Le piratage de films et de séries à son plus haut niveau depuis 2009

 |   |  523  mots
Le streaming, en forte hausse depuis plusieurs années, attire des pirates très différents : ils s'agit majoritairement de femmes (55%) et de jeunes (près d'un tiers). (Photo : Reuters)
Le streaming, en forte hausse depuis plusieurs années, attire des pirates très différents : ils s'agit majoritairement de femmes (55%) et de jeunes (près d'un tiers). (Photo : Reuters)
Une étude de l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle met en avant une hausse du piratage de séries ou de films en 2013. Depuis l'arrêt de la coupure internet par l'Hadopi, le phénomène est en hausse.

Plus d'un internaute sur quatre (28,7%) a consulté au moins une fois par mois un site de piratage de séries ou de films en 2013 et leur nombre a atteint un niveau record depuis 2009, révèle une étude publiée mercredi par l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA), réalisée par Médiamétrie en partenariat avec le Centre national du Cinéma et l'institut TMG.

L'an passé, ce sont donc 13,2 millions d'individus qui ont consulté chaque mois au moins un site dédié à la contrefaçon audiovisuelle, soit 15,8% de plus qu'en 2009, selon cette étude qui exclut YouTube, première plateforme de streaming musical, et DailyMotion.

Leur nombre, qui avait un peu régressé en 2011-2012 à environ 12,4 millions d'internautes, a nettement augmenté en 2013.

Le streaming a plus que doublé en quatre ans

Ces internautes utilisent soit le téléchargement en P2P (peer-to-peer, soit d'une personne à une autre via notamment des fichiers torrent) pour 29% des pages vues, soit le téléchargement par DDL (direct download ou téléchargement direct depuis un serveur) pour 33%, ou encore le streaming (38%).

Ce type de visionnage, qui nécessite un flux internet haut débit constant et est source de conflit entre les fournisseurs d'accès internets et les plateformes comme Netflix, ne cesse de gagner du terrain depuis 2009 où il ne représentait que 16% des pages vues.

>> Lire : Le streaming vidéo remplace le téléchargement illégal

Il rencontre un large succès auprès des internautres qui regardent des séries. De fait, les audiences fluctuent au gré des sorties. Le nombre de vidéos vues en streaming a atteint entre 10 et 35 millions par mois en 2013 .

Les jeunes piratent plus, les femmes préfèrent le streaming

Le streaming attire par ailleurs des pirates très différents : ils s'agit majoritairement de femmes (55%), la part des jeunes est nettement plus importantes (près d'un tiers des utilisateurs ont entre 15 et 24 ans) et la part des étudiants (17%) y est deux fois plus importante que chez l'ensemble des internautes.


"Netflix et le streaming sont des effets révélateurs" via BFM Business.

 

A contrario, le téléchargement de fichiers est plus confidentiel : par rapport aux internautes moyens, ceux qui ont recours à cette méthode sont en majorité des hommes (58%) et un peu plus jeunes que la moyenne des internautes.

Quelles que soient les méthodes, les plus de 50 ans sont des sous-utilisateurs, ne constituant que 15 à 21% des sites pirates alors qu'ils représentent 34% des internautes.

Un effet Hadopi en cause ? 

L'étude relève que lorsque l'Hadopi avait lancé des actions de "riposte graduée" en 2011,avec des courriels d'avertissement aux internautes qui partageaient illégalement des fichiers, le nombre de mises à disposition des 10 films les plus populaires sur les réseaux P2P en 2011 avait été divisé par trois. Depuis, leur nombre reste stable, entre 1,2 et 2 millions de fichiers mis à disposition par mois en P2P.

>> Lire aussi : l'Hadopi a-t-elle (vraiment) fait reculer le piratage?

Pour rappel, le gouvernement Hollande avait supprimé à son arrivée l'arme la plus puissante d'Hadopi, la coupure d'accès internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2014 à 6:53 :
Quand je vois le nombre de films JAMAIS parus en format DVD , et non des moindres parmis les classiques , la femme du boulanger , angele , regain de Marcel Pagnol pour ne cites qu eux , La Belle Equipe avec jean gabin egalement , peut etre un appauvrissement intellectuel de notre societee ?
a écrit le 04/07/2014 à 1:03 :
Au regard de l'abrutissement culturel de la jeunesse française, il est urgent de mettre des effectifs policiers nécessaires au respect du droit d'auteur!
a écrit le 03/07/2014 à 18:46 :
Pour lutter contre le phénomène, les distributeurs officiels n'ont cas simplement fournir les film et série en téléchargement libre avec une résolution plus petite. La plupart de ceux qui pirates finissent par acheter les film qui leur plaisent. La deuxième solution serait de les faire passer a la TV la même année où ils sortent en DVD. Attendre 4 ans pour voir un film qui sort ça fait beaucoup... Personnellement c'est fini; plus jamais je n’achèterais de DVD sans avoir pus voir le film avant. Trop déçu par les achats impulsif qui se révèle être des navé.
a écrit le 03/07/2014 à 17:52 :
je n'ai même pas carlita en mp3 !
Réponse de le 03/07/2014 à 23:53 :
Achète une batterie de casseroles (les mêmes que son mari) et tu pourras entendre sa voix
a écrit le 03/07/2014 à 17:51 :
Que Les" Groz "Salaires Lèvent le Doigt 1982 Piccoli Poiret Auteuil
a écrit le 03/07/2014 à 17:22 :
truc assez drôle .... il suffit de faire un faute (volontaire) de frappe pour qu'un film ne soit pas reconnus par google .... un truc qui me fait marrer ! Les "cybers" pouvoirs ont des soucis à se faire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 03/07/2014 à 16:06 :
Le jour où l'on pourra louer un film récent HD pour 1€ et acheter une musique pour 0,10€ alors peut être que le piratage ne sera plus utile.
a écrit le 03/07/2014 à 13:26 :
l haodpi va evidement pas dire qu ils servent a rien. si les films avaient diminue en P2P c est juste que les gens avaient migrés sur le streaming ... Tant qu on ne resoudra pas le probleme a la source: des films facilement accessibles, pour un prix raisonnable et pas une eternite apres leurs sortie on aura du piratage
Réponse de le 03/07/2014 à 15:12 :
et en vostfr aussi.
a écrit le 03/07/2014 à 13:24 :
Le contraire serait etonnant. Vous voulez voir une serie ? impossible legalement en france avant des mois alors qu elle dest deja sertie aux USA. Vous avez achete un DVD, pas on vous colle 5 min de pub avant pour d autre films (en tout cas sur les DVD de mon fils. pire, ils ont du monter le son, ca gueule) -> vous devez casser la portection de votre DVD pour etre tranquille !
Le plus fort, vous voulez regardez une emission de la TV publique francaise (sur le debarquement) via internet. pas de bol le replay verifie que vous etes en france. vous etes en deplacement a l etranger -> pas acces (et pourtant qui va acheter ca hors de france ???)
a écrit le 03/07/2014 à 11:21 :
Ayant acheter il ya 2 ans un écran plat haut de gamme, je met un point d'honneur à acheter mes films en dvd et surtout blu-ray pour profiter de la meilleur qualité d'image possible (et "rentabiliser" mon achat). Mais le gros défauts de ces supports, alors même qu'on les a acheté, est qu'à l'introduction du disque on est souvent obligé de supporter 5 minutes de messages "informatifs" (impossible à passer) nous faisant comprendre que le piratage c'est du vol... Je viens d'acheter le DVD !!!! Si j'avais piraté le film ou la série je pourrais la regarder 2 secondes après avoir cliqué sur l'icone correspondant. Je ne sais pas qui prend la décision de mettre ces messages ou ces vidéos agressives tentant de nous faire culpabiliser, mais ca serait moi je pendrai haut et court cette personne sur la place publique. C'est un exemple flagrant que nos "élites" décisionnaires vivent dans un monde complétement à part où réfléchir semble être has-been
a écrit le 03/07/2014 à 10:42 :
Et on nous a volé combien de nos impôts pour financer cette saleté d'Hadopi ?
a écrit le 03/07/2014 à 10:09 :
le problème du piratage c'est le prix .. la TVA qui n'a jamais baissé sur les CD audio alors que depuis 1986 on nous promet cette baisse , les restaurateurs l'ont eu alors qu'ils demandaient avec le disc a la meme période .. donc le ventre au lieu de la culture , en plus on a institué des taxes sur la copie des matériels physiques , clées usb , disc dur , cassettes vhs , DVDR , la liste est longue , en plus la rente des artistes est assurée aussi , les vieux tubes remixés a la TV sans vergogne et meme répercuté via la rente éternelle .. de vieux tubes de 40 ans au meme prix qu'un truc neuf .. incroyable .. donc le piratage a encore de beaux jours , enfin les TV qui sont en concentration monopolistique qui ne font que diffuser des vieux trucs a gogo , les autres choses intéressantes sont a chercher en VO car en VF cela n'existe plus .. c'est la rente et la concentration qui a permis le piratage .
a écrit le 03/07/2014 à 10:04 :
truc assez drôle ... les jeunes on des lecteur mp3, 4 que l'on vend .... par contre les fichiers mp3, 4 ne sont pas vendus .... d'un autre autre les lecteurs de dvd ... lisent les divx ... pas vendus non plus ..... la morale est où ?????
Réponse de le 03/07/2014 à 10:11 :
le problème n'est pas les formats utilisés , mais les éditeurs qui n'y ont pas cru et se sont trouvé largués .. ils croyaient encore au vieux CD et aux 33T voir aux cassettes .. mais la technologie a changée cela ils ne l'ont pas vu venir , enfin le MP3 est aussi une licence qui a été crée par une societée française dans les années 80 .. donc cocorico ?.. le problème est ailleurs ..
Réponse de le 03/07/2014 à 10:47 :
Tout à fait d'accord, la faute aux industries audio, vidéo et cinéma qui n'ont eu de cesse de se goinfrer et n'ont pas (et toujours pas) compris que les temps avaient changé et n'ont su adapter ni leur modèle économique, ni leur offre au grand public. Pousser les gens à payer pour un film en streaming ? OK, mais à 5 euros c'est encore trop cher.
Réponse de le 03/07/2014 à 12:20 :
Il est vrai que les CD ne rentrent pas bien dans mon ipod, quant aux Blurays, mon macbook retina ne sait pas qu'en faire, faute de lecteu maintenant... Mais les éditeurs ont bien raison de continuer a commercialiser des formats qu'on est obligé de casser et de convertir pour pouvoir les utiliser sur nos players actuels. Et même en étant en règle, ces fichiers transformés sont nettement plus simples a utiliser que les version d'origine.
a écrit le 03/07/2014 à 9:54 :
je suis concerner en plein dedant
je telecaharge film serie musique etc
pourquoi faute d'argent pour assouvir ma passion du ciné musik etc
passioné d'informatique je lutte aussi contre la censure en piratent vue les grosse merde qui nous mete a la télé y a jamais de bon film
jy trouve se que je veux c'est mon bohneur et a hadopie ne ma jamais fait peur
Réponse de le 03/07/2014 à 10:06 :
.... et les chaînes tv se gardent bien de dirent que les films diffusés ne le sont pas dans leur intégralité .... c'est scandaleux !!!!!!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :