iPhone ralentis : Apple pourrait payer jusqu'à 500 millions de dollars aux Etats-Unis

 |   |  441  mots
(Crédits : Stefano Rellandini)
En décembre 2017, Apple avait été accusé de ralentir délibérément les anciens modèles d'iPhone. Alors qu'une multitude de class actions ont été menées aux Etats-Unis depuis deux ans, la firme de Cupertino consent à dédommager ses nombreux clients américains pour un total de 500 millions de dollars... Soit environ 25 dollars par smartphone acheté.

Apple va passer à la caisse pour avoir volontairement ralenti d'anciens modèles d'iPhone. Après deux ans de bataille judiciaire, la firme de Cupertino a consenti à payer jusqu'à 500 millions de dollars à ses clients lésés. "Après deux années de contentieux et de lutte acharnée, les parties sont parvenues à un accord", a indiqué vendredi dernier une cour de San José, en Californie.

En décembre 2017, des utilisateurs s'insurgeaient que la firme de Cupertino ralentissait délibérément les processeurs de certains anciens modèles d'iPhone (iPhone 6, iPhone 6s et iPhone SE) via son système s'exploitation iOS. Le géant américain avait alors été accusé de manœuvres d'obsolescence programmée, cette pratique qui consiste à prévoir la dégradation d'un appareil pour pousser le consommateur à acheter un modèle plus récent.

Pris la main dans le sac, Apple avait reconnu ses agissements mais niait toute tentative d'obsolescence programmée. Selon lui, le ralentissement permet de compenser le vieillissement des batteries et éviter que les iPhone ne s'éteignent de façon intempestive.

"Nous n'avons jamais fait, et jamais ne ferons quelque chose pour raccourcir intentionnellement la durée d'existence d'un produit Apple ou encore réduire la qualité de nos produits pour amener à en changer", avait alors justifié la marque à la pomme.

Déjà 25 millions d'euros d'amende en France

Selon l'accord provisoire conclu vendredi dernier, Apple paiera au moins 310 millions de dollars, et jusqu'à 500 millions, pour payer les avocats des plaignants et compenser les nombreux propriétaires américains d'iPhone (gammes iPhone 6, 7 et SE). Ceux-ci recevront environ 25 dollars par smartphone acheté, en fonction du nombre de personnes qui feront les démarches pour obtenir ce dédommagement. Les avocats devraient récupérer plus de 90 millions. L'accord doit encore être approuvé définitivement le 3 avril.

Apple n'a pas répondu dans l'immédiat à une requête de l'AFP.

Dans cette même affaire, la firme américaine a été sanctionnée en France le mois dernier par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Elle a écopé d'une amende de 25 millions d'euros (27,8 millions de dollars) au terme d'une enquête qui révèle des "pratiques commerciales trompeuses par omission" mais ne retient pas l'accusation d'obsolescence programmée. En clair : il lui est reproché de ne pas avoir prévenu que des mises à jour pouvaient ralentir les vieux iPhone. Apple doit également faire amende honorable en publiant pendant un mois un communiqué sur son site. "Nous sommes heureux de cette issue", a réagi le groupe qui évite ainsi un procès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2020 à 21:07 :
Apple a pris son risque, il assume sa responsabilité civile et paie 25 euros par appareil soit 4% du prix neuf . L'obsolescence programmée est finalement bien peu de chose par rapport à l'obsolescence objective et réelle.
a écrit le 03/03/2020 à 13:26 :
Ça fait dix ans au moins que sont exposées les pratiques marchandes douteuses de apple que ses clients ne peuvent que savoir vu qu'ils ont internet, actuellement ne sont ils pas conscient d'êtres des gogos satisfaits ?

Tout comme les clients des bagnoles allemandes au final, la mode étant un principe encore plus poussé dans la pathologie consumériste car comme le dit Nietzsche elle a l'énorme avantage de faire se sentir mieux des gens qui n'ont pas beaucoup de repères dans la vie qui sont souvent complexés leur permettant au final d'acquérir une réelle confiance en eux en se conformant au maximum aux autres.

La dernière campagne publicitaire de vw au final illustrant parfaitement ce point de vue, même si beaucoup moins bien que la fabuleuse "machine à raclette", peut-être trop fine et intelligente pour des clients bien immatures au final: "Regarde tu as une vw tu peux donc avoir confiance en toi !"

Pas simple d'assumer ses différences au sein d'une société ultra consumériste.
a écrit le 03/03/2020 à 11:26 :
25 euros, à valoir sur l'achat d'un iPhone neuf. Ce n'est pas une amende, c'est une promotion.
Réponse de le 08/03/2020 à 22:11 :
exactement dans l histoire les grand gagnant ce sont les cabinet d avocat !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :