Netflix séduit plus de 5 millions d'abonnés en France

 |   |  634  mots
Netflix poursuit son ascension en France avec plus de 5 millions d'abonnés répertoriés à ce jour.
Netflix poursuit son ascension en France avec plus de 5 millions d'abonnés répertoriés à ce jour. (Crédits : Pixabay / CC)
Netflix dispose de plus de 5 millions d'abonnés en France a indiqué, ce mercredi 13 février, à l'AFP un porte-parole du groupe, confirmant une information du Figaro.

Un véritable rouleau compresseur. Le géant du streaming vidéo Netflix revendique désormais plus de 5 millions d'abonnés en France. Une performance réalisée seulement 4 ans et demi après son arrivée dans l'Hexagone et qui traduit une croissance exponentielle du groupe dans le territoire. Pour cause, le précédent décompte non officiel, publié en avril 2018 par Libération, lui attribuait 3,5 millions d'abonnés dans le pays. La plateforme se rapproche ainsi encore un peu plus de Canal+, le champion national de la télévision payante, qui comptait près de 8 millions d'abonnés individuels en France au 3e trimestre 2018, en comptant les clients qui souscrivent des offres via les opérateurs de télécoms.

Le groupe américain, qui s'était lancé en septembre 2014 dans l'Hexagone, a rapidement taillé des croupières aux groupes de télévision français, au point de pousser France Télévisions, TF1 et M6 à nouer l'an dernier une alliance totalement inédite, qui doit donner naissance à une plateforme en ligne commune et payante, baptisée Salto.

Des bénéfices en hausse en 2018

La folle course en avant de Netflix continue. Alors que le marché s'apprête à entrer dans une zone de turbulence avec l'arrivée annoncée en 2019 de plusieurs gros concurrents (Disney, NBC Universal, Apple notamment), les résultats financiers du quatrième trimestre 2018, publié en janvier, montrent que Netflix continue d'amplifier son avance à un rythme effréné. Globalement, l'entreprise a révélé des résultats très solides. La firme dirigée par Reed Hastings totalise 139,3 millions d'abonnés, soit une progression de 25,9% sur un an. Dans le détail, la plateforme a gagné 8,8 millions de nouveaux abonnés sur les trois derniers mois de l'année, explosant les prédictions pourtant optimistes des analyses, qui s'établissaient à 7,5 millions.

Lire aussi : Netflix, modèle d'expansion à l'international, a gagné plus de 38 millions d'abonnés en 2018

Parmi ces recrues, 7,8 millions se trouvent hors des Etats-Unis, ce qui confirme deux choses : Netflix n'a plus vraiment de marge de manœuvre sur son marché domestique, qu'il domine déjà de la tête et des épaules. Mais sa stratégie de relais de croissance à l'international, grâce à des investissements massifs dans les contenus originaux notamment en Europe, porte ses fruits. Ainsi, sur un an, Netflix est passé de 57,8 à 88,1 millions d'abonnés hors des Etats-Unis (+30,3 millions), alors que sa progression a été nettement moins importante chez lui (de 52,8 à 60,1 millions d'abonnés, soit +7,3 millions).

Une croissance largement tirée par l'international

Signe que sa conquête américaine est terminée, Netflix vient d'annoncer sa plus forte hausse des tarifs aux Etats-Unis. L'offre de base va passer de 7,99 à 8,99 dollars et son offre la plus complète, qui permet de regarder quatre écrans à la fois en très haute définition, va coûter 15,99 dollars, au lieu de 13,99 dollars. Une façon pour Netflix de soutenir le coût de ses contenus originaux, de plus en plus nombreux, dans un contexte où la concurrence est encore faible, donc avec peu de risques d'une fuite massive d'abonnées.

Lire aussi : L'audiovisuel français peaufine sa riposte face à Netflix

Le basculement du business vers l'international se vérifie aussi dans la colonne des revenus. Jusqu'à 2017, Netflix réalisait davantage de chiffre d'affaires aux Etats-Unis que dans le reste du monde. En 2018, la situation s'est inversée. Si le marché américain reste plus rentable que le marché international (la marge sur coût variable s'établit à 34,2% aux Etats-Unis au dernier trimestre 2018, contre 9,8% à l'international), le chiffre d'affaires à l'étranger atteint 2,35 milliards de dollars, contre 2,06 milliards pour les Etats-Unis. Au total, l'entreprise a affiché une hausse des revenus de 27%, à 4,82 milliards de dollars, soit à peine un peu moins que les prévisions de Wall Street.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :