Ce que la NSA a demandé à Google, Facebook et Microsoft

 |  | 505 mots
Lecture 3 min.
Microsoft, Facebook, Google, Yahoo... Ils ont tous fait l'objet de requêtes d'informations par la NSA. (Reuters/Larry Downing)
Microsoft, Facebook, Google, Yahoo... Ils ont tous fait l'objet de requêtes d'informations par la NSA. (Reuters/Larry Downing) (Crédits : reuters.com)
Autorisées par le gouvernement américain à dévoiler des informations sur la surveillance mise en place par la NSA, plusieurs géants de l'internet ont rendu public lundi les requêtes que leur avait soumis l'agence de renseignements.

Comment regagner la confiance des utilisateurs ? Depuis les révélations du whistle-blower Edward Snowden sur l'espionnage par la NSA sur internet, Google, Facebook ou Microsoft sont suspectés de participer, plus ou moins activement à cette surveillance.

Une semaine après que les autorités américaines, conformément aux directives du président Obama, leur ont permis de dévoiler davantage d'informations sur la surveillance de leurs clients, plusieurs géants de l'internet ont publié lundi le nombre de requêtes secrètes déposées par le renseignement américain.

  • Google : 9 à 13.000 comptes

Le renseignement national a requis des informations sur 9.000 à 10.000 comptes Google les six premiers mois de 2013, et sur 12.000 à 13.000 comptes les six mois les précédant, selon le blog officiel du géant de l'internet. Toutes ces demandes étaient légales car elles ont été faites dans le cadre de mandat de justice délivrés par le tribunal chargé de contrôler les opérations du renseignement (FISA).

"La publication de ces informations est un premier pas dans la bonne direction et défend les principes d'une réforme que nous avons appelée de nos voeux en décembre dernier", a expliqué le responsable juridique de Google Richard Salgado dans un post. "Mais nous continuons à croire à la nécessité de davantage de transparence pour que chacun puisse mieux comprendre les mécanismes des lois sur la surveillance et juge si elles servent l'intérêt national."

  • Facebook : 4 à 6.000 comptes

Facebook a annoncé avoir reçu des mandats concernant 5.000 à 6.000 comptes sur les six premiers mois de 2013, 4.000 à 6.000 sur les six mois les précédant. Facebook possède plus d'un milliard d'abonnés.

"Comme nous l'avons dit précédemment, nous croyons que les gouvernements ont la responsabilité de protéger les gens et qu'ils peuvent le faire tout en étant transparents", a écrit le responsable juridique de Facebook Colin Stretch sur son blog. "Nous continuerons à demander que la surveillance à travers le monde soit réformée et a demandé davantage de transparence sur le niveau de demande d'accès des gouvernements aux informations en lien avec la sécurité des gens."

  • Yahoo! : 30 à 31.000 comptes

Quant à Yahoo!, des informations ont été demandées sur 30.000 à 31.000 comptes d'utilisateurs. Le groupe a précisé que les demandes de la FISA ne concernait qu'un centième d'un pourcent de l'ensemble de ses abonnés.

  • Microsoft : 15 à 16.000 comptes

Microsoft a révélé sur son blog officiel avoir reçu des demandes de la FISA sur 15.000 à 16.000 comptes d'utilisateurs les six premiers mois de 2013.

Retrait de plaintes

La publication de ces chiffres a été autorisée par le ministère de la Justice à condition que les entreprises respectent un délai de six mois après les requêtes déposées par la FISA. L'arrangement passé empêche cependant les grandes entreprises de publier davantage de détails sur ces demandes.

En contre-partie, les groupes ont retiré la plainte qu'ils avaient déposée auprès du tribunal secret chargé d'ordonner les programmes de surveillance (FISC, Foreign Intelligence Surveillance Court).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2014 à 20:38 :
Est-ce qu'une demande de suppression d'un compte facebook d'un humoriste par le gouvernement Français est considéré par le responsable juridique de Facebook Colin Stretch comme "demande d'accès des gouvernements aux informations en lien avec la sécurité des gens." parce que la, une boite de pandore s'est ouverte, et nous savons tous ( en tout cas les plus mures d'entre nous) ou cela mène.
a écrit le 04/02/2014 à 19:08 :
ça n'a pas empêché l'attentat de Boston et tous ceux qui vont suivre !
a écrit le 04/02/2014 à 17:07 :
Désolé mais c est de la faute des gens bien naifs qui exposent tout sur leur réseau sociaux photos persos localisations idées politiques religieuses et tant d autres choses...Vous croyez quoi ?? N importe quel service secret en revait !! Un vrai Saint Graal !! Les gens revelant tout sans y etre forcé et en casi libre accés !!! Vous pensiez vraiment qu ils laisseraient passer ca??? Et la c est la NSA qui s est fait piquer les deux mains dans le pot de confiture mais vous pouvez être certains que TOUS les services de renseignements font exactement la même chose
Réponse de le 05/02/2014 à 17:57 :
Vous me faites tous marrer ! Avant l'explosion des reseaux dit sociaux nous avions les Eglises , la Messe et " la confession " . Nos chers curés etaient les pourvoyeurs des " péchés " de leurs cheres brebis . Il n'y avait pas besoin d'informatique il y a seulement 1/2 siecle ! Nos chers dirigents politiques et financiers savaient tout de nous ! Pauvres pecheurs !
a écrit le 04/02/2014 à 16:35 :
Attention au Cloud! c'est fait pour voler les données des entreprises. Vous êtes prévenus. Ne mettez rien en ligne; et ne confiez rien à de prétendus serveurs sécurisés...
a écrit le 04/02/2014 à 13:00 :
article non signé genre infotainment totalement débile...
La question est: pourquoi la Tribune se commet elle avec des papiers aussi ridicules que celui là?
Il se passe des choses dans le monde, vous savez?
a écrit le 04/02/2014 à 12:47 :
Il faut définitivement abandonner cette idée du Cloud qui est LE DANGER pour toutes les entreprises.
a écrit le 04/02/2014 à 12:45 :
... avant toute chose, et ce qui est le plus essentiel, c'est de se rendre compte que les états-unis sont le plus important, le plus destructeur et le plus dangereux état terroriste du monde. Seul pays de la planète à être en état de guerre permanent depuis les années 190 (ce qui donne une assez juste idée de la mentalité criminogène des politiciens et citoyens américains), les usa ont élevé le terrorisme au rang de politique d'état. Et dire qu'il y a encore une minuscule poignée de nervis et de gogos pour les citer en exemple. On critique la Chine et la Russie, mais même la Corée du Nord a au moins le mérite d'être infiniment moins dangereuse et surtout moins hypocrite que l'état terroriste américain qu'il convient de traiter comme tel.
Réponse de le 04/02/2014 à 13:31 :
bien vu
Réponse de le 05/02/2014 à 0:01 :
Encore un qui a sécher ses cours d'histoire contemporaine ? La France oule Royaume-Uni en autre ont connu bien plus d'interventions militaires au cours du XXe S. que les USA depuis 1776 :) Monsieur fait de l'hetnocentrisme et ignore l'évolution du reste du monde.

Pour en revenir a ce "suivi" des SR, je rappelle que même la Suisse a son propre système d'interception de messages satellite. La NSA avec 60 000 demandes de surveillance pour les 7 milliards d'habitants est vraiment un petit joueur.
a écrit le 04/02/2014 à 11:52 :
Pour une fois les commentaires vont tous dans le même sens.
a écrit le 04/02/2014 à 9:49 :
ça se sont les chiffres officiels , pour la façade, pour nous enfumer. Si vous croyez qu'après ça je vais avoir confiance dans ces sociétés...dire qu'ils donnent des leçons de morale au monde entier sur la démocratie...
a écrit le 04/02/2014 à 9:14 :
De la propagande commerciale. Jamais ils ne diront la vérité. L'espionnage de nos vies privées est massif et systématique. Les gouvernements sont complices.
a écrit le 04/02/2014 à 8:56 :
Mensonges. Qui peut croire que la NSA demande et se contente d'espionner quelques dizaines de milliers de comptes?
Réponse de le 04/02/2014 à 9:24 :
Ca, c'est ce qu'ils ont demandé officiellement comme infos. Pour le reste, c'est fait illégalement...
a écrit le 04/02/2014 à 8:24 :
[quote] En contre-partie, les groupes ont retiré la plainte qu'ils avaient déposée auprès du tribunal secret chargé d'ordonner les programmes de surveillance (FISC, Foreign Intelligence Surveillance Court). [/quote]

Au pays de Candy, comme dans tous les pays. Il y a les méchants et les gentils.
Donc, c'est un plainte secrété a un tribunal secret... Et elle a été secrètement retiré. Bon y a pas de secret, c'est la secrété classe!
a écrit le 04/02/2014 à 8:24 :
Ils sont tous de mèche. Gesticulations ridicules pour réparer leur image, car ils sentent que le vent tourne. Un grand merci a Snowden. Voila un héros des temps modernes.
a écrit le 04/02/2014 à 8:17 :
Tout ça reste de l'enfumage et de la pure communication manipulatrice sur des chiffres approximatifs non vérifiables et pour nous vanter de la transparence.
Or dès qu'on nous parle de transparence on sait très bien que l'opacité se renforce. Un simple coup d'épée dans l'eau qui ne modifie rien en termes de méfiance.
a écrit le 04/02/2014 à 8:12 :
Et les gars et la suite c'est ou ? La possibilité de capter votre PC/TEL ... d'écouter Skype ... de lire vos fichiers ... Waoo le baratin, juste des demandes d'emails, c'est tout ! Franchement ces ricains ils savent vraiment prendre tout le monde pour des tarés.
Réponse de le 04/02/2014 à 17:14 :
la suite?? capter votre pc rien de plus facile vous êtes en Wi fi? Un jeu d enfant pour entrer dans votre PC , vous laissez en permanence votre accés Blue tooth sur votre mobile?? Open bar !!! Utilisateur de Skype et autres chats numériques ? tant pis pour vous ...La suite j en sais rien mais il y a deja pas de chose possible déja aujourd'hui

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :