Trump veut qu'Apple "produise américain" : pourquoi ce n'est pas si simple

 |   |  668  mots
Le secteur de la technologie, qui fait fabriquer un grand un nombre de pièces en Chine, est l'un des plus gros perdants potentiels en ce qui concerne la taxation des produits importés voulu par Donald Trump.
Le secteur de la technologie, qui fait fabriquer un grand un nombre de pièces en Chine, est l'un des plus gros perdants potentiels en ce qui concerne la taxation des produits importés voulu par Donald Trump. (Crédits : Regis Duvignau)
Alors qu'Apple et le secteur des nouvelles technologies en général est vent debout contre la guerre commerciale lancée par Donald Trump à l'égard de la Chine, le président américain a incité sur Twitter la marque à la Pomme à fabriquer ses produits aux États-Unis. Pas si simple.

Pour Donald Trump, des solutions très simples peuvent résoudre les problèmes les plus complexes. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, par exemple. L'augmentation possible des droits de douane sur les produits importés de Chine envisagée par Donald Trump, pourrait pénaliser de nombreuses entreprises américaines, à commencer par celles évoluant dans le secteur des nouvelles technologies. Le président américain a déclaré qu'une augmentation des droits de douane de 10% à 25%, sur 200 milliards de dollars d'exportations chinoises, pourrait intervenir en septembre pour sanctionner Pékin, qu'il accuse de pratiques "déloyales". Ce week-end, il a même évoqué pouvoir encore taxer pour 264 milliards de dollars de biens supplémentaires "s'il le voulait".

Dans une lettre au Congrès, Apple, première capitalisation boursière mondiale, a ainsi déploré qu'une telle mesure ferait nécessairement augmenter le prix de certains produits, comme l'Apple Watch, les écouteurs AirPods ou encore l'enceinte intelligente HomePod. Cisco, Dell, Hewlett Packard Enterprise et Juniper Networks ont aussi écrit le 6 septembre une lettre au gouvernement, mettant en garde le président sur l'impact de cette mesure sur la croissance américaine, l'emploi et la capacité du pays à déployer la 5G sur le territoire si la mesure touchait le secteur des télécoms.

"Vous n'avez qu'à produire aux États-Unis !"

La réponse de Donald Trump, cinglante et désarmante de simplicité, ne s'est pas faite attendre sur Twitter : Apple n'a qu'à fabriquer ses produits aux États-Unis.

--

 "Les prix Apple pourraient augmenter à cause des énormes droits de douane que nous allons peut-être imposer à la Chine - mais il existe une solution simple où il y aurait ZERO impôt et même une incitation fiscale. Fabriquez vos produits aux États-Unis au lieu d'en Chine. Commencez à construire de nouvelles usines maintenant. Excitant !"

--

Apple n'a pas commenté cette déclaration du président américain. Le secteur de la technologie, qui fait fabriquer un grand nombre de pièces en Chine, est l'un des plus gros perdants potentiels en ce qui concerne la taxation des produits importés voulu par Donald Trump. Car non seulement la plupart des entreprises technologiques américaines font assembler leurs produits en Chine et en Asie du Sud-Est pour des raisons de coût de la main d'oeuvre, mais les composants de ces appareils sont aussi, pour la plupart, conçus en Asie, même si Apple, comme d'autres géants de la Silicon Valley, tente de réduire sa dépendance envers ses fournisseurs.

Lire aussi : iPhone : pourquoi Apple veut couper le cordon avec ses fournisseurs

Relocaliser la production, un chantier complexe, long et coûteux

Relocaliser la production d'appareils Apple aux États-Unis serait donc un chantier extrêmement complexe - la dépendance de la Silicon Valley envers l'Asie et la Chine pour les composants électroniques est réelle -, long et coûteux. Il aurait pour conséquence d'augmenter drastiquement les coûts de production, de réduire les marges et de gonfler la facture pour le consommateur final.

"Notre crainte avec ces droits de douane, c'est que les États-Unis soient les plus durement touchés, ce qui entraînera une baisse de la croissance américaine, de la compétitivité et des prix plus élevés pour les consommateurs américains", déclare la firme de Cupertino dans sa lettre.

En attendant l'épilogue de ce nouvel épisode de tension entre la Silicon Valley et Donald Trump, certains internautes préfèrent se moquer des solutions simplissimes évoquées par le président américain.

--

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2018 à 8:53 :
Les produits du groupe de la famille TRUMP sont-ils en majorité fabriqués aux USA?
a écrit le 10/09/2018 à 19:50 :
Apple ne produira JAMAIS aux USA notamment parce qu'Apple est une multinationale particulièrement cupide. Deuxièmement les taxes à l’importation s'appliquent au prix de production et pas au prix de vente, les deux prix étant chez apple assez décorrélés, bref ça ne va pas être très douloureux, surtout pour un produit de luxe.
Trump prend ses électeurs pour des idiots puisque visiblement de nombreux produits de marque Trump sont fabriqués en Chine.
Réponse de le 11/09/2018 à 17:26 :
Le problème est surtout la disponibilité des terres rares indispensables à la production, et souvent sous monopole chinois. Des mines ont été fermées un peu partout par l'influence chinoise.
a écrit le 10/09/2018 à 16:42 :
... pourquoi se précipiter alors que pointent les votes de mi-mandat. Ca serait dommage de relocaliser pour redélocaliser :-)
a écrit le 10/09/2018 à 15:14 :
Le perroquet illustré : "La réponse de Donald Trump, cinglante"

Tous les médias françois reprennent ce terme de cinglante, c'est assez incroyable, tout bfm et maintenant la tribune, en quoi cette réponse est elle cinglante ?

Des perroquets !
Réponse de le 11/09/2018 à 13:05 :
Cinglante : Qui blesse l'amour-propre par sa brutalité : Une remarque cinglante.

Si pas vu la différence de tons, même en anglais entre le discours policé d'Apple et celui de T à l'emporte pièce...
a écrit le 10/09/2018 à 13:59 :
"Les prix Apple pourraient augmenter à cause des énormes droits de douane que nous allons peut-être imposer à la Chine"

Pas de problème puisque apple achète ses téléphones 120 dollars pour les revendre 800 ! Avec une marge bénéficiaire aussi juteuse ils ont de la marge !

Ah mais oui c'est vrai faut pas toucher à la marge des actionnaires milliardaires, donc comme d'habitude on s’acharne sur les consommateurs et les citoyens.

"Notre crainte avec ces droits de douane, c'est que les États-Unis soient les plus durement touchés, ce qui entraînera une baisse de la croissance américaine"

La prêche néolibérale, il y a un an la croissance devait s'effondrer à cause du protectionisme de trump pour finalement s'établir à plus de 4% ! :D

Du coup une autre inquisition est nécessaire, ridicule.

"What are the tariffs on Trump branded merchandise? pic.twitter.com/7vwaxYGOOS"

Et pour terminer, encore et toujours, un grotesque trump bashing.

Ça commence à être usant... -_-

C'est quand vous voulez les gars pour commenter l'économie !!! Merci.

"Les villes-ateliers de Foxconn: En Chine, la vie selon Apple" https://www.monde-diplomatique.fr/2012/06/POUILLE/47866

Au secours.
Réponse de le 11/09/2018 à 11:17 :
Il faut tomber bien bas pour être anticapitaliste et pro-Trump.
Alors la croissance USA, c'est ultra simple, 8% du PIB en déficit public, c'est ce déficit qui "finance" la croissance.
Le seul pb c'est comment les USA gèrereont leur prochaine crise, avec un Etat qui a les poches vides en pleine phase d'expansion économique.
a écrit le 10/09/2018 à 12:56 :
Si tout est fabriqué aux USA, pour les vendre dans le monde entier, les prix vont exploser. Il faudrait ne produire que les ventes US aux USA. :-)
J'ai conservé une carte de PC (bus ISA donc ancien) Covox avec une pastille 'Proud to say Made in USA'. Comme quoi c'est pas nouveau, le choix de localisation de la production.
Quand on parle de (tout) produire en France, si ça n'est que pour le marché français, ça ne va pas bien loin en volumes (donc prix élevé), mais si on veut exporter dans l'UE, ça fait un peu "chinois" : on fabrique pour vous, pour vous empêcher de le faire.
a écrit le 10/09/2018 à 12:24 :
C'est amusant: dés que les multinationales se voient rappeler leurs obligations vis à vis du pays dont leur sécurité juridique et matérielle dépend, elles se braquent.
En claire: elles veulent bien profiter de la protection des canons et des armées de leur état d'origine. Elles veulent bien profiter des marchés et consommateurs de leur état d'origine. Elles veulent bien profiter de la sécurité juridique que leur offre leur état d'origine. Elles veulent bien définir les lois de leur état d'origine. En revanche, elles ne veulent pas payer des salaires ou des impôts dans leur état d'origine et offrir à leurs concitoyens un quelconque signe de solidarité... Quelle confondante stupidité...
Réponse de le 10/09/2018 à 14:14 :
Oh oui les grandes méchantes entreprises...par contre le consommateur américain qui veut un smartphone dernier cri à un prix défiant toute concurrence, lui n'a aucune responsabilité n'est ce pas ? Les entreprises sont là pour faire du profit au cas où cela vous aurait échappé, pas pour faire de la philanthropie. Et en maximisant leur profit, elles offrent au consommateur le meilleur produit au meilleur prix. Je suis tjs effaré de la facilité avec laquelle certains balaient d'un revers de la main tous les fondamentaux de l'économie de marché. L'offre n'est pas exogène hein, elle répond à une demande que vous oubliez sciemment dans votre "raisonnement".

Demandez à l'Américain moyen s'il préfère un Iphone à 3000 dollars 100% made in USA, ou s'il préfère le statu quo actuel et donc des smartphone à 500 dollars...vous risquez d'être surpris !
Réponse de le 10/09/2018 à 14:50 :
Un iPhone made in USA couterait probablement pas tellement plus cher. Le prix de la main d oeuvre c est pas un % enorme sur ce type de produit. Surtout si l usine USA est plus robotisee. Par contre, ou c est complique c est sur la flexibilite. En chine en cas de pointe, on peut faire travailler les gens 14 h par jour, 6 j sur 7. difficile en europe ou aux USA ou les employes ne dorment pas dans des dortoir a cote de l usine
Réponse de le 10/09/2018 à 15:39 :
@Math 10/09/2018 12:24
D'après vous, Apple est une société d'une "confondante stupidité"
Au 1er Juillet 2018 et sur les 9 derniers mois, Apple a gagné USD 50 Mlds et a provisionné USD 12.5 Mlds d'impôts soit un taux de 25% (Ref Apple Investor Relation 10-Q form) et Apple possède en cash et en obligations (environ USD 270 Mlds)....
A noter qu'en terme de ratio, cashflow, Apple n'est pas très cher à la bourse.... et cela vaut plus de USD 1000 Mlds..
Cordialement
Réponse de le 10/09/2018 à 16:10 :
Je ne suis pas d'accord avec votre raisonnement. La part de main-d'oeuvre dans un smart-phone n'est pas celle que vous décrivez. Un smartphone produit aux USA ne serait pas vendu 3000$. Il serait plutôt 1250$, et encore, dans l'hypothèse ou la robotisation n'aurait pas d'impact.
Tachons d'être juste : le nombre d'employés de foxcon a baissé de plus de 200.000 employés à 60.000 sous l'impact de la robotisation en quelques années. Pour ne prendre qu'un exemple, des chaines entières de polissage automatisés ont vu le jour remplaçant des milliers d'employés faisant un travail quasi manuel. Je me place du point de vue du président: pourquoi cette ingénierie, ces techniciens là qui permettent ces gains de productivité ne sont pas aux états-unis? Ceux sont des jobs qualifiés qui permettent une émancipation sociale (gagner plus que le salaire minimum, pour des gens qui n'ont pas tous un superbe cursus universitaire).
Pourquoi ces impôts là ne sont pas payés aux USA? (Apple a je ne sais combien de centaines de milliards de dollars planqué dans des comptes offshore pour ne pas payer d'impôts).
C'est pareil chez-nous. Vous pouvez toujours continuer à défendre l'indéfendable. Les contorsions mentales qui visent à culpabiliser le consommateur ou le contribuable, on les connaît, ça ne prend plus. On nous pique un nos vêtements (salaires, administration qui fonctionne avec des entreprises qui paient leurs impôts, état stable, solidarité ou au moins loyauté), on nous donne un slip en échange (Leclerc et ses prix bas, etc...) et on nous dis circulez, y-a rien à voir. Et pendant ce temps là, très peux accaparent les richesses et planquent leur argent ou le dépensent dans des villas somptueuses. Non, ce monde là, je n'y crois plus.
La meilleure émancipation vient d'une juste répartition des richesses. Et ce système en place ne le permet pas. Vous le savez au fond de vous. Mais vous préférez différer votre aggiornamento, car cela demande un effort mental.
Quand à la dette, en 1945, on avait un endettement de 200% du PIB. On l'a remboursé plutôt rapidement, non? Comment? Par l'inflation, comme tout le monde. Ce n'est pas compliqué, c'est même très simple.
La vrai question est de savoir quand nos Trumps auront la majorité face au camp du bien (celui des profiteurs).
Réponse de le 10/09/2018 à 22:23 :
@ Clairvoyant ( si c'était le cas)

Votre propos est complètement en-dehors de la plaque... et c'est navrant de voir des âneries pareilles. Un iPhone produit aux USA coûterait quelques 100-120$ US à tout cassé... c'est plus que $80-90 produit en Chine... mais bien moins que ce que vous dites. Il y a même un américain (eh oui !) qui a construit un iPhone (un iPhone pas mille appareils) avec des produits recyclés d'Apple pour moins de $100 US. Alors, svp, l'Halloween est seulement dans quelques semaines... arrêter de faire peur aux enfants !
a écrit le 10/09/2018 à 12:20 :
En raison de la sensibilité au prix des produits Apple, il faudrait que cette firme envisage un markup de 4 au lieu de 5 ! Impensable ! Faut que ça "crache"...
a écrit le 10/09/2018 à 11:55 :
La perte de compétence industrielle aux USA, en Europe (sauf peut être l'Allemagne qui produit des équipements de fabrication pour l'industrie électronique) et même au Japon, qu'avant qu'il ne sorte un Iphone fonctionnel d'une usine US, il y aura longtemps que Trump ne sera plus président (même s'il venait à être réélu en 2020).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :