Depuis Free Mobile, un Français sur trois paie moins de 20 euros son forfait chaque mois

Selon le baromètre de l'économie numérique de l'Université Dauphine réalisée avec Médiamétrie, ce sont même 40% des 35-49 ans qui dépensent moins de 20 euros pour leur forfait mobile contre 28% il y a trois mois.
Free Mobile a lancé le 10 janvier deux forfaits, l'un à 19,99 euros, l'autre à 2 euros par mois. Copyright AFP.
Free Mobile a lancé le 10 janvier deux forfaits, l'un à 19,99 euros, l'autre à 2 euros par mois. Copyright AFP. (Crédits : AFP)

De vrais bouleversements en trois mois, depuis l'arrivée de Free Mobile le 10 janvier. La deuxième édition du baromètre trimestriel de l'économique numérique réalisée par la chaire de l'université Paris Dauphine consacrée au sujet, avec Médiamétrie, révèle que les Français ont déjà « un sentiment de baisse des tarifs mobiles». Ainsi, selon cette enquête, réalisée par Internet, entre janvier et avril 2012, les internautes interrogés qui déclarent payer moins de 20 euros leur forfait mobile sont passés de 32,6 % à 36 %, reflétant la démocratisation des abonnements comme l'offre illimitée de Free à 19,99 euros. Mais ce sont les abonnés payant moins de 10 euros qui ont le plus progressé, à 9,6% en hausse de 31% par rapport au quatrième trimestre 2011, sans doute sous l'effet du forfait à 2 euros de Free qui représent entre 40% et 60% des 2,6 millions d'abonnés de Free Mobile à fin mars, selon les déclarations de la maison-mère, Iliad.

Ruée des plus de 50 ans et des inactifs sur les petits forfaits à moins de 10 euros
Par effet de vase communicant, « ceux qui paient entre 21 et 50 euros par mois sont passés de 47,3 % à 44,4 % » et ceux qui déclarent payer plus de 51 euros ne sont plus que 5,1% (en repli de 22,7%). Ce qui montre que l'ensemble des profils d'abonnés, petits et gros consommateurs, ont été concernés par la baisse des prix initiée par le quatrième opérateur et suivie par les autres. L'enquête détaille aussi les réponses par âge et catégories socioprofessionnelles, ce qui dessine une forme de portrait de ces abonnés de Free Mobile et de ceux qui ont profité de ce coup de fouet commercial donné au marché.

Les variations les plus importantes d'un trimestre à l'autre s'observent chez les 35-49 ans qui sont désormais 39,5% à avoir choisi des forfaits inférieurs à 20 euros par mois, dont 29,5% payant entre 11 et 20 euros (+44%) et 10% moins de 10 euros (+34%). Les plus de 50 ans aussi ont profité de la baisse des prix, mais en se ruant sur des petits forfaits : ils sont 42% de plus que le trimestre précédent à dépenser moins de 10 euros par mois (10,3%). Autre indicateur intéressant, le nombre d'internautes sondés déclarant ne pas avoir de forfait mobile a chuté de 87% chez les « CSP - » et les inactifs. Chez ces derniers, ceux qui ont souscrit un petit forfait de moins de 10 euros sont en progression de 57% soit 11%.

Plus globalement, « tous les groupes socioprofessionnels ont largement profité ce trimestre des forfaits à moins de 20 euros par mois » relève le baromètre. Cependant, la chaire d'Economie numérique de Dauphine, présidée par Dominique Roux (président de Bolloré Télécom, ex-membre du régulateur des télécoms), s'inquiète: « le grand gagnant à court terme est le consommateur mais avec quelle destruction de valeur pour les opérateurs et quel impact sur leurs investissements et à terme sur les services au client ? »
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 06/06/2012 à 18:44
Signaler
Destruction de valeur quesaco. ce qui est sur, c'est que les actionnaires, ces assistés pirent que des RMIsites vont voir leur revenus baisser. Et les nervis, dirigeants surpayés vont se faire lourder. On a toujours raison de s'indigner....

à écrit le 06/06/2012 à 15:41
Signaler
Le forfait sera bientôt gratuit et peut-être le téléphone de base avec. Les opérateurs gagneront sur les ventes en ligne et les services. Le portable sera alors une boutique ambulante, il l'est déjà un peu. Chez Mc Donald par exemple on suprimera les...

à écrit le 06/06/2012 à 13:30
Signaler
Félicitations à notre autorité de régulation indépendante qui aura permis à Free de briser le "trio-pôle" malgré les pressions de tout type des opérateurs en place. Je trouve que cet exemple redonne confiance dans le rôle de contrôle des autorités pu...

à écrit le 06/06/2012 à 10:16
Signaler
Mais je me fais avoir alors ?

à écrit le 06/06/2012 à 9:44
Signaler
"Depuis Free Mobile, un Français sur trois paie moins de 20 euros son forfait chaque mois" Et mer... c'est pas ce qui va relancer l'économie de Flamby !! En même temps... m'en fout !! Freenaute de la première heure, sans regret d'avoir quitté la mais...

le 06/06/2012 à 17:39
Signaler
Faux. Les économies faites seront certainement dépensées ailleurs: un café en plus, un restau. Pour ma part, j'ai gagné 28 euros en passant de SFR à Free. 28 euros que je mets dans un super Galaxy S3. Mon budget GSM est identique mais le résultat est...

le 06/06/2012 à 19:17
Signaler
justement depuis free on a gagné du pouvoir d' achat pour le dépenser ailleurs et sans être engagé... Un véritable plan de relance économique à lui tous seul ce X Niel

à écrit le 05/06/2012 à 23:50
Signaler
Arretez vos conneries !! On parle sans cesse des destructions d'emplois a cause de free mais jamais des creation !! Surtout que free n'est pas responsable de ses destructions, c'est juste un concurrent qui a su innover et surtout ne pas rentrer dans ...

le 06/06/2012 à 12:44
Signaler
@!! +1

à écrit le 05/06/2012 à 23:09
Signaler
Je n'ai qu'une chose à dire : Merci Free. Pas simplement pour cette dernière libération des mobinautes, mais pour 15 années d'innovation dans une France qui n'innovait plus.

à écrit le 05/06/2012 à 22:39
Signaler
Et 20 à 30 000 licenciements en plus hop ! Pas grave, on économise qq euros par mois... Triste monde. Qu'en pense les membres des centres d'appel passés chez Free qui verront leur centre fermer ?

le 06/06/2012 à 9:32
Signaler
C'est pas grave, les économies gagnées sur les forfaits téléphonique serviront à payer d'avantage les cotisations chômage de ces nouveaux chômeurs ..... En effet, triste monde !!

le 06/06/2012 à 9:50
Signaler
Bah les centres d'appels sont au maroc pour Free ,

le 06/06/2012 à 11:02
Signaler
Les centres d'appels sont au Maroc pour tous les opérateurs, Free, BT, SFR et Orange

le 06/06/2012 à 11:14
Signaler
Ils n'ont qu'un centre d'appel au Maroc alors que les autres opérateurs on presque tous délocalisé leurs centres d'appel. Orange annonce qu'elle ne baissera pas ces dividendes cette année donc d'un côté il se plaignent de perdre de l'argent et de ne ...

le 06/06/2012 à 12:10
Signaler
L'argent perdu dans les télécoms sera récupérée dans d'autres secteurs. Les télécoms étaient sclérosés et le secteur devait muter, les opérateurs n'ont pas bougé pendant des années. Ça devait bien arriver.

le 06/06/2012 à 12:44
Signaler
@Laurent +1

à écrit le 05/06/2012 à 22:39
Signaler
Le président de Bolloré Télécom et de la chair d?économie numérique de Paris-Dauphine a bien raison de nous alerter. C'est d'ailleurs rassurant de constater que les liens de plus en plus étroits entre mondes universitaire et business ne nuisent pas a...

le 06/06/2012 à 8:45
Signaler
J'adore +1

à écrit le 05/06/2012 à 21:26
Signaler
je suis chez free depuis la 1ère heure et je suis heureux. orange sfr et bouygues me plumais depui des années. jamais ils ne me revèrons mème pour moin chère. merci free. longue vie.

le 05/06/2012 à 22:42
Signaler
Personnellement, j'ai regardé les services proposés par Free que j'ai comparé aux autres opérateurs (historiques). Je constate que beaucoup trop d'actes de gestion sont payant. Free ne propose pas de subvention pour les mobiles alors que les 3 autres...

le 05/06/2012 à 23:07
Signaler
L'expression "se faire plumer" fait référence à l'entente des 3 opérateurs avant l'arrivée de Free, entente condamnée par les tribunaux et reconnue de tous. Certes, les 3 ont payé, mais les clients floués n'ont jamais été remboursé ... Il est donc ju...

le 06/06/2012 à 12:44
Signaler
Les euros non dépensés dans la Télécom le seront autre parts !!! Par contre les actionnaires gavés sur le dos des clients des trois gros perdrons du pognon et tant mieux pour eux car ils se sont gavés comme des oies durant 10 ans sans innover et prof...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.