Télécoms : la bataille des promos de Noël

Depuis plusieurs semaines, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free multiplient les dégriffes. Pour les opérateurs, Noël est une période cruciale pour vendre leurs forfaits mobiles et abonnements Internet.
Pierre Manière

5 mn

Depuis des semaines, Bouygues Telecom et Free sont particulièrement agressifs sur leurs promotions.
Depuis des semaines, Bouygues Telecom et Free sont particulièrement agressifs sur leurs promotions. (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)

C'est devenu une habitude. Chaque année, aux alentours du mois de novembre, les opérateurs télécoms dégainent leurs promotions de fin d'année. Chez Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, les directions commerciales sont sur le pied de guerre, notamment pour, au besoin, réagir aux offres de leurs rivaux. Tous l'affirment : Noël constitue un moment important et à ne pas rater pour vendre des forfaits mobiles et autres abonnements Internet. Et ce, alors que la concurrence continue de faire rage entre les quatre grands opérateurs nationaux.

Certains acteurs sont plus agressifs que d'autres. A commencer par Free. L'opérateur low cost de Xavier Niel, qui a notamment vu ses recrutements ralentir dans l'Internet fixe ces derniers mois, n'y est pas allé de main morte. Cette année, il a dégainé simultanément plusieurs ventes privées. Il propose ainsi, via son offre Freebox Révolution, l'ADSL à 4,99 euros par mois (au lieu de 37,99 euros) pendant 12 mois (avec un engagement d'un an). Côté mobile, il propose son offre premium habituellement commercialisée à 19,99 euros par mois, à... 0,99 euros pendant un an.

L'agressivité de Free et Bouygues Telecom

Face à ces promotions, Bouygues Telecom, le grand rival de Free, a rendu coup pour coup. Dans l'Internet fixe, il propose aujourd'hui l'ADSL à 4,99 euros par mois (en incluant 3 euros de location de box) pendant un an, au lieu des 19,99 euros habituels. Et dans le mobile, son forfait B&You à 20 gigaoctets d'Internet est à 2,99 euros par mois pendant un an (il passe ensuite à 24,99 euros pour 50 gigaoctets). Selon Alexandre Iatrides, analyste chez Oddo Securities, Bouygues Telecom, qui avait monté ses prix cet été (en facturant 3 euros par mois la location de la box à ses abonnés) « en a donc profiter pour réinvestir cette bouffée d'oxygène dans des promotions ». Selon lui, l'opérateur veut profiter d'un alignement favorable des planètes. « Primo, il y a du churn (fuites d'abonnés à la concurrence, NDLR) chez SFR, qui est toujours mal point. Secundo, Free a une box en fin de vie. Et même s'ils ont annoncé que la prochaine arrivera d'ici peu, une partie des abonnés l'attendent pour souscrire à une nouvelle offre. » C'est d'ailleurs pour cette dernière raison, selon l'analyste, que Free y va fort côtés promotions sur sa vieille Freebox Révolution. « C'est tactique », juge-t-il.

Selon un acteur français des télécoms, si les promotions sont devenues monnaie courante, et en particulier à cette période, c'est « parce que depuis plusieurs années, un nombre important de clients ne s'intéresse qu'aux prix les plus bas. Ils attendent les promotions, et ne sont pas attachés à un opérateur en particulier », nous dit-on. Pour rappel, dans l'Internet fixe, cette guerre des tarifs a débuté dans les années 2000 avec l'arrivée de Free, qui a proposé l'ADSL à 29,99 euros par mois. Avant de se poursuivre en 2013, avec Bouygues Telecom et son offre à 19,99 euros mensuels.

« Un marché de 'churners' »

Interrogé par La Tribune, SFR fait un constat similaire. « Cette guerre des prix a organisé un marché de 'churners', explique une source proche de l'opérateur. Mais on tourne en rond, on détruit de la valeur, et ce, en totale contradiction avec les besoins d'investissements massifs pour déployer le très haut débit. » Chez l'opérateur au carré rouge, les dégriffes vont également bon train. Si elles sont moins importantes que chez Bouygues Telecom et Free, celles-ci sont disponibles « à vie ». Chez Red, la marque low cost de SFR, la « box fibre » est proposée à 10 euros par mois. Tandis que le forfait mobile illimité avec 30 gigaoctets de datas est au même prix. Sachant que dans les deux cas, les offres sont sans engagement.

Et quid d'Orange ? Officiellement, l'opérateur historique « n'est pas dans une stratégie de course aux prix avec les autres opérateurs », affirme un porte-parole. « La stratégie d'Orange a comme priorité la qualité de service, de réseau et d'équipement pour les familles, continue-t-il. La période de Noël est l'occasion pour Orange d'animer ses ventes. D'abord en terme d'équipement, avec des promotions sur les mobiles, et autres équipements high-tech (comme les barres de son à l'occasion du Black Friday). Mais aussi sur la fibre, avec des rabais pour les clients Open et Sosh, même si ces promotions sont similaires à ce que l'on peut retrouver à d'autres moments de l'année. »

Orange et ses rabais sur la fibre

Pour Alexandre Iatrides, l'opérateur historique souhaite désormais se positionner un peu en retrait vis-à-vis des dégriffes de ses rivaux. « Ils sont clairement beaucoup plus disciplinés que par le passé, où ils rendaient coup pour coup aux promos de leurs concurrents, juge-t-il. Aujourd'hui, le soldat Orange s'estime assez fort pour moins se préoccuper des offres de ses rivaux, grâce au déploiement de la fibre et de la 4G. » Reste que l'opérateur casse néanmoins le prix de sa fibre, avec un abonnement à 22,99 euros par mois (en incluant 3 euros de location de box) pendant 12 mois, au lieu de 41,99 euros. Une stratégie qui n'est guère surprenante, Orange misant notamment sur la fibre pour reprendre des parts de marché à la concurrence dans les grandes agglomérations et les zones les plus denses de l'Hexagone. Sur le mobile, il propose également des rabais de 10 euros sur ses forfaits standards. Avec, par exemple, un pack « Play » avec 30 gigaoctets d'Internet à 24,99 euros pendant 12 mois, avec un engagement d'un an.

Pierre Manière

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 12/12/2017 à 11:13
Signaler
SFR peut faire des promotions, son service commercial et son service client sont LAMENTABLES. On vous raccroche au nez, on vous répond évasivement ou alors on vous insulte si vous persévérez à avoir gain de cause. On vous débite des sommes sur votre ...

à écrit le 11/12/2017 à 20:19
Signaler
La meilleure stratégie pour attirer les «  clients » c’est la non obligation d’engagement sur tous les forfaits : vendre de la liberté .... Et proposez un pack ... le meilleur sur le marché ... c’est à dire proposer au besoin du client sans «  im...

le 12/12/2017 à 13:19
Signaler
@ Citoyen ...: hélas, le besoin du client n'est pas pris en considération. Constat de mon expérience ubuesque avec SFR

à écrit le 11/12/2017 à 19:43
Signaler
KDO pour 1 an et ensuite massacré avec des prix de ouf ! Ils nous prennent pour des c... visiblement .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.