Pourquoi le moteur de recherche Qwant mise sur l'intelligence artificielle

 |   |  597  mots
L'intelligence artificielle permet à Qwant de repousser la frontière de la pertinence de la recherche, tout en continuant à protéger la vie privée de ses utilisateurs. Un enjeu stratégique majeur pour recruter de nouveaux utilisateurs.
L'intelligence artificielle permet à Qwant de repousser la frontière de la pertinence de la recherche, tout en continuant à protéger la vie privée de ses utilisateurs. Un enjeu stratégique majeur pour recruter de nouveaux utilisateurs. (Crédits : DR)
La startup française utilise désormais les supercalculateurs de Nvidia pour développer le "machine learning" (apprentissage profond à base d'intelligence artificielle). L'objectif : améliorer la pertinence de son moteur de recherche et créer de nouveaux services pour détourner de nouveaux utilisateurs de Google.

Qwant passe à la vitesse supérieure. Après avoir levé 18,5 millions d'euros en février dernier, la startup française annonce sa première initiative pour conquérir de nouveaux utilisateurs : améliorer la pertinence de son moteur de recherche grâce à l'intelligence artificielle.

La société annonce mercredi 26 avril avoir équipé ses infrastructures de données et de calcul avec des supercalculateurs DGX-1, de la société Nvidia. L'objectif : gagner de nouvelles capacités de calcul pour accélérer sa R&D (recherche et développement), ce qui devrait lui permettre "d'offrir des produits puissants et inédits basés sur des applications de deep learning", ou apprentissage profond.

     | Lire aussi. Qwant lève 18,5 millions d'euros et poursuit son rêve de faire la peau à Google

Mieux indexer les documents, détecter les spams et contenus inappropriés

Ces nouveaux services permettront, d'après Eric Léandri, le Pdg de Qwant, d'améliorer drastiquement la pertinence des résultats du moteur de recherche. La technologie de deep learning de Nvidia alimentera des réseaux neuronaux pour automatiser la compréhension et la classification du contenu.

Elle aidera aussi au fonctionnement des "forêts d'arbres de décisions", qui servent à détecter les spams qui polluent certains résultats de recherches, ou à détecter les contenus inappropriés auprès des utilisateurs qui ont activé le mode "recherche sûre" (safe search). Ainsi, les images et vidéos qui devraient être classés dans les contenus "adultes" seront plus facilement repérés. "De tels filtrages automatisés nécessitent des traitements de grands ensembles des données, ce que le DGX-1 peut calculer plus vite et de façon plus accessible", explique Serge Lemonde, le directeur Startups Business de Nvidia pour l'Europe.

Qwant Junior, le moteur de recherche destiné aux enfants et adolescents lancé fin 2015, devrait particulièrement bénéficier de cette nouvelle puissance de calcul.

L'intelligence artificielle ou le moyen d'augmenter les revenus publicitaire sans "traquer" l'utilisateur

Plus généralement, l'IA va surtout aider l'entreprise à augmenter son chiffre d'affaires. Car en améliorant la pertinence du moteur de recherche, Qwant fournira des résultats encore plus adaptés à l'intention réelle de l'utilisateur, ce qui lui permettra de proposer une meilleure publicité.

"Les applications de deep learning vont changer les expériences de recherche et de navigation des utilisateurs en fournissant des informations plus précises et filtrées tout en respectant la vie privée", ajoute Qwant dans un communiqué.

C'est pour cette raison que l'introduction de l'intelligence artificielle apparaît comme un enjeu stratégique majeur. Contrairement à son grand rival Google, Qwant ne récolte, ne traite et de revend aucune donnée personnelle. Il n'installe aucun cookie sur le navigateur de l'internaute, ne cherche pas à savoir qui il est ni ce qu'il fait, et ne conserve pas d'historique des requêtes effectuées. L'entreprise se rémunère uniquement lorsque l'utilisateur clique sur une publicité sponsorisée, qui apparaît avec les résultats de la recherche. C'est le modèle du "pay-per-click". Ce qui veut dire que plus les résultats sont pertinents, plus les chances de clic sur la publicité augmentent...

L'intelligence artificielle permet donc à Qwant de repousser la frontière de la pertinence de la recherche, tout en continuant à protéger la vie privée de ses utilisateurs. En février, le moteur au 21 millions d'utilisateurs mensuels disait viser 500 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021, contre à peine "quelques millions" aujourd'hui. Nul doute que l'IA est au cœur de cette stratégie de conquête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2017 à 21:51 :
Le CA est disponible sur internet, ils font 100K , loin des quelques millions. Peut être pareil pour les visiteurs ? je gère une centaine de sites web, jamais vu Qwant en top 10 referers.

Machine learning + privacy + neutralité ==> c'est impossible, c'est le principe même du machine learning: apprendre du comportement et vous proposez du contenu en fonction de vous, de vos actions passées ! Donc tout l'inverse de ce que l'idéal de Qwant.

J'aimerai bien voir leur code source, parce que la, faire du ML sans tracker l'user c'est tout bonnement impossible !
a écrit le 26/04/2017 à 20:46 :
oui c'est sur, apres pour savoir ce que les gens font et collecter des donnees, il faut bien des infos..
au bout d'un certain temps, on arrive aux limites, et le fait de mettre du deeplearning ne change rien, si ce n'est faire chauffer des cpu nvidia avec "cuda"
a écrit le 26/04/2017 à 18:08 :
J'utilise QWANT depuis quelques mois .... pas de trackers ni cookies ! pas mal !
a écrit le 26/04/2017 à 15:55 :
Bravo Qwant !! continuez !!! vous êtes mon moteur de recherche par défaut et il est rare que j'aie besoin d'un autre.
Réponse de le 26/04/2017 à 18:15 :
Utilisateur de Qwant et Linux qui s'est nettement amélioré depuis les dernières années .... Ce serait bien que l'état français passe au libre et gratuit ! (question coût et rapidité y 'a pas photo)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :