste stable (190 contre 189).

Cocorico ? Pas du tout. Car il y a dans ces chiffres un avant et un après crise du coronavirus. L'avant est glorieux : le mois de janvier a été exceptionnel à tous les niveaux, avec 898 millions d'euros levés, soit une progression de 95% (!) sur un an et 55% des montants du trimestre. En février, alors que les craintes sur l'économie mondiale se faisaient plus vivaces, la French Tech a connu un premier recul de 16% sur un an en valeur (407 millions contre 481 millions l'an dernier), mais rien de particulièrement inquiétant après l'euphorie de janvier et d'autant plus que le nombre d'opérations continuait d'augmenter (74 contre 58), signe de la vivacité du financement d'amorçage et des Séries A (la première levée de fonds...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2020 à 20:24 :
Malheureusement je n'ai pas pu lire cet article reservé aux abonnés, ça avait l'air marrant.
"Les spécialistes s'attendent à un plongeon au deuxième trimestre."
Le ton est donné.
a écrit le 23/04/2020 à 11:18 :
Va falloir être meilleur dans le développement avec peu !

C'est possible, disons que j'ai pu le faire dans le passé, le tout est d'avoir les bonnes personnes dans l'action.

Vous vous figuriez que tout cela ne serait pas une réalité! Et comme la plupart dans la logique du djeun's qui a du mal a recruter des profils plus âgés, sont donc ceux qui nécessiterons de l’opérationnalité, comme dans les entreprises, quoi que j'en doute.

"La levée de fond " n'est pas une fin en soit, faim de parvenir au but , feindre de repeindre l'entreprenariat, il va falloir avoir des outils, la confiance, bref des choses qui dans le cadre d'aujourd'hui n'existe plus !

La start up nation sera en fonction des idées crédibles pour la réalisation, et les clefs humaines qui consiste a savoir qui fait quoi!!

Ce sera le cas de toute la tec, néanmoins il vous faudra donc de réels dynamiteur!!

Mais dans ce monde de l'hypocrisie, finalement comme le résultat c'est souvent les mêmes types de management, disons que je regarde sachant que les clefs permettent de savoir et le savoir appliqué déjà réalisé est a mon avis l'une des compréhensions du grand tout économique.
Réponse de le 23/04/2020 à 15:37 :
Point de vue franco-francais ou entreprendre releve du parcours du combatant.
Pour votre info, il y a bcp de pays ou il est assez simple de trouver un financement si votre idee est reellement novatrice que vous parlez un anglais plus que fluente, et qu'engin vous mettez botre arrogance definitivement dans votre poche.
Ensuite de s'immerger dans le pays qui vous accueille et de travailler tres dur jusqu'a pas d'heure.
La notion de sart-up n'existe que chez vous...
a écrit le 23/04/2020 à 8:22 :
La french tek (en bois!)
La french fable (de la foutaise! les fables de la foutaise!)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :