Très haut débit : François Hollande promet 3 milliards d'aides aux collectivités

 |   |  788  mots
François Hollande, ce mercredi, à la réunion sur les investissements stratégiques de la France à l'Elysée. Copyright Reuters
François Hollande, ce mercredi, à la réunion sur les investissements stratégiques de la France à l'Elysée. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Président de la République a annoncé ce mercredi des subventions de 300 millions d'euros par an pendant 10 ans pour les déploiements dans les zones non rentables. Des redevances sur les fréquences mobiles contribueront aussi au financement.

Le très haut débit pour tous en dix ans et pour la moitié de la population en cinq ans, à la fin de son quinquennat : ce grand chantier, parfois comparé à celui de l'électrification du pays, devrait coûter près de 20 milliards d'euros en investissements publics et privés selon le président de la République. « Une grande ambition » a-t-il déclaré, lors d'une allocution à Clermont-Ferrand. François Hollande a insisté sur ce « levier pour la croissance », car « 10.000 emplois seront nécessaires au déploiement du très haut débit. » Il a aussi détaillé le soutien financier dont bénéficieront les collectivités locales, complétant les annonces du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à l'issue du conseil des ministres. Sur ces 20 milliards, un tiers proviendra de l'argent privé des opérateurs pour les parties rentables en zones « denses », un autre tiers sera co-financé par les opérateurs et les collectivités, qui bénéficieront de prêts de longue maturité (plus de 20 ans, 30 ou 40 ans), assis sur le Livret A, et à taux « préférentiels », dans les zones moins denses mais rentables.

L'argent du Livret A et des fréquences mobiles
Le dernier tiers, concernant les zones très peu denses et pas rentables, d'un montant de l'ordre de 6 milliards d'euros, sera pris en charge par l'Etat à hauteur de la moitié des besoins, comme indiqué dans le projet de feuille de route : ce seront des subventions de l'ordre de 300 millions d'euros par an pendant dix ans. « C'est le rôle de l'Etat de permettre à tous les Français d'accéder à la technologie du très haut débit » a-t-il fait valoir. Pour financer cette facture de 3 milliards, le chef de l'Etat a rappelé que 900 millions d'euros étaient déjà prévus dans le cadre des investissements d'avenir. Pour compléter, il a annoncé « de nouvelles redevances sur les fréquences », comme l'avait révélé hier La Tribune. Selon nos informations, le gouvernement a d'ailleurs transmis au régulateur des télécoms, l'Arcep, un projet de redevance qui sera soumis le 1er mars à la commission consultative des réseaux et services de communications électroniques (où siègent les opérateurs) : il s'agit de fixer le prix de réutilisation des fréquences GSM 1800 Mhz pour faire de la 4G (« refarming »), un sujet polémique sur lequel l'Arcep doit présenter le 1er mars son projet de décision (autoriser ou non et surtout à quelle date), en réponse à une demande de Bouygues Telecom. Les opérateurs savaient que cette réutilisation ne serait pas gratuite.

Pas de nouvelle taxe ... allant à un autre secteur
En revanche, le Président de la République a voulu rassurer les opérateurs sur la stabilité du cadre réglementaire et notamment fiscal, en promettant qu'« il n'y aura pas de nouvelle taxe imposée au secteur qui n'aille pas aux télécoms », mais à l'audiovisuel, au cinéma ou à la musique. Ce qui sous-entend qu'il pourrait y avoir malgré tout de petites taxes destinées par exemple à financer la résorption des zones blanches ou à compléter éventuellement l'enveloppe de subventions, en fonction du produit des redevances de fréquences. A l'étude, des taxes minimales, soit sur tous les abonnements fixes et mobiles, directement sur la facture, soit sur le tarif de gros du dégroupage, soit les deux, pourraient être arbitrées la semaine prochaine lors du séminaire gouvernemental sur le numérique, le 28 février, ou plus tard dans le projet de loi de finances 2014. Le chef de l'Etat a aussi annoncé que la mission Très haut débit, dirigée par Antoine Darodes, en charge du pilotage national de ce grand chantier, serait pérennisée sous la forme d'un établissement public. François Hollande, qui s'est rendu devant une armoire de raccordement de fibre optique d'Orange et chez Almerys, une filiale de France Télécom, accompagné du PDG de l'opérateur historique, Stéphane Richard, a également confirmé qu'il faudrait organiser l'extinction du réseau de cuivre, un point essentiel aux yeux de nombreuses collectivités souhaitant déployer de la fibre. « Nous sommes des militants du très haut débit, et nos 100.000 collaborateurs en France sont comme une armée pour construire ce réseau », avait déclaré dans la matinée Stéphane Richard, à la présentation des résultats annuels du groupe. Il avait aussi exprimé le souhait que le chef de l'Etat encadrerait « l'activisme » des collectivités locales. France Télécom a investi 257 millions d'euros dans la fibre en 2012 mais ne compte encore que 176.000 abonnés (contre près de 10 millions en ADSL), même si la tendance est au doublement.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2013 à 21:11 :
il donne 10 milliards (merci, avec nos impôts) aux collectivités pour investir dans des réseaux high tech, mais ils ont les compétences, la culture de gestion ???? ils sont surtout la 3eme source de la colossale dette publique avec l'état et la sécu, donc encore de l'argent qui va se diluer dans les sables, mais pas pour tout le monde !!!!!!
a écrit le 23/02/2013 à 9:21 :
Au lieu d'agir pour l'économie, il se contente de chèques en bois et de promesses fumeuses. Si vous cherchez un emploi, faites comme lui : faites de la politique !
a écrit le 22/02/2013 à 10:11 :
Les promesses c'est maintenant. L'action c'est aux calendes grequesz
a écrit le 21/02/2013 à 20:17 :
c'est vraiment triste de voir que la majorité des commentateurs confond investissement et fonctionnement! la fibre servira à l'économie et c'est bon pour tout le monde!
mais certains sont un peu dur de la comprenante., a priori plutot à droite et à l'extrème droite!
a écrit le 21/02/2013 à 16:55 :
Encore un nouvel établissement public et de nouvelles taxes. "On sème des fonctionnaires et on récolte des impôts".
a écrit le 21/02/2013 à 15:24 :
hausse des impots locaux de 10 pour cent pour financer le très haut débit.C'est un arbitrage gagnant -gagnant.les français des campagnes seront ravis par le nouveau confort et les possibilités du très haut débit
a écrit le 21/02/2013 à 14:51 :
300 millions par ci, 300 millions par là, qui paye? On alourdit encore un peu plus la dette de la France. S'il y a un effort a faire pour les collectivité locales c'est de renvoyer tous ces élus à l'école pour apprendre à gérer une collectivité. L'Etat comme les collectivités dépassent le rôle qui est leur, c'est à dire de proposer un budget aux administrés et de s'y tenir!!!!!!! La nation ne peut pas financer tous les cas particuliers, toutes les situations, toutes les envies. Nous serons en 2017 sans que des réformes sérieuses n'aient été faites! Alors peut-être que le changement c'est maintenant qu'il faut le faire!
Réponse de le 21/02/2013 à 15:31 :
rassurez vous il ne donnera jamais ces millards aux collectivitées locales et donc n'augmentera pas la dette du budget de l'etat. Par contre les collectivités seront obligées pour financer d'augmenter encore et encore les impots locaux
a écrit le 21/02/2013 à 14:10 :
Le développement du télétravail dans les campagnes ce n'est pas encore pour aujourd'hui ni pour demain avec
ces promesses...
a écrit le 21/02/2013 à 13:17 :
Ca me fait penser à l'histoire de la distribution d'IPAD dans les collègues par Hollande. Ipad bien sur produit typiquement Français et gratuit.
a écrit le 21/02/2013 à 13:16 :
Plus personne ne vous croit Mr Hollande. Vous êtes un menteur. Le jour ou vous dirai "Si en 2013, je n'atteins pas l'objectif de 3% de déficit, je démissionne" la je vous croirai.
Réponse de le 21/02/2013 à 14:02 :
Moi je le croirais que quand il aura demissionner ;)
Réponse de le 21/02/2013 à 14:49 :
que Hollande démissionne,vous croyez au père noël ?trop bonne la place de président normal,je crois qu'il va falloir se rassembler et virer cet incapable avec son gouvernement qui nous presse comme des citrons,et nous mentent a longueur de temps.
a écrit le 21/02/2013 à 13:04 :
bien sure et la marmotte elle....
il n'y a aucune solution alternative crédible pour les zones " difficile" et " non dense" en plus pour un débit de 10 a 20 fois moins important vous payez autant voir plus.
de quoi on parle la ?
les FAI ce foutent de la gueule de leur client depuis un bon moment, et il ne suffit pas de câblé en fibre optique pour améliorer les choses.
il y a toute une infrastructure à revoir et à mettre à niveau.
et pourtant il est évident que pour développer des entreprises hors les grosses agglomération ( et donc diversifier les bassins d'emploi ) ce très haut débit est vital.
le paradoxe est qu'on concentre les emploi du net sur les grosse ville alors que ces emploi sont censés justement pas être centralisé mais pouvant être n'importe ou, c'est aussi ça la décentralisation.
enfin, c'est peine perdus, les politiques ne comprennent rien au enjeu.
a écrit le 21/02/2013 à 13:00 :
résumons : le gouvernement coupe les dépenses d'interventions en faveur des collectivités de 1,5 milliards par an pour cause de déficit budgétaire et dans le même temps ils redonnent 300 millions... c'est du grand n'importe quoi, une politique économique ça ne consiste pas à donner des miettes par ci par là, ça consiste à modifier l'environnement économique général, sans faveur pour tel ou tel secteur ou entreprise... pffff
a écrit le 21/02/2013 à 12:56 :
Hahahahaha!!! Nul mais bourré d'humour ce Hollande! 3 milliards, ça c'est du très haut débit en effet! Hahahahaha!
a écrit le 21/02/2013 à 12:46 :
Le très haut débit, pour quoi faire ? Pour pouvoir mettre encore plus de pubs sur les pages web ? D'autre part, on peut s'interroger sur la motivation de la suppression du cuivre : la fibre permettrait-elle de rendre les clients encore plus captifs ? Et puis cette manie d'inventer de nouvelles technologies à tout bout de champ alors qu'on n'a même pas fini de déployer la précédente m'inquiète et m'énerve. Quid de la rentabilité des opérateurs dans ces conditions ? Encore des frais et taxes nouveaux en perspective pour boucher les trous...
a écrit le 21/02/2013 à 12:08 :
avec quel argent?
Réponse de le 21/02/2013 à 14:35 :
Le tien bien sur !
a écrit le 21/02/2013 à 11:46 :
Le très haut débit, c'est idiot !!!
Connectez-vous sur le site de pôle emploi, l'élément limitant reste le serveur, pas la bande passante.
Que l'on donne déjà un débit suffisant à tout le monde.
a écrit le 21/02/2013 à 11:10 :
Qui va payer ? les taxes supplémentaires ? Taxes toujours des taxes, Où sont les économies structurelles de l'état au fonctionnement pléthorique ?
a écrit le 21/02/2013 à 11:04 :
Quand on voit la qualité de l'ADSL en milieu rural on peut douter de pouvoir bénéficier un jour du haut débit.
Bien qu'habitant à environ 1000m du concentrateur téléphone dans un village de 2000 habitants, je n'arrive jamais à atteindre le débit théorique de mon abonnement. Lorsque je suis à la moitié je suis content.
ET je reconnais que c'est bien suffisant pour surfer sur le net. La seule chose qu'on ne peut pas avoir c'est la TV par ADSL. Mais on paye le triple play. D'ailleurs Orange vous propose d'installer une parabole a vos frais. L'ADSL ne servant qu'a vérifier vos droits
Et il y a encore de nombreuses zones non couvertes. Et rien n'est fait. Sinon de confier cela à une entreprise privé qui, à l'aide de subvention, va installer du WIFI MAX et demander un abonnement plus couteux aux bénéficiaires. Et tous les projets n'aboutissent pas. Pas rentable

Les particuliers n'ont pas besoin du haut débit. Pour les professionnels c'est autre chose.
a écrit le 21/02/2013 à 10:29 :
Pas de problèmes pour trouver quelques milliards, il y a des tas de taxes a venir.
a écrit le 21/02/2013 à 9:16 :
Les futurs chômeurs sont ravis de cette bonne nouvelle. Le très haut débit était vraiment le levier pour booster l'économie française. Nous allons être encore les premiers. C'est navrant
a écrit le 21/02/2013 à 9:05 :
si déjà on me donnait le débit du bas de façon correcte !!!! . je me souviens des balades en 4x4 à une vingtaine !! le premier roulait à 50km/h et le dernier à 120km/h pour tenter de recoller au peloton au gré des feux , ralentissements , intervalles ...etc , car le premier ne savait pas gérer une file de voitures . là c'est pareil on avance sans se poser la question de savoir si tout le monde est là . les animaux savent ( EUX ) très bien le faire . nous l'aurons notre " printemps arabe " et ils le " redoute " .
Réponse de le 21/02/2013 à 11:01 :
POLLUEUR 204X4
a écrit le 21/02/2013 à 8:43 :
Je propose une nouvelle taxe pour financer cela. Pourquoi c'est l'état qui doit financer et non pas les sociétés de télécom; ce sont elles qui encaissent les bénéfices!!!
a écrit le 21/02/2013 à 8:32 :
encore une arnaque avec notre argent.
a écrit le 21/02/2013 à 7:57 :
bon,en meme temps ce n'est jamais qu'une promesse...
a écrit le 21/02/2013 à 7:55 :
encore une mesure non financée mais de nouvelles taxes en vue .ce matin aussi suppresion du jour de carence des fonctionnaires si bruxelles ne réagit pas à toutes ces nouvelles dépenses ils ne sont plus crédibless
Réponse de le 21/02/2013 à 9:08 :
Il me semble que le jour de carence avait fait fortement chuter les absences maladie de courte durée ?
a écrit le 21/02/2013 à 7:45 :
Je pense que que vais de nouveau dégrader la dette souveraine de la France. En plus, Marylise à annoncer la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie. Quid de savoir comment tout ceci sera financé, alors même que les pays est en RÉCESSION. Gare, l'heure grecque est pour bientôt !
a écrit le 21/02/2013 à 7:45 :
Beaucoup confondent dépense et investissement.
Il s'agit d'un investissement stratégique pour l'avenir et pour les entreprises.
La France est parmi les derniers en Europe pour le taux de pénétration du Très haut débit.
L'économie numérique est fortement créatrice d'emploi et de surcroit participe à l'efficacité de toutes les entreprises.
Pour que les entreprises et les salariés s'installent dans les villes petites et moyennes, encore faut-il les infrastructures.
Réponse de le 21/02/2013 à 9:13 :
vous parlez comme un économiste de la place de Paris . posez vous la question suivante : pourquoi encore tant de connections bas débits en france ? vous mettez le sapin sur la grue et la maison n'est toujours pas finie !............c'est comme les bornes de recharge des auto électriques ..........on empile on empile .. des promesses ! mais demain il fera beau .
Réponse de le 21/02/2013 à 19:00 :
@Chris

On croirait lire le discours qui nous a été servi considérant que l'Europe c'était l'avenir! A priori Mme. Soleil a suscité de nouvelles vocations.
a écrit le 21/02/2013 à 7:40 :
Pour le financement, je propose une nouvelle taxe sur ....
Réponse de le 21/02/2013 à 12:43 :
... sur la bourde politique. Une connerie proférée par un politique = 10 euros pour l'état. On devrait pouvoir finacer le haut débit en 6 mois seulement!!
a écrit le 21/02/2013 à 5:43 :
On pourrait mettre l'argent là où on a besoin : réduire la dette publique à zéro, mais est-ce possible ? Comment ?
a écrit le 21/02/2013 à 1:36 :
Notre délégué syndical distribue pour assurer sa réélection, mais qui va payer ??
a écrit le 20/02/2013 à 23:12 :
Apparemment, il n'a toujours pas compris que la croissance n'était pas au rendez-vous...
Réponse de le 21/02/2013 à 7:46 :
Normal, il est nase !
a écrit le 20/02/2013 à 23:04 :
Et allez! On n'est plus à quelques rond-points près...
Réponse de le 21/02/2013 à 11:17 :
qui coûtent la peau des fesses, soit dit en passant ! mais, sont ils, tous si utiles??????
a écrit le 20/02/2013 à 22:44 :
A 100 euros le mètre de fibre posé en tranchée, cela fait 3000 kilomètres par an pour toute la France. De quoi accumuler un serieux retard dans l'équipement du pays. Il est vrai que les exclus et les retraités qui habitent de plus en plus les zones rurales et le banlieues n'ont pas besoin d'accéder à l'Internet 100Mb/s. Sauf qu'ils pourraient être ainsi au service du pays avec leurs propres serveurs de données.
a écrit le 20/02/2013 à 22:23 :
Distribuons l'argent que nous n'avons pas ! Puisque l'on n'est plus obligé aux 3%, allons y pour les déficits ! Et les impôts compenseront cela !
a écrit le 20/02/2013 à 22:05 :
Je suis certainement idiot. D'ailleurs, je n'en ai jamais douté. Là, dans les yeux de votre écran, QUI a besoin du haut débit HORMIS les entreprises et les "pirates de films idiots".?? Franchement.?? Soit, il est EVIDENT qu'une entreprise DOIT avoir du haut débit, et, mieux, garanti. Mais là, vous allez vous rendre impopulaire tout simplement parce que Giscard, ce veau, a mis en place le meilleur réseau de téléphonie au monde qui a donné le meilleur ADSL qui est juste suffisant. A bon non entendeur, je ne vous salue pas. Ne descendez pas au niveau de sarkozy, s'il vous plait.
Réponse de le 21/02/2013 à 7:39 :
Raisonnement immobiliste de quelqu'un de gauche.
Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain.

J'imagine que vous deviez dire pareil avec l'arrivée d'internet? A quoi ca sert internet alors qu'en France on a le minitel?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :