L'UE devrait infliger une amende à Altice

Les autorités européennes de la concurrence s'apprêtent à infliger une amende à Altice pour avoir pris le contrôle de Portugal Telecom avant d'en obtenir l'autorisation officielle en 2015, a appris l'agence Reuters mercredi 18 avril de source proche du dossier.

1 mn

Patrick Drahi, le propriétaire d'Altice, maison-mère de Portugal Telecom et de SFR.
Patrick Drahi, le propriétaire d'Altice, maison-mère de Portugal Telecom et de SFR. (Crédits : Reuters)

Nouvelle amende en vue pour le groupe de Patrick Drahi. Les autorités européennes de la concurrence s'apprêtent à infliger une amende à Altice pour avoir pris le contrôle de Portugal Telecom avant d'en obtenir l'autorisation officielle en 2015, a appris Reuters mercredi 18 avril de source proche du dossier. La Commission européenne pourrait annoncer sa décision dès la semaine prochaine, mais ce calendrier peut encore évoluer, a ajouté cette source.

Le droit de l'UE autorise l'exécutif européen à infliger dans ce genre de dossier une amende pouvant atteindre 10% du chiffre d'affaires annuel mondial de l'entreprise concernée. Altice n'a pas souhaité réagir à cette information de Reuters.

Influence d'Altice avant le feu vert

Le groupe de médias et de télécoms de Patrick Drahi, qui a conclu en décembre 2014 un accord avec le brésilien OI pour racheter Portugal Telecom, a notifié son projet à l'exécutif européen en février 2015.

La Commission a donné son feu vert sous conditions à l'opération en avril 2015 mais pour Bruxelles, Altice était en mesure d'exercer une influence déterminante sur l'opérateur portugais avant même que l'opération en question ne soit notifiée ou autorisée.

(avec Reuters)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 19/04/2018 à 18:09
Signaler
Comment une entreprise peut elle accumuler autant de fautes et recevoir autant d'amendes. Il fait bien comprendre que seule une part infime des infractions sont relevées, démontrées et finalement sanctionnées. À un moment il va bien falloir les arrê...

à écrit le 19/04/2018 à 14:09
Signaler
Quand les Etats non plus le droit de se défendre a cause d'un "Traité" signé par des irresponsables, l'UE de Bruxelles joue les "shérifs" en notre nom sans notre aval!

à écrit le 19/04/2018 à 12:56
Signaler
Ach! une allemande ! nous zavons besoin de remettre de l'ordre !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.