Levées de fonds : la France en passe de réussir sa mue en "scale up nation"

 |   |  713  mots
Les montants alloués aux  levés de fond n'ont fait qu'augmenter ces dernières années.
Les montants alloués aux levés de fond n'ont fait qu'augmenter ces dernières années. (Crédits : EY)
D'après le baromètre EY 2018 du capital-risque, les startups françaises ont levé 3,624 milliards d'euros en 2018, un record. Si le nombre d'opérations n'a progressé que de 7%, les montants moyens ont bondi de 40%. Les tours de tables de plus de 10 et 20 millions d'euros augmentent nettement, un signe de l'arrivée à maturité de l'écosystème d'innovation français.

Encore un record pour la French Tech. Comme le bilan du premier semestre 2018 le laissait entrevoir, l'année dernière a été un excellent cru pour les startups hexagonales. D'après le baromètre EY du capital-risque, publié mercredi 30 janvier, les levées de fonds des pépites françaises ont atteint un montant record de 3,624 milliards d'euros, pour 645 opérations, soit plus de 1,1 milliards d'euros de plus qu'en 2017 (2,563 milliards).

Encore mieux, l'explosion des montants levés sur un an (+40%) se fait alors que le nombre d'opérations est stable par rapport à l'an dernier (645 opérations, +7%). Autrement dit, le nombre de startups françaises qui ont recours au capital-risque reste très haut sans augmenter significativement - un signe de maturité -, ce qui signifie que les startups lèvent davantage d'argent : le ticket moyen atteint 5,6 millions d'euros

"Les investisseurs, français et internationaux, ne se contentent plus de parier sur nos entreprises en participant modestement aux tours de table. Convaincus du potentiel des talents et des projets tricolores, ils n'hésitent plus à financer les projets les plus ambitieux de nos entrepreneurs et leur offrent désormais les moyens de devenir des acteurs incontournables sur leurs marchés", décrypte Franck Sebag, associé chez EY et auteur du baromètre.

Lire aussi : Record : 2 milliards d'euros levés par les startups françaises au premier semestre

Presque deux fois plus de levées de plus de 20 millions d'euros qu'en 2017

Ces chiffres traduisent que la France est en train de réussir sa mutation de "startup nation" en "scale-up nation". L'explosion en 2018 des tours de table entre 10 et 20 millions d'euros (+49% en montant), entre 20 et 50 millions d'euros (+94% en montant) et de plus de 50 millions d'euros (+74% en montant), montre que les startups françaises grandissent, sont globalement mieux financées, plus solides, et en capacité de devenir des leaders sur le marché.

Levées de fonds 2018 par tranches

L'année 2018 ne marque pas pour autant un basculement : l'essentiel des opérations (488 sur 645) concernent des levées de fonds de moins de 5 millions d'euros. Cela signifie que la faiblesse du "growth" (les tours de table au-delà de la Série B pour l'hyper-croissance, avec des montants supérieurs à 10 millions d'euros) reste réelle malgré de nets progrès.

Cette faiblesse explique d'ailleurs le petit nombre de licornes françaises (quatre sur 85 en Europe en 2018) et le fait qu'elle reste à bonne distance du Royaume-Uni et de l'Allemagne. Sans avoir mené beaucoup plus d'opérations (693 contre 642), les startups britanniques ont levé deux fois plus d'argent que les françaises en 2018 (7,385 milliards contre 3,624 milliards). L'écart avec l'Allemagne est plus réduit (4,380 milliards) mais il reste important, d'autant plus qu'il s'est réalisé moins d'opérations outre-Rhin (598) qu'en France (642).

Levées de fonds 2018 en Europe

De nouvelles licornes probables dans les deux ans

Si la France est sur la bonne voie, son chemin pour devenir une "vraie scale-up nation", à l'image du Royaume-Uni, est encore long. Malgré plusieurs "méga-levées" de plus de 100 millions d'euros (167 millions pour Voodoo, 160 millions pour Deezer, 101 millions pour BlaBlaCar), la France ne place à nouveau aucune startup dans le top 10 européen.

 Qu'attendre de l'année 2019 ? Battre encore des records paraît abordable, tout simplement car l'écosystème d'innovation français n'est pas encore totalement mature, et que plusieurs fonds d'investissements devraient annoncer de nouveaux véhicules d'investissements dans le "growth". La France a de la marge : de plus en plus de startups qui ont levé qui il u a deux ou trois ans se sont mises en capacité de relever des fonds en 2018 pour grandir et s'internationaliser, et cette tendance devrait se poursuivre.

Cette profondeur de marché commence d'ailleurs déjà à porter ses fruits. Après trois ans de panne, la France a accueilli une nouvelle licorne en 2018, Deezer. Tous les experts s'accordent aussi pour dire les méga-levées de plus de 50 ou de 100 sont amenées à se multiplier dans les années à venir. Algolia, Actility, Believe Digital, Doctolib, ManoMano, Scality, Shift Technology ou encore Younited Credit ont le potentiel d'atteindre une valorisation d'un milliard de dollars au cours des deux prochaines années, d'après le rapport « Titans of Tech 2018 » de GP Bullhound, publié fin 2018.

Le Top 5 des levées de fonds en France en 2018

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :