Netflix veut lever 1 milliard d'euros pour financer ses contenus originaux

 |   |  486  mots
En 2017, le géant du streaming vidéos Netflix a prévu de débourser 6 milliards de dollars pour le financement de ses propres séries, films et autres productions.
En 2017, le géant du streaming vidéos Netflix a prévu de débourser 6 milliards de dollars pour le financement de ses propres séries, films et autres productions. (Crédits : Reuters/Mike Blake)
Le géant américain du streaming vidéo veut se renforcer dans la production de contenus originaux, dans la lignée de "House of cards" et "The Crown". Objectif : fidéliser encore davantage ses abonnés et élargir sa base de fidèles.

"Développer notre contenu original de manière agressive. C'est la ligne de conduite dictée par Netflix lors de la publication la semaine dernière des résultats du premier trimestre 2017. La plateforme de streaming vidéo par abonnement a annoncé ce lundi vouloir lever 1 milliard d'euros pour développer ses propres productions. Alors que Netflix ne produisait aucun contenu original il y a quatre ans, la plateforme mise désormais dessus pour contenter l'appétit de ses 98,75 millions d'abonnés dans le monde - et pousser les indécis à souscrire à un abonnement pour voir les séries dès leur sortie.

En décembre dernier, la plateforme de streaming affichait un objectif ambitieux : produire 1.000 heures de contenus originaux en 2017 - contre 600 heures en 2016 et 450 heures en 2015. Le groupe a prévu de débourser 6 milliards de dollars cette année pour la production de ses propres films, séries, télé-réalité, documentaire et même spectacles humoristiques (stand-up). En évoquant ce dernier investissement, Netflix assurait la semaine dernière : "Les premiers résultats sont prometteurs." Le spectacle de l'humoriste américain Dave Chappelle a été "[notre] comédie la plus consultée de tous les temps". Contrairement à son concurrent Amazon Prime, la plateforme ne donne en revanche pas encore dans le sport.

| LIRE AUSSI : Streaming vidéo : Netflix veut parier sur la télé-réalité en 2017

Brad Pitt, Robert Redford... Netflix recrute des poids lourds

Côté fiction, Netflix ne lésine pas sur les moyens. Pour "The Get Down", qui retrace la naissance du hip-hop dans le Bronx dans les années 70, le géant du streaming a explosé ses coûts de production. Initialement estimée à 120 millions de dollars, la série sortie en avril 2016 aurait coûté environ 190 millions de dollars pour 12 épisodes. Ce qui en fait la série la plus chère produite par Netflix. La société américaine a de nouveau cassé la tirelire pour "The Crown", sortie en novembre 2016, qui évoque les premières années du règne d'Elizabeth II à Buckingham Palace. Elle aurait coûté 130 millions de dollars à Netflix pour 10 épisodes. Et la stratégie paye : la série a reçu cette année le Golden Globe de la meilleure série dramatique. De quoi obtenir encore davantage de visibilité. Netflix compte aussi sur le recrutement des poids lourds du cinéma, comme Robert Redford dans "The Discovery" (mars 2017) et Brad Pitt dans "War Machine" (mai 2017).

En 2017, Reed Hastings, PDG du groupe, a annoncé vouloir dépenser plus de 1 milliard de dollars uniquement en marketing. La semaine dernière, Netflix a dévoilé un chiffre d'affaires de 2,6 milliards de dollars (soit une croissance de 34,7% sur un an). Le bénéfice net ressort à 178 millions de dollars, contre seulement 28 millions un an plus tôt.

| LIRE AUSSI : Après son record en Bourse, pourquoi Netflix en a encore sous le pied

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2017 à 19:31 :
Rien de plus simple, Netflix n'a qu'à demander une nouvelle taxe aux socialistes, c'est ce qu'ils savent le mieux faire :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :