Pratiques anticoncurrentielles : Google attaqué de toutes parts aux Etats-Unis

 |  | 1026 mots
Lecture 6 min.
La procédure annoncée mercredi représente une difficulté supplémentaire pour l'entreprise californienne, dont le modèle basé sur des services gratuits et la publicité ciblée à partir des données de ses utilisateurs se retrouve sous le feu des projecteurs.
La procédure annoncée mercredi représente une difficulté supplémentaire pour l'entreprise californienne, dont le modèle basé sur des services gratuits et la publicité ciblée à partir des données de ses utilisateurs se retrouve sous le feu des projecteurs. (Crédits : HANNAH MCKAY)
Après la justice américaine et l'autorité de régulation de la concurrence, Google fait l'objet d'une nouvelle attaque des autorités américaines: dix Etats, emmenés par le Texas, ont accusé mercredi le géant de l'Internet de pratiques anticoncurrentielles dans la gestion des publicités, évoquant même un accord avec Facebook.

Le roue tourne pour les géants du Net américains. Google, le premier des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) fait l'objet d'une nouvelle attaque en justice aux Etats-Unis. Cette fois, ce sont dix Etats, emmenés par le Texas, qui accusent le champion de la recherche en ligne de pratiques anticoncurrentielles dans la gestion des publicités. Plus grave, ils évoquent même une entente avec Facebook, le numéro deux mondial de la publicité en ligne derrière Google.

Lire aussi : "Pour réguler les Gafa, il faut attaquer leur modèle économique" (Joëlle Toledano, économiste)

"Le lanceur, le frappeur et l'arbitre" sur le marché de la publicité en ligne

"Ce Goliath de l'internet a utilisé son pouvoir pour manipuler le marché, détruire la concurrence et nuire à VOUS, le consommateur", a asséné le procureur général du Texas Ken Paxton dans une vidéo sur Twitter annonçant le lancement de la procédure. Google s'est "auto-couronné chef de la publicité en ligne", a-t-il déploré.

Ken Paxton est soutenu par les procureurs généraux de l'Arkansas, l'Idaho, l'Indiana, le Kentucky, le Mississippi, le Missouri, le Dakota du Nord, le Dakota du Sud et l'Utah. Tous ces Etats sont aux mains des républicains.

"Comme le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2020 à 18:55 :
Hypothèse.
Ce n'est que l'arbre qui cache la forêt.
Les USA viennent de gagner le monopole de la 5G en Europe contre la Chine, techniquement en avance. Ce qui a coûté quelques milliard à la France pour tout demonter . Les USA ont donné l'Europe sur un plateau d'argent au GAFA .La 5G c'est le business des 20 prochaines années!
Pour sauver la face de Bruxelles ,les USA ont permis à nos technocrates de pouvoir édicter des règles de régulation ( Bruxelles n'aurait rien pu faire sans l'aval des USA)
Ce qui ne va en rien empecher les GAFA de grossir et qui ne servent qu'à museler encore un peu plus les européens ..Pour les GAFA le but est atteint la main mise sur la 5G et l'énorme business qui lui est associé.
Les questions : Pourquoi l'europe n'a jamais eu de GAFA ? Pourquoi nous n'avons plus Alcatel pour les antennes 5G qui était le leader en antenne mobile ? Pourquoi la partie énergie d'Alstom n'est plus français ? Dommage car l'énergie et la technologie sont les moteurs du business des prochaines décennies .
a écrit le 17/12/2020 à 13:37 :
Ce vilain pas beau qui pique les pubs, parce que les autres font des pubs agréables à regarder?
Ou encombrantes pénibles comme à la télé?
C'est sur en envoyer 2x plus chez Facebook ou twitter m'arrangerait voire amazon ou Apple: pas abonné il y a une limite au supportable.
a écrit le 17/12/2020 à 12:19 :
Pourtant quand le lobby pétrolier achetait tous les brevets pouvant potentiellement concurrencer son modèle, personne ne bronchait.

Sinistres hypocrites hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :