Halte à l'obsolescence programmée dépose plainte contre Amazon

 |   |  437  mots
Dans les cas où Amazon se comporte comme un vendeur ou un revendeur direct, la plateforme omet d'indiquer à ses clients que les biens achetés sont garantis deux ans, les privant ainsi d'une information substantielle pour exercer leurs droits. Elle les induit même en erreur en mentionnant une garantie d'un an seulement, explique l'avocat de Hop.
"Dans les cas où Amazon se comporte comme un vendeur ou un revendeur direct, la plateforme omet d'indiquer à ses clients que les biens achetés sont garantis deux ans, les privant ainsi d'une information substantielle pour exercer leurs droits. Elle les induit même en erreur en mentionnant une garantie d'un an seulement", explique l'avocat de Hop. (Crédits : Carlos Jasso)
L'association accuse le géant de l'e-commerce du délit de pratiques commerciales trompeuses. Selon elle, il fournit à ses clients des informations insuffisantes voire erronées en matière de garantie.

Après Apple et Epson, c'est au tour d'Amazon d'être cité en justice par Halte à l'obsolescence programmée (Hop). L'association, qui a pour objet de "dénoncer les pratiques d'obsolescence programmée sous toutes ses formes, sur le plan national et international, par tous les moyens légaux", a déposé jeudi 19 décembre une plainte devant le juge pénal contre le géant de l'e-commence. Hop l'accuse de pratiques commerciales trompeuses, un délit prévu dans le code de la consommation.

Deux ans de garantie

Selon Hop, Amazon ne respecterait en effet pas ses obligations légales en matière d'information des consommateurs sur leur droit à garantie. En France, tout vendeur professionnel est en effet présumé responsable des pannes de ses produits pendant les deux ans qui suivent son achat. Il est donc tenu de les réparer ou les remplacer, sans que le consommateur ne doive prouver que le défaut était déjà présent au moment de l'achat.

"La garantie légale de conformité est la principale protection du consommateur en matière de consommation car elle lui permet d'exercer facilement un recours contre le vendeur en cas de dysfonctionnement du bien", rappelle la plainte.

Omission et action

Or "dans les cas où Amazon se comporte comme un vendeur ou un revendeur direct, la plateforme omet d'indiquer à ses clients que les biens achetés sont garantis deux ans, les privant ainsi d'une information substantielle pour exercer leurs droits. Elle les induit même en erreur en mentionnant une garantie d'un an seulement", explique Emile Meunier, avocat de Hop.

Tout en soulignant que ces "manquements" sont "généralisés", la plainte mentionne deux exemples: "un coffre-fort de la gamme Amazonbasics et un appareil photo de marque Sony vendu par Amazon". Dans ces cas, tout en engageant un parcours de combattant à travers de multiples renvois à des pages en cascade, "un client qui achète un produit vendu par Amazon n'a pas accès à l'information lui permettant d'exercer son droit à la garantie légale de conformité de deux ans".

Des impacts "colossaux"

Ainsi, la société "enfreint massivement les droits des consommateurs", déplore la plainte.

"Alors que plus de 20 millions de Français sont clients d'Amazon chaque année, les impacts sociaux et environnementaux du non-recours à la garantie, en particulier la réparation, sont colossaux", souligne en effet l'avocat.

La plainte est déposée en plein examen en séance publique par l'Assemblée nationale du projet de loi "anti-gaspillage pour une économie circulaire", qui prévoit d'améliorer l'information des consommateur et d'encourager la réparation des produits.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2019 à 15:27 :
lire 5%
a écrit le 20/12/2019 à 15:26 :
Comme toute la mafia des vendeurs du net : 95% de publicités et 50% d'un laïus de mauvaises traductions quasi-incompréhensibles
80% des puissance (en watts) sont absentes des descriptifs ! longueur, largeur épaisseur, poids idem et bien d'autres absence y compris lors des livraisons le mode d'emploi évaporé !
a écrit le 20/12/2019 à 9:21 :
'''''en France tout vendeur est responsable......'''''Pendant la periode de garantie c'est le fabriquant qui est responsable pas le revendeur !De plus la reparabilité des produits est un leurre !Les professionnels de la reparation travaillent à 40 € de l'heure et entre demonter un appareil ,trouver la panne ,commander la piece détachée ,la remonter ,tester l'appareil et établir la facture ,1 h c'est bien court !Donc 40 € + le cout de la piece détachée (et son transport )et vous voila avec une facture qui approche ou depasse les 50 € !Pour des seches cheveux ,grille pays ,melangeur ext ......qui coutent netement moins cher on fait quoi !De plus cette notion de gaspillage est fausse .Nous payons une éco-contribution sur chaque produit ce qui signifie que ces produits aprés passage à la decheterie ,se retrouve dans des centres de retraitement ,sont démontés de A à Z et tous les sous elements sont recyclés chez des professionnels !Qui parle de ça ,l'auteur de l'article pourrait faire un beau papier là dessus mais c'est pas dans l'air du temps ,il faut abrutir le consommateur .....
Réponse de le 20/12/2019 à 13:31 :
Il faudrait tout vendre plus cher, dix fois plus par ex, vu que ça durera dix fois plus longtemps, la réparation éventuelle sera moins douloureuse. Ma VMC a 300€ (mais économe : 5€/an d'électricité au lieu de 100 avec l'ancienne) est garantie 5 ans, made in France. Fuyez les modèles à 40-50€, des gouffres électriques.
J'ai remplacé le triac mort de mon détecteur de mouvement (étage, allumage automatique quand je me montre) mais à 20€ les 6 ans qu'il a fait sont peut-être son "maximum" ? Il est reparti pour 6 ans et j'ai d'autres triacs de ce modèle en stock. :-) (pas fait pour être démonté mais a été monté, faut juste couper l'arrière, et encastré, le scotch ne se voit pas).
Poste radio d'ancienne voisine âgée, en panne, transfo coupé (Linky installé en 380V aïe) mais Sony Grenoble n'a pas cette pièce là, en ai mis un standard, banal (refais les trous du circuit imprimé). En panne = déchetterie, faite pour ça, mais faire durer est plus vertueux, évite d'extraire les métaux, laborieusement.
a écrit le 19/12/2019 à 21:09 :
Il existe des pénalités pour recours abusif. Après tout c'est avec l'argent des contribuables que ces plaintes sont instruites. Trop facile de se faire de la pub avec l'argent publique.
Réponse de le 20/12/2019 à 2:18 :
C'est ça la réponse d'Amazon devant les preuves présentées dans la plainte (et par chacun sur la plateforme de commerce) ?
Il serait bien qu'on applique les lois pour qu'Amazon arrête ses activités en France.
Réponse de le 20/12/2019 à 9:25 :
Qu'Amazon arrete ses activité en France !Que dites vous ? Avec internet on peut commander chez Amazon de n'importe quel pays européen ,et puis il n'y a pas qu'Amazon §CDiscount est comme Amazon mais bel et bien français ,comme Mano à Mano ext ....Alors .................!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :