Bernard Tapie rachète les journaux régionaux du Groupe Hersant Media

 |   |  223  mots
Copyright Reuters
Pour 50 millions d'euros, Bernard Tapie est devenu propriétaire des journaux régionaux du Groupe Hersant Médias. L'homme d'affaires endosse désormais une nouvelle casquette, celle de magnat des médias.

C?est désormais officiel, Bernard Tapie va racheter pour 50 millions d?euros, les journaux régionaux du
Groupe Hersant Médias (Nice Matin, Var Matin, Corse Matin, la Provence et Frances Antilles). La nouvelle a été officiellement anoncée aux journalistes de la Provence. L?homme d?affaires devient donc patron de presse pour la première fois après un curieux feuilleton qui l?a vu faire une première offre, puis se retirer après l'annonce de l'offre de l?éditeur belge Rossel, pour finalement reprendre à pleines mains hier soir le dossier de reprise de GHM. Les 17 banques créancières, menées par BNP Paribas auxquelles GHM doit 215 millions d?euros ont accepté l?offre de reprise de Bernard Tapie en association avec la famille Hersant. Ce partenariat contient toutefois quelques conditions. Annoncé comme candidat potentiel aux municipales de Marseille en 2014, Bernard Tapie s?est engagé à ne pas briguer la mairie de la cité phocéenne. L?homme d?affaires, qui nourrirait toujours des ambitions politiques a précisé dans une lettre adressée aux banques créancières que s?il se présentait malgré tout aux municipales : « un processus de cession de la totalité de mes actions sera organisé [?], le produit de cette vente étant alloué à une association caritative de mon choix ». (Source AFP et Libération)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2012 à 13:05 :
merci Bernard d'investir l'argent des Français dans la presse régionale.
a écrit le 20/12/2012 à 12:43 :
C'est donc l'argent du contribuable qui reprend ces journaux de GHM ... Il y a un excellent livre qui s'appelle "Argent public fortunes privées" d'Olivier Toscer qui est sorti il y quelques années et que j'invite chacun des lecteurs de La Tribune à lire. Ceci dit, monsieur Tapie n'est pas si doué que celà dans les affaires (son site internet éponyme piloté par son fils est un échec et sa tentative de reprise du géant du poker en ligne Full Tilt a tourné court), ajoutez à celà une conjoncture ou la presse se meurt ... C'est pas un si bon "plan" que celà, on fera donc le point dans 2ans.
a écrit le 20/12/2012 à 12:34 :
« les promesse n'engagent que ceux qui les reçoivent » (J. Chirac, Le Monde, 22 février 1998)
Tenons-nous un futur candidat à la Présidence de la République, après qu'il aura été Maire de Marseille ?
a écrit le 20/12/2012 à 10:24 :
J'encourage les journalistes, de ces média et employés à revoir ce qu'il a fait des sociétés qu'il avait rachetées pour le franc symbolique du temps de sa magnificence, elles sont toutes fermées avec licenciements bien sûr, ce n'est qu'une grande gueule, doublée d'un toupet monstre, et sans aucun talent sauf celui d'escroquer les gens, tout comme l'affaire Stavisky, il y a maintenant Tapie l'histoire se répète
a écrit le 20/12/2012 à 9:28 :
Affligeant !! Grâce à Sarkozy il a récupérer son pognon dû + un gros supplément. Et maintenant il veut revenir en politique. Au début il était de gauche auprès de Mittereand, puis s'est pris une branlée , il est ensuite passé centre droit pour se faire pote avec Sarko et boucler son dossier crédit Lyonnais. Maintenant qu'il a le pognon il revient en politique et ca sera quoi ? Plutôt droite forte s'il veut passer à >Nice, ou droite modérée pour Marseille. Voici donc une nouvelle girouette du monde politique ou comment changer de veste pour arriver à ses fins. Juste un mot de plus pour tous ceux qui un moment donné l'avait enscencé, c'est lui qui a lancé dans les années 80-90 les premières fusion-acquisition ou comment se faire du pognon en rachantant une entreprise qui va mal et en la divisant en plusieurs, on licensie une partie du personnel et on revend chacune. Je lui reconnais quand même l'essor de la marque adiddas même si je connais pas le détail complet de ce point. Si c'est ca le business alors ok mais c'est pas ce qui me fait rever.
a écrit le 20/12/2012 à 8:45 :
Les pauvres socialistes... Tapie a encore un vieux compte à rendre avec eux. Maintenant qu'il est a la tete d'un groupe de media, il ne va certainement pas se gener pour orienter un peu la ligne éditoriale dans son intéret !
Réponse de le 20/12/2012 à 10:59 :
oui,les socialistes provençaux n'ont pas l'air trop contents,ils auraient des choses a cacher nos vauzelle guérini?
a écrit le 20/12/2012 à 1:52 :
"Annoncé comme candidat potentiel aux municipales de Marseille en 2014, Bernard Tapie s?est engagé à ne pas briguer la mairie de la cité phocéenne. L?homme d?affaires, qui nourrirait toujours des ambitions politiques a précisé dans une lettre adressée aux banques créancières que s?il se présentait malgré tout aux municipales : « un processus de cession de la totalité de mes actions sera organisé..." Y A RIEN QUI VOUS CHOQUE ??? ... depuis quand les banques se mèlent-elles de politique ? en quoi cela les regarde-t-elles ??? ...à moins qu'à travers elles, des dirigeants politiques bien placés ne magouillent en sous-main pour empêcher B.Tapie de revenir, ...mais là, ça deviendrait une véritable AFFAIRE D'ETAT : journalistes, à vos enquêtes ... MEDIAPART et consors, il y a de quoi faire quelques recherches utiles à la compréhension du système, me semble-t-il !!!!
Réponse de le 20/12/2012 à 2:45 :
Depuis qu'un homme d'affaires qui n'a pas la tete a la gestion de sa societe n'a au une chance de reussir a la redresser et les banques de recuperer leur argent....
a écrit le 19/12/2012 à 23:05 :
Esperons que ,grâce(?!) à Tapie,malgré ses contradictions,les jounaux du Sud Est vont monter d'un cran!? Même un petit cran ,ce sera pas mal!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :