Twitter creuse ses pertes à cause du Covid-19

 |   |  643  mots
Les rentrées d'argent issues de la publicité, qui représentent la principale source de revenus pour Twitter, ont dégringolé de 23% en base annuelle, dans la continuité du plongeon du premier trimestre, déjà marqué par les conséquences de la pandémie de nouveau coronavirus.
Les rentrées d'argent issues de la publicité, qui représentent la principale source de revenus pour Twitter, ont dégringolé de 23% en base annuelle, dans la continuité du plongeon du premier trimestre, déjà marqué par les conséquences de la pandémie de nouveau coronavirus. (Crédits : Brendan McDermid)
La pandémie de Covid-19 et la frilosité des annonceurs dans un contexte de manifestations contre le racisme ont fait chuter le chiffre d'affaires trimestriel de Twitter, mais ont attiré de nombreux nouveaux usagers, a affirmé jeudi le réseau social.

La crise du coronavirus a beau profiter aux géants du Net comme les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), Twitter ne joue pas encore dans cette cour. Ses résultats du deuxième trimestre, publiés le 23 juillet, le montrent. D'un côté -c'est le verre à moitié plein-, le réseau social a gagné en popularité grâce au confinement. De l'autre, ses revenus, qui proviennent essentiellement de la publicité, ont chuté.

Lire aussi : Trump cherche à museler les réseaux sociaux avant la présidentielle, Twitter contre-attaque !

Covid-19 + mouvements sociaux aux Etats-Unis = chute des revenus publicitaires

Ainsi, le chiffre d'affaires du groupe entre avril et juin s'est établi à 683 millions de dollars (590 millions d'euros), en baisse de 19% par rapport à la même...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2020 à 7:52 :
Twitter a mis très longtemps à démarrer, pendant plus de dix ans il perdait de l'argent soutenu seulement par les marchés financiers puis depuis son entreprise de nettoyages de trolls d'extrême droite qui en était infesté arrivant en même temps que l'utilisation par Trump de ce réseau social pour communiquer Twitter s'est enfin mis à faire des bénéfices.

Les GAFAM elles sont allés très vite très loin en partant très fort dont on se demande bien où, mais surtout si, elles peuvent s'arrêter, la surprise venant plus de leur capacité à elles de quand même pouvoir engranger des bénéfices tandis que c'est presque le chaos mondial économique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :