Médias : records d'audience pour la presse en ligne depuis la crise du Covid-19

 |  | 523 mots
Le désir de s'informer sur le Covid-19, conjugué à l'impossibilité de se déplacer et à la fermeture des points de ventes, a accéléré le processus de transition du papier vers le numérique, potentiellement de deux à trois ans.
Le désir de s'informer sur le Covid-19, conjugué à l'impossibilité de se déplacer et à la fermeture des points de ventes, a accéléré le processus de transition du papier vers le numérique, potentiellement de "deux à trois ans". (Crédits : DR)
La fréquentation des sites de presse en ligne a "explosé" de juillet 2019 à fin juin, boostée au printemps par la crise sanitaire et le confinement, selon des données intermédiaires publiées mardi par l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM).

Du télétravail à la téléconsultation, en passant par les jeux vidéos et le streaming musical et vidéo, le confinent entre mars et mai a accéléré l'adoption des usages numériques en France. Et la presse n'y fait pas exception. D'après le rapport annuel de l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), la fréquentation des sites de presse en ligne a "explosé" entre juillet 2019 et juin 2020. Et sans surprise, c'est au printemps, à la faveur de la crise sanitaire et du confinement, que les audiences en ligne ont explosé.

Lire aussi : La transformation numérique bientôt freinée dans son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2020 à 11:37 :
Combien de téléspectateurs ont arrêté de regarder la télé de peur de faire une crise cardiaque tellement ceux ci nous promettaient la fin de l'humanité dans les trois jours à venir ? Au mieux en général on se disait qu'on pouvait ne pas passer la journée du lendemain déjà.

Au moins quand on li on peut s'arrêter on a pas ce truc dans lequel un abruti ou une andouille nous hurle dessus parce qu'on va tous mourir si on écoute pas les ordres incohérents et inadaptés au début soit dit en passant, de la classe dirigeante.

Là ils sont allés trop loin et continuent de le faire, il est bien évident que l'information en ligne sera dans quelques années de loin bien plus suivie que celle à la télé. Par ailleurs, est-ce du fait d'auteurs plus jeunes, mais les articles sur internet sont souvent de meilleurs qualité que ceux sur le papier.

Leur rôle prioritaire pour la classe dirigeante de manipulation des masses est en train de massivement handicaper la télévision et la radio qui face à internet perdent chaque jour une longueur de retard en ce qui concerne le traitement de l'actualité. Les dernières personnes qui les écoutent, le pire, ce n'est pas parce qu'ils les aiment mais parce qu'ils en ont fait des drogués de la peur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :