Carlos Slim a perdu 2 milliards d'euros dans les télécoms en Europe

 |   |  398  mots
Carlos Slim, première fortune mondiale selon le classement Forbes. Copyright Reuters
Carlos Slim, première fortune mondiale selon le classement Forbes. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'homme le plus riche du monde affiche d'importantes moins-values latentes sur ses investissements réalisés cette année pour monter au capital des opérateurs néerlandais KPN et Telekom Austria, selon les calculs de la société de gestion d'actifs Bernstein.

L?homme le plus riche du monde est-il un investisseur mal avisé? La fortune du multimilliardaire mexicain Carlos Slim, estimée à 69 milliards de dollars par Forbes, prouve le contraire? à l?exception de ses dernières prises de participations dans les télécoms en Europe. Carlos Slim est en effet monté de 4,8% à 27,7% dans le capital de l?opérateur historique néerlandais KPN pour quelque 2,6 milliards d?euros au printemps dernier, à l?issue d?une OPA partielle, et a acquis peu après 21% de Telekom Austria, pour 883 millions d?euros. Or l?action KPN a lourdement chuté depuis : elle cote 3,76 euros, alors que la société de Slim, Amercia Movil a acheté ses titres entre 7,50 et 8 euros? Le cours de l?opérateur autrichien a de son côté reculé de plus de 30%. La moins-value latente de Slim sur ses deux participations avoisine 1,8 milliard d?euros, selon les calculs de la société de gestion d?actifs Bernstein cités par le «Financial Times».

Slim place ses pions en vue d?une consolidation
«Personne n?est infaillible, même l?homme le plus riche du monde. Il pourrait se refaire mais cela lui prendrait plusieurs années», observe Robin Bienenstock, un analyste de Berstein cité par le «FT». KPN est tombé lundi à son plus bas niveau boursier depuis 11 ans après avoir annoncé qu?il ne verserait pas du tout de dividende au titre de l?exercice en cours et quasiment pas l'an prochain afin de régler la facture salée des fréquences 4G (1,35 milliard d?euros), un prix jugé exorbitant. Les agences Moody?s et S&P envisagent d?ailleurs de dégrader la note de l?opérateur néerlandais. De son côté, Telekom Austria a annoncé le mois dernier une baisse de 22% de son bénéfice net au troisième trimestre. Mais le magnat mexicain de 72 ans a misé sur des opérateurs européens de taille moyenne et affaiblis pour placer ses pions en vue d?une consolidation du secteur, que de nombreux experts prédisent dans les années à venir. En dépit de ces pertes (virtuelles) en Europe, la fortune de Slim a augmenté de 13,8 milliards de dollars cette année, car deux de ses sociétés financières, Grupo Carso et Grupo Financiero Inbursa ont bondi en Bourse, respectivement de 55% et 75%, remarque l?agence Bloomberg.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2012 à 11:26 :
Na pas payer de dividende pendant quelques années est peut-être un moyen efficace pour monter à bon compte dans le capital et se refaire quelques années plus tard.
Cela s'appelle investir.
a écrit le 19/12/2012 à 9:16 :
Est ce qu'il faut le plaindre ? le pov !!!
a écrit le 18/12/2012 à 22:02 :
et alors? 2 milliards? c est rien. on rigole. s il avait investi dans la grèce, le pauvre.. combien il lui en reste?
a écrit le 18/12/2012 à 21:28 :
Soyons brefs: 2 milliards de pertes, c'est combien de licenciements en perspective ???
a écrit le 18/12/2012 à 20:13 :
Il faut voir comment Slim a posé ses amortissements. A peine entré, il veut déjà dégager du bénéfice.
a écrit le 18/12/2012 à 19:41 :
"" pour l'instant"" ; et on en reparle dans 5 ans.... la mode actuelle c'est l'investissement dans les hypertechnos ultra valorisees ( comme en 2000)... tables turn...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :