La DIJOP fait vivre la philosophie inclusive des Jeux 2024

En plus de coordonner l'action des ministères, la Délégation interministérielle aux jeux Olympiques et Paralympiques veut s'assurer que tous les spectateurs pourront rejoindre les sites de compétition. Pour cela, elle a choisi, parmi les 21 lauréats de l'appel à innovations mobilités, d'épauler GyroBoost et Mobicoop, qui proposent des services aux personnes en situation de handicap, et notamment à mobilité réduite.

3 mn

(Crédits : Istock)

En accueillant les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, la France veut faire entrer l'événement dans une nouvelle ère. Les Jeux seront ainsi respectueux de l'environnement. Inclusifs, ils seront également vertueux du point de vue sociétal. D'ailleurs, si l'on s'appuie sur l'expérience des précédentes villes hôtes, « on se rend compte que le nombre de personnes en situation de handicap assistant aux compétitions Olympiques et Paralympiques est équivalent », relève Sophie Le Pourhiet, chargée de mission Infrastructures à la Délégation interministérielle aux jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP). En outre, alors que nombre d'épreuves auront lieu à Paris et alentour, la proportion de personnes en situation de handicap est plus élevée en Ile-de-France qu'ailleurs dans l'Hexagone. Pas question, donc, de décevoir ces habitants !

L'accessibilité, sujet privilégié

« Nous aurions pu nous emparer de tous les sujets de cet appel à innovations, tous étant liés aux JOP, poursuit-elle, puisque notre rôle est de garantir la cohérence des actions menées dans tous les domaines relatifs à la préparation des Jeux. Nous assurons ainsi la coordination de l'action de tous les ministères, de même que le lien avec le comité d'organisation, avec la Solideo (chargée des infrastructures) et avec l'ensemble des parties prenantes : les collectivités locales, les régions, Ile-de-France Mobilités, la SNCF, la RATP... mais nous avons choisi d'en privilégier un qui nous tient particulièrement à cœur, celui du handicap et de l'inclusion. » C'est donc tout naturellement que les équipes de la DIJOP ont décidé d'épauler deux porteurs de projet, parmi les 21 lauréats de l'appel à innovations mobilités JOP 2024, GyroBoost et Mobicoop, qui proposent des services aux personnes en situation de handicap, et notamment à mobilité réduite.

Un rôle de référent adapté

Le premier, sous la forme d'une mise à disposition / location de fauteuils électriques robotisés et autonomes, capables de se déplacer avec une assistance à la conduite, fauteuils qui peuvent être associés à des porte-fauteuils fixés sur l'attelage d'un véhicule. Le deuxième, sous la forme d'une application spéciale pour mettre en contact les spectateurs des JOP 2024 en situation de handicap et des bénévoles pour les transporter gratuitement entre leur domicile et les lieux de compétition et/ou de célébration. Deux projets qui ne sont pas au même stade de développement et qui requièrent donc une stratégie différente de la part de l'équipe référente de la DIJOP.

« GyroBoost a avant tout besoin d'une commande pour son projet MOOVY +, visant à déployer des fauteuils robotisés associés à des porte-fauteuils fixés sur l'attelage de véhicules près des sites JOP pendant toute la durée des Jeux, précise ainsi Sophie Le Pourhiet. Nous lui ouvrons notre carnet d'adresses et nous relayons sa proposition dans le but de lui trouver un partenaire. » La chargée de mission a évidemment bon espoir. Les besoins de Mobicoop, une coopérative de mobilité partagée lancée en 2008, sont différents. Plus mûre, la solution doit s'appuyer sur un réseau de volontaires et d'usagers. Il faut donc avant tout la faire connaître auprès du public. La DIJOP travaille donc à sa visibilité.

Enfin, « nous épaulerons les deux lauréats dans la recherche de sites d'expérimentations en amont des JOP, à l'occasion de la Coupe du monde de rugby, par exemple », poursuit Sophie Le Pourhiet. Le but est évidemment de s'assurer que les deux solutions se déploient sans accroc lors des JOP 2024. Et bien sûr, grâce à la vitrine que les Jeux offrent, GyroBoost comme Mobicoop peuvent espérer des retombées business, au-delà des villes hôtes, et même au-delà des frontières...

3 mn