Facebook 1 - Antitrust 0 : un juge américain retoque la plainte de 48 procureurs fédéraux

L'autorité américaine de la concurrence et les 48 procureurs fédéraux ont vu leur plainte contre le groupe de Mark Zuckerberg retoqué par un juge. Selon le magistrat, aucun élément anti-concurrentiel tangible n'a été apporté à la requête, qui visait notamment la séparation des activités Instragram et Whats'App.

3 mn

Le réseau social s'est félicité de ces décisions, qui reconnaissent les défauts des plaintes gouvernementales déposées contre Facebook.
Le réseau social s'est félicité de ces décisions, qui "reconnaissent les défauts des plaintes gouvernementales déposées contre Facebook". (Crédits : Reuters)

Première victoire pour les Gafam contre les autorités antitrust américaines, et particulièrement pour Facebook. Un juge américain a infligé un revers aux instances du pays qui accusaient le réseau social de pratiques anti-concurrentielles en rejetant lundi des plaintes déposées fin 2020. Résultat, en Bourse, la firme californienne a dépassé le trillion de valorisation lundi (1.008 milliards de dollars). Mardi, le titre progressait fortement à +4,18% une heure après l'ouverture du Nasdaq, pour un prix par action de 355,64 dollars.

Au départ, l'autorité américaine de la concurrence (FTC) et les procureurs représentant 48 États et territoires estimaient que Facebook abusait de sa position dominante - constituée notamment à partir des effets de réseau. Cette force de frappe empêchait, selon les plaignants, l'émergence de nouveaux acteurs et bridait toute concurrence. Ils demandaient notamment une séparation des services de messagerie instantanée que sont Instagram et WhatsApp.

Pas d'éléments anti-concurrentiels tangibles selon le juge

Après étude minutieuse de la saisine, le juge James Boasberg a estimé que les éléments avancés par les autorités américaines n'étaient pas suffisants :

"La FTC n'est pas parvenue à présenter suffisamment de faits pour établir de manière plausible" que le groupe disposait vraiment d'un pouvoir monopolistique sur les réseaux sociaux. 

"Le groupe ne dit presque rien de concret sur la question clé du pouvoir réel de Facebook (...), c'est presque comme si l'agence s'attendait à ce que le tribunal approuve sans broncher l'idée répandue selon laquelle Facebook est un monopole", remarque le magistrat dans son argumentaire.

Le juge laisse toutefois une porte ouverte : s'il rejette entièrement la plainte des procureurs généraux, il donne à la FTC trente jours pour présenter de nouveaux documents étayant plus précisément ses accusations. L'institution anti-trust, nouvellement présidée par la très anti-gafam Lina Khan, pourrait donc revenir à la charge.

Lire aussi 8 mnQui est Lina Khan, le cauchemar des Gafam à la tête de l'antitrust américain?


Le magistrat a par ailleurs affirmé que la politique selon laquelle Facebook empêchait le transfert des données vers des applications concurrentes comme Twitter, TikTok ou Snapchat n'était pas contraire aux lois sur la concurrence.

Ce sujet est majeur et il pourrait bien revenir très rapidement sur la table. Une commission judiciaire du Congrès a voté plusieurs mesures la semaine dernière afin d'imposer la portabilité des données d'une messagerie à une autre. Il est aussi prévu d'interdire aux colosses de la tech d'acquérir des concurrents pour préserver leur pouvoir de marché.

Ces textes doivent encore passer par la Chambre des représentants, à majorité démocrate, puis par le Sénat, où leur sort est plus incertain.

Lire aussi 7 mnPortabilité des données, limitation des acquisitions : premier tir des élus américains contre les Gafam

Le réseau social s'est félicité de ces décisions, qui "reconnaissent les défauts des plaintes gouvernementales déposées contre Facebook". "Nous rivalisons tous les jours équitablement avec d'autres entreprises pour gagner le temps et l'attention des gens", a affirmé un porte-parole.

Lire aussi 5 mnAudio conversationnel : Facebook peut-il neutraliser Clubhouse et Spotify ?

 (avec AFP)

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 30/06/2021 à 9:29
Signaler
De toutes les GAFAM c'est bien celle de MZ qui est la plus intéressante.

à écrit le 29/06/2021 à 17:58
Signaler
Les démocrates font semblant de vouloir briser les GAFAM tandis qu'ils ont profité des réseaux sociaux pour déverser leur propagande anti-Trump et s'auto-proclamer vainqueur d'une élection entâchée d'irrégularités grâce au vote par correspondance ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.