Rachat de Sky : Comcast fait monter les enchères face à Fox

 |   |  493  mots
Le câblo-opérateur américain Comcast possède déjà le réseau télévisé NBC et le studio de cinéma Universal Pictures.
Le câblo-opérateur américain Comcast possède déjà le réseau télévisé NBC et le studio de cinéma Universal Pictures. (Crédits : Brendan McDermid)
Le câblo-opérateur américain a lancé, ce mardi, une offre publique d'achat de 22,1 milliards de livres (25,05 milliards d'euros) pour le groupe de télévision britannique Sky. Comcast défie ainsi 21st Century Fox, qui avait proposé une offre d'achat inférieure, et Disney, qui souhaite acquérir une partie des actifs de Fox.

Comcast entre en scène. Le câblo-opérateur américain a lancé, ce mardi, une offre publique d'achat sur le groupe de télévision britannique Sky, valorisant ce dernier à 22,1 milliards de livres (25,05 milliards d'euros). L'objectif affiché : mettre la main sur "un leader de la production et la diffusion de contenus au Royaume-Uni et en Europe", selon un communiqué de presse de Comcast. L'entreprise américaine propose donc de racheter chaque action au prix de 12,50 livres - soit 11% de plus que la valeur de l'action à la fermeture de la Bourse de Londres lundi (11,05 livres). À l'ouverture de la Bourse, Sky gagnait 17,87%.

Propriétaire du réseau télévisé NBC et du studio de cinéma Universal Pictures, Comcast souhaite développer sa présence européenne. "Nous disposons déjà d'une forte présence à Londres, et Comcast a l'intention d'utiliser Sky comme plateforme pour notre croissance en Europe", a assuré dans un communiqué Brian L. Roberts, le Pdg de Comcast. Outre la chaîne d'information en continu Sky News, le groupe britannique est très présent dans le sport. Il a notamment la main sur la plus grande partie des droits de la Premier League anglaise de football.

"Sky et Comcast sont parfaitement complémentaires : nous sommes tous deux des leaders dans la création et la distribution de contenus", poursuit Brian L. Roberts, faisant valoir les "23 millions d'utilisateurs de Sky et sa présence en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne".

L'arrivée de Sky au sein du groupe permettrait d'augmenter les revenus générés à l'international "de 9 à 25%", selon Brian L. Roberts.

Un défi lancé à la Fox... Et à Disney

Cette initiative de rachat est un défi lancé à Twenty-First Century Fox, le groupe du magnat des médias Rupert Murdoch. Ce dernier a contribué au lancement de Sky en Grande-Bretagne au début des années 90. "Nous aimerions posséder l'intégralité de Sky et nous allons chercher à acquérir plus de 50% des actions Sky", a annoncé le directeur général de Comcast, Brian L. Roberts.

En effet, la famille Murdoch a proposé à la Fox 10,75 livres par action afin d'acheter les 61% des parts qu'il ne détient pas encore. Bémol : l'autorité britannique de la concurrence a jugé le mois dernier que cette concentration n'était "pas dans l'intérêt du public", s'inquiétant pour la "pluralité des médias", alors que la famille Murdoch possède déjà, via News Corp, deux quotidiens à grand tirage, The Times et The Sun.

De manière plus indirecte, Comcast défie également Walt Disney. Ce dernier souhaitait s'emparer en décembre dernier d'une partie des actifs de Fox - dont Sky - une fois que le groupe de Rupert Murdoch aura mis la main sur l'intégralité du réseau de télévision payante. Montant de la facture pour Disney : 52,4 milliards de dollars (42,2 milliards d'euros) d'actifs de Fox. Mais l'offre de Comcast pourrait bien rabattre les cartes...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :