SFR tente une autre approche pour contrer Free

 |   |  462  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La filiale de Vivendi a lancé des offres très agressives sur le triple play (Internet, TV, et téléphonie fixe), une terre de prédilection de Free. Jusqu'à la fin de la semaine, l'opérateur propose ce forfait à partir de 9,90 euros par mois pour les 5.000 premiers abonnés.

Et si la vraie guerre entre les quatre opérateurs de téléphonie mobile n'avait pas commencé ? Depuis que Free a déboulé, le 10 janvier, sur ce marché jusqu'alors verrouillé par Orange, SFR et Bouygues Télécom, les opérateurs historiques n'avaient pu que constater, impuissants, l'érosion de leur base d'abonnés au profit du nouveau venu. Les contre-attaques sur le terrain des prix, lancées bien avant l'arrivée du nouveau concurrent, avec des offres comme Sosh (Orange) par exemple, n'ont pas eu les effets escomptés, inaudibles car noyées par la tornade Free.

Mais en ce début avril, SFR, aux abois depuis l'arrivée du nouvel entrant sur le marché du mobile, a décidé de relancer les hostilités. Cette fois, la bataille se joue sur le terrain de la téléphonie et de l'Internet fixe, terrain de prédilection de Free. L'opérateur a annoncé ce lundi une offre promotionnelle extrêmement agressive : pendant une semaine, son forfait triple-play (internet haut débit, télévision HD, téléphonie fixe illimitée) sera proposé à partir de 14,90 euros par mois pendant un an, au lieu de 31,90 euros, soit une réduction de plus de 50%. Pour ceux qui préfèreraient une offre mobile illimitée, le package s'élève à 24,90 euros au lieu de 37,90 euros. Les abonnés mobiles de SFR pourront même bénéficier d'une réduction supplémentaire de 5 euros, ce qui ramène l'offre triple play à 9,90 euros ou 19,90 euros mensuels.

Deuxième riposte

C'est la deuxième riposte de SFR, qui a mis à pied son PDG Frank Esser la semaine dernière, sur les prix. Le 12 janvier, le groupe avait déjà contre-attaqué avec l'offre "Red", qui permet, entre autres, de profiter de 2 heures d'appel et des SMS illimités (sans internet) pour 9,90 euros par mois. Bouygues, lui, avait choisi de s'aligner le plus possible sur Free grâce à ses offres B&You : un forfait 2 heures, SMS illimités et seulement 20 Mo d'internet mobile à 9,99 euros par mois, et un forfait illimité à 19,99 euros par mois. De manière générale, presque tous les opérateurs (Numericable, Virgin, Coriolis Telecom...) avaient annoncé des baisses tarifaires à peine quelques jours après le lancement des offres Free mobile.

Presque trois mois après l'entrée fracassante de Free sur le marché, l'onde de choc commence à s'estomper. Après avoir disserté sur le formidable succès du lancement d'un nouvel opérateur de téléphonie mobile, les médias s'intéressent maintenant beaucoup plus aux problèmes de couverture du réseau et aux guerres intestines entre les opérateurs.

Retrouvez notre dossier spécial "Free Mobile : le "séisme" qui a ébranlé la téléphonie française"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2012 à 15:09 :
Les FAI et les opérateurs mobiles ont été à la pointe du saccage de la relation client. Ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes si le premier argument de vente est devenu le prix, le deuxième le prix et le troisième le prix ;)

Et il faudrait arrêter d'accuser les travailleurs-clients de mordre la main qui les nourrit. Le chômage n'est pas créé par les bas prix mais par le fait que l'économie est tournée vers les profits, la satisfaction de besoins (existants ou fabriqués) n'est qu'une contrainte dont la financiarisation s'est employée à limiter l'impact. Contrairement au idées reçues (et à ce qui semblerait tomber sous le sens), l'analyse de la circulation des capitaux montre que les profits élevés réalisés en France n'alimentent que secondairement l'économie réelle sur le territoire national. Ils sont principalement orientés vers la spéculation et l'investissement dans les pays à meilleur taux de profit grâce à de moindres niveaux de vie. Sans oublier que les bas prix sont, mois après mois, les seuls que de plus en plus des gens peuvent payer.
a écrit le 03/04/2012 à 12:09 :
Free, single, sexy and FREE. hé hé hé. Mais quand ils veulent, ils règlent leur souci de connexion entre 17 et 21h. 3 semaines que cela dure. Tsss tsss tsss.
a écrit le 03/04/2012 à 11:42 :
Forfait 0 euro par mois, c'est pas donné : on n'a droit qu'à 1 heure et 60 sms.
a écrit le 03/04/2012 à 7:38 :
si les gens suivaient leurs cours de marketing quand ils sont etudiants ( au lieu de prendre des cuites), ils apprendraient que ca coute bcp plus cher de courir apres de nouveaux clients que de fideliser les anciens; combattre l'attrition vaut mieux que d'aller a la peche a labonne ' tt gratuit illimite pour 2 euros'
a écrit le 03/04/2012 à 7:19 :
Je trouve que la démarche de SFR est mauvaise car elle se dirige aussi vers le low cost et tous le monde y perdra y compris les consommateurs qui sont aussi 'travailleurs', il ne faut pas l'oublier.
Je préfère nettement une démarche avec des services supplémentaires 'gratuits' par exemple. Pourquoi pas 2 films vod récents gratuits par mois ? pourquoi pas une offre du type deezer gratuite avec l'abonnement adsl ou fibre ?
Orange offre cinéday et mes enfants en sont vraiment très contents.
Réponse de le 03/04/2012 à 7:40 :
en controle de gestion, on apprend que low cost et low price c'est pas pareil !!! faire du low price(s) avec une structure de cout high costs, c'est le depot de bilan
Réponse de le 03/04/2012 à 8:59 :
La structure de coût de SFR est élevée ?
Réponse de le 03/04/2012 à 11:58 :
Bah tu comptes toutes les agences en France avec 2 à 3 vendeurs au SMIC + les charges patronales, et je pense que tu arriveras à un chiffre non négligeable.
a écrit le 03/04/2012 à 6:19 :
Tiens quelqu'un réagit chez SFR ? Juste un peu tard !
a écrit le 03/04/2012 à 3:06 :
coucou ! j'ai fait le test pour vous , je suis chez sfr , engagement 2 ans , avec 2 heures de comm. dépassement de 3 heures, facture : 255 euros ce mois ci ! fuyez sfr ! fuyez bonnes gens ! euh .. fuyez la france tout court ! on marche sur la tête !
Réponse de le 03/04/2012 à 6:47 :
Et prendre un forfait adapté à vos habitudes de téléphonie mobile, ça vous es pas venu à l'idée avant de dire de fuir SFR ?? Prendre 2H, appeler 5H et se plaindre après du prix ? On croit rêver !!
Réponse de le 03/04/2012 à 11:30 :
Tu es un gros troll... Un forfait illimité chez SFR (sans le terminal) coûte 85? par mois...
a écrit le 02/04/2012 à 20:49 :
Il est plus que temps d?arrêté ménorragie, appliqué sans tardé " les 9,90 a vos ancien clients" je vous garantie que vous allez rattrapé rapidement. Les millions d'abonnées qui ne sons pas con-temps: chez Free! Parce que leurs téléphones ne fonctionne plus il ont tous des problèmes en cascades, il faut saie-sir rapidement l?opportunité. Le temps est compté parce que les autres ne vont pas vous attendre!
Réponse de le 02/04/2012 à 21:27 :
Il serait temps que l'éducation nationale arrête aussi l'hémorragie ! 5 lignes, 15 fautes d'orthographe et de grammaire, personnellement ça me pique les yeux ! Avant d'aller chez Free, il faudrait aller chez Bescherelle, ça éviterait que votre cerveau ne ramollisse en absorbant des quantités illimitées d'ondes électromagnétiques...
a écrit le 02/04/2012 à 20:28 :
S'est bien dommage, que S FR n?a pas réagi beaucoup plut tôt. Il n?orrait certainement pas perdue: des millier d?abonnés! Maintenant si il veut rattrapé les millions d'abonnées qui sont privé d'appelles, suite a des nombreux problèmes, avec la téléphonie de Free. Il vous appliqué le plus rapidement possible "les 9,90? pour tout vos ancien clients" le temps presse il n'y a pas une seul second a perde vous me remerciez plus tard
Réponse de le 02/04/2012 à 23:03 :
13 fote d' ortografe ou de grammmère
a écrit le 02/04/2012 à 20:03 :
Et les clients qui paient au prix fort??
Réponse de le 02/04/2012 à 20:52 :
ya qu'à resilier (45? frais) et revenir comme nouveau client, c'est rentable ...
a écrit le 02/04/2012 à 19:36 :
A ce qui crie à la gloire de free , depuis chez moi free c'est 29.99? /mois +5.99? /mois de "boucle locale" + 1.99? pour la tv en HD . donc je reste chez sfr avec box révolution , appel vers mobile inclus pour 37.9? et tv HD inclus aussi .
Réponse de le 03/04/2012 à 6:44 :
N'oubliez pas que c'est grâce à Free que vous bénéficiez de tels tarif chez SFR (et chez les autres également...). Si pour internet, aujourd'hui tout le monde s'est plus ou moins alignés, certain on l'air d'oublier vite que c'est Free qui à instaurer ces prix là. Il en est de même pour la téléphonie. Donc que les prix soit équivalent aujourd'hui, peu importe, le principal étant d'avoir pu atteindre des prix descend.
a écrit le 02/04/2012 à 19:14 :
Même avec des problèmes de jeunesse. Ils sont imbattables.
Je reste chez free sans problème.

a écrit le 02/04/2012 à 18:20 :
.... et les "déjà" clients SFR vont être surement très contents d'apprendre cette offre... réservée aux nouveaux clients.
Free avait fait un "coup" : une offre à un 1?/mois (limitée à 12 mois) pour les nouveaux mais le contexte était différent et les vieux abonnés (tels que moi) n'ont pas été frustrés.
La question était : pourquoi allait voir ailleurs alors que Free offre plus de services que les concurrents pour un moindre coût ? Réponse : impossible de trouver mieux.
Aujourd'hui le contexte est différent et SFR semble aux abois (le Big Boss remplace le Boss) . Il semble ouvrir les vannes dans la panique d'un marché dont les bases ont changé.
a écrit le 02/04/2012 à 17:58 :
Une vrais baisse de prix et pas les promo bidon qui chasse le pigeon . Car les promos n'ont aucun intérêt sauf a rendre compliqué les choses et détruire de la valeur pour le clients. Le prix de la promo veut simplement dire aux autres clients qu'ils se sont fait bien arnaqué en payant plein pots !
a écrit le 02/04/2012 à 17:01 :
Pourquoi pendant 1 an seulement???????????
a écrit le 02/04/2012 à 16:59 :
merci free....
Réponse de le 02/04/2012 à 17:31 :
Merci Free aussi, c'est pour cela que je lui pardonne les qq problèmes de jeune 4 ème.
Réponse de le 02/04/2012 à 18:51 :
Vous n'avez vu que la partie émergée de l'iceberg. Free va au devant de très graves difficultés. Même si l'idée est bonne aucun business modèle dont la seule motivation est de casser les prix (même jugés exagérés) n'a fonctionnee sans qu'elle ne soit lié à une vraie inno. C'est le cas dans l'Internet mais certainement pas dans la téléphonie. L'arrogance de Xavier Niel déjà connu mais révélée au grand jour lors de la reprise du journal Le Monde le perdra. Le compte à rebours à commence
Réponse de le 02/04/2012 à 19:55 :
D'accord avec Iceberg, d'ailleurs Nostradamus avait prédit l'arrivée d'un 4e opérateur et son manque d'innovation, c'est dire.
Merci Free !
Réponse de le 02/04/2012 à 21:18 :
On en est au début, et Free va voir arriver des difficultés que tous les autres opérateurs ont eues. Impossible de suivre si il amasse assez de client sans avoir un service client, qui coûte cher. Une hausse des tarifs est inéluctable. Trop de concurrence va juste pousser les 4 à se déchirer à coups d'offres promotionnelles, à baisser encore et encore les prix. Je parie sur des licenciements d'ici 1 an. Oui à l'arrivée de Free mais je préfère autant avoir une régulation européenne qui force à une baisse des tarifs progressive.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :