WikiLeaks : Assange demande à Obama d'arrêter "la chasse aux sorcières"

Lors de sa première apparition publique en deux mois, depuis l'ambassade d'Equateur à Londres, le fondateur de WikiLeaks a accusé les Etats-Unis de menacer la liberté de la presse dans le monde.
Julian Assange, dimanche, depuis le balcon de l'ambassade d'Equateur à Londres. Copyright Reuters
Julian Assange, dimanche, depuis le balcon de l'ambassade d'Equateur à Londres. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

« Je demande au président Obama de prendre la bonne décision : les Etats-Unis doivent renoncer à la chasse aux sorcières lancée contre WikiLeaks » a déclaré Julian Assange, le fondateur du site Web lanceur d'alerte, dimanche, lors d'une courte allocution très attendue, du balcon de l'ambassade d'Equateur à Londres où il est réfugié depuis le 19 juin (voir la vidéo en anglais). L'ancien "hacker" australien est menacé d'arrestation sur le sol britannique à la suite d'une demande d'extradition de la justice suédoise, qui le poursuit pour deux affaires de viol et d'agression sexuelle. L'Equateur a annoncé jeudi 16 août qu'il lui accordait l'asile politique.


Dissoudre l'enquête du FBI et libérer Bradley Manning
« WikiLeaks est sous le coup de menaces, tout comme la liberté d'expression et la santé de l'ensemble de nos sociétés » a déclaré Julian Assange, ses cheveux blonds coupés courts, en chemise bleue et cravate bordeaux. Des centaines de personnes, curieux et sympathisants, étaient venus l'écouter devant l'ambassade, surveillée par une cinquantaine de policiers britanniques. Dans son discours de 10 minutes, il a également appelé les Etats-Unis à « dissoudre l'enquête du FBI » et à s'engager à ne pas poursuivre les journalistes qui « braquent la lumière sur les riches et les puissants. » Sur le sol américain, Assange risque la peine de mort dans le cadre de la loi antiterroriste. « La guerre des Etats-Unis contre les lanceurs d'alerte (« whistleblowers ») doit cesser » a poursuivi Assange, appelant à la libération de Bradley Manning, ce soldat américain accusé d'avoir transmis à WikiLeaks différents documents militaires classés secret défense.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 20/08/2012 à 21:47
Signaler
il va finir sa vie prisonnier à l'ambassade d'Equateur car s'il sort il sera immédiatement arreté.

à écrit le 20/08/2012 à 14:35
Signaler
et que fait Edwy Plenel ?

à écrit le 20/08/2012 à 13:15
Signaler
Des qu un homme avec un certain pouvoir ou une certaine notoriété est soupçonné de viol ou d agression sexuelle aussitôt des voix s élèvent pour dénoncer le complot. Mon expérience m a montré le chemin difficile des femmes pour faire reconnaitre ...

le 20/08/2012 à 16:32
Signaler
Vous dites n'importe quoi. C'est bien seulement un acte politique, très facile a faire par des agents secret. Ils n'est pas n'importe qui. Ce monsieur à osé défier tous les service secrets au nom de la liberté d?expression et cela ils veule le faire ...

le 21/08/2012 à 9:14
Signaler
Alors quand on est" quelqu un d important pour des Privilégiés" on peut commettre des crimes sans jamais être inquiété, vous avez une belle mentalité de justicier avec votre croisade J en connais plein de type de ce genre qui s en tire toujours avec...

à écrit le 20/08/2012 à 12:59
Signaler
Bizzare

à écrit le 20/08/2012 à 12:00
Signaler
Wikileaks est comme chez nous ' Le canard enchanné ' , pourquoi arrêter ce fondateur ?

à écrit le 20/08/2012 à 3:11
Signaler
Vous dites n'importe quoi

à écrit le 19/08/2012 à 22:19
Signaler
L ambassade n à pas de garage! Donc impossible de sortir en voiture diplomatique! C est balo! Il va être obligé de finir sa vie dans cette Ambassade alors?

à écrit le 19/08/2012 à 20:51
Signaler
Voilà une premiere! Un violeur présumé refusant de faire face à la justice de son pays de choix, puisque M.Assange est naturalisé suédois, est présenté en victime d'un complot international, et se permet de s'adresser au président des Etats Unis, pou...

le 20/08/2012 à 10:56
Signaler
Cette histoire de viol c'est très probablement une façon détournée de faire tomber Assange. Savoir si ces fait sont avéré ou téléguidé par un service de sécurité d'état là est la question. Car on peut dire que sont site a donné des sueurs froides a u...

le 20/08/2012 à 11:46
Signaler
de ce que j'ai pu constater il semble qu'assange et wikileaks se sont surtout interressé à faire fuiter et mettre en lumière des secrets américains, britanniques, français etc. donc surtout les pays occidentaux. sa "croisade" pour la vérité serait bi...

le 20/08/2012 à 12:55
Signaler
Assange a revelé des choses assez graves sur la Russie aussi mais ce n'est pas pour autant que les russes ont commencé à le chasser.

à écrit le 19/08/2012 à 20:21
Signaler
Les motifs de la Suède à son encontre sont stupidissimes et ne donnent pas envie de vivre dans ce pays. Quant aux USA, c'est bien sûr l'impérialisme américain qui ne se refuse rien...

le 20/08/2012 à 9:40
Signaler
oui bien sur l'histoire de viol est une affaires montée de toute piece pour le faire taire sa plait pas a des respondables ?? de dire la vérité sur les mensonges des états en tout genre

le 20/08/2012 à 16:13
Signaler
Un viol n est pas pour une femme une «histoire » mais un drame, croyez mon expérience pour mettre qu un en examen ou mieux lancer une extradition il faut de sérieux indices concordants, je ne crois pas que dans un pays démocratique ou la justice est...

à écrit le 19/08/2012 à 19:41
Signaler
"si les autorités suédoises déclaraient absolument sans réserve que Julian ne sera jamais extradé de Suède vers les Etats-Unis" donc l'histoire de viol ne tien pas ?... bref je ne sais pas ?

à écrit le 19/08/2012 à 19:29
Signaler
WikiLeaks prêt à négocier avec la Suède AFP 19/08/2012 | Mise à jour : 10:57 | Réactions (11) Un porte-parole de WikiLeaks, le réseau fondé par Julian Assange, retranché depuis deux mois à l'ambassade d'Equateur à Londres, a considéré que ce serait...

à écrit le 19/08/2012 à 18:27
Signaler
Curieux tout de même ... on trouve à la dernière minute un truc pour lequel il doit répondre à la justice ..... coupable ou pas je ne sais pas !? le but était il de le faire taire ?

le 19/08/2012 à 19:52
Signaler
Le but était peut-être d'exploiter l'opportunité de lui créer des ennuis afin d'en faire un exemple dissuasif (blocus financier avec visa, mastercard contre Assange) afin de décourager ceux qui auraient l'idée de dénoncer les crimes d'Etat (ou terror...

le 19/08/2012 à 23:50
Signaler
"La stabilité par la dépendance mutuelle" : cela s'appelle la globalisation (en tout cas, la manière dont nous l'avons réalisée depuis 70 ans). C'est ça ou un conflit majeur de temps à autre. Le dernier en date a démontré qu'un conflit militaire glob...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.