Très haut débit : 1,7 million d'abonnés en France mais seulement 21% à la fibre !

 |   |  348  mots
DR.
DR. (Crédits : DR)
Selon les données de l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms, sur les plus de 1,7 million de Français abonnés à l'internet à haut débit, seuls 365.000 le sont via la fibre optique.

Plus de 1,7 million de Français sont abonnés au très haut débit à la fin du premier trimestre 2013, mais seulement 365.000 à la fibre optique jusqu'au foyer, selon les chiffres de l'Arcep, le gendarme des télécoms, publiés ce jeudi soir. L'essentiel continue de venir de Numericable, qui compte 675.000 abonnés avec un débit supérieur ou égal à 100 Mégabits par seconde (+55.000 sur le trimestre) et 665.000 à plus de 30 Mégabits (-5.000), là où il n'a pas rénové son réseau en câble coaxial. Néanmoins, les opérateurs télécoms dans la fibre jusqu'à l'abonné (fiber to the home FTTH dans le jargon) commencent à recruter autant que le câblo-opérateur, avec 50.000 nouveaux clients sur le trimestre (+70% en un an). Orange a récemment revendiqué 206.000 abonnés à la fibre optique à fin mars, ce qui lui donnerait une part de marché de 56% ! L'Arcep se félicite que « le nombre d'abonnements au très haut débit représente désormais 19% du nombre total des logements éligibles », c'est-à-dire techniquement raccordés.

Le dégroupage total devient généralisé
Une large majorité de Français continue cependant de se satisfaire de son « haut débit » (du 512 kilobits en milieu rural à 20 Mégas dans les agglomérations), soit 22,5 millions d'abonnéssur 24,22 millions de connectés à l'internet fixe, et le sont à 98% par ADSL. Les autres chiffres intéressants sur la pénétration du haut débit sont le niveau du dégroupage. Il ne reste plus que 1,13 million de foyers sur 12,5 millions d'abonnés aux opérateurs alternatifs (Free, SFR, Bouygues Telecom, Virgin, etc) qui paient encore un abonnement téléphonique classique à France Télécom : 10,2 millions de foyers sont en dégroupage total, ayant complètement coupé le cordon avec l'opérateur historique, tandis que seulement 871.000 sont en dégroupage partiel (seuls l'internet et la télévision sont assurés par l'opérateur alternatif), en recul continu. Selon l'Arcep, la totalité des répartiteurs téléphoniques et 99,3% des lignes en cuivre sont théoriquement éligibles à un service haut débit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2013 à 14:19 :
petite réaction a ce com: "dégroupage coax numericable "

LOL...
Faut se renseigner d'abord hein !!
a écrit le 03/06/2013 à 14:17 :
Oui sauf que dans certaines agglomérations (et pas les plus petites) des opérateurs comme Orange propose du haut débit a 900 Kilos...........
a écrit le 01/06/2013 à 14:35 :
que les politiques autorisent le dégroupage sur le coax monopolistique de numericable et vous verrez grimper les abonnements!
ou oblige numericable à remplacer tous ses coax par de la fibre, sinon l'évolution de l'infrastructure passe à leur compétiteur!
a écrit le 31/05/2013 à 13:53 :
Tout est beau mais le 30 annoncé au contrat par numéricable peut afficher au max un 15 à votre poste;?Sinon pour passer au 100 même les parisiens devront attendre.
a écrit le 31/05/2013 à 13:50 :
Ca sert à quoi la fibre? Qu'est ce que cela va changer dans le quotidien des français? Ils pourront faire du téléchargement illégal plus vite? Faut peut-être arrêter de se pignoler sur la technologie et se poser la vraie question qui est de savoir quelle utilité qui plus est pour un réseau qui commence à montrer ses limites structurelles. Autant dire qu'avant d'avoir du 60/70 Mo utiles en sortie de tuyaux on a du temps, beaucoup de temps.
a écrit le 31/05/2013 à 13:40 :
Des centaines de millions ... pour quel usage!
Continuons à rentabiliser les technologies cuivres avec les nouvelles innovations dans le domaine et gardons cette technologie pour un usage réellement nécessaire: servir d'artère vers des zones lointaines et broadcaster ensuite par le wimax, wifi, gsm local, répétiteur adsl ou tout autre chose SIMPLE à inventer
a écrit le 31/05/2013 à 11:31 :
C'est dans une démarche responsable que QUENTIOP, depuis sa création en 2009, met en ?uvre la décision de la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines de déployer sur l'ensemble du territoire un réseau très haut débit en fibre optique.
Malgré une antériorité du projet (2009), malgré le respect de ses obligations d'opérateur déclaré à l'ARCEP, malgré un respect complet du cadre réglementaire, malgré une candidature acceptée lors de l'Appel à manifestation d'intention d'investissement (AMII) en janvier 2011 par le Commissariat Général à l'Investissement (CGI), malgré des propositions constructives auprès des opérateurs privés pour faciliter une couverture totale conjointe, à moindre frais, dans des délais raccourcis, malgré les alertes répétées auprès de autorités nationales,
Quentiop se retrouve volontairement ignorée par les opérateurs privés nationaux, sous des prétextes divers, certains cautionnés par les pouvoirs publics, en contradiction totale avec la règlementation.
Quentiop s'est ainsi trouvé, en responsabilité, dans l'obligation à l'été 2012 de suspendre ses déploiements à destination des habitants de son territoire.
Interrogé à plusieurs reprises, depuis l'annonce de la suspension des déploiements vers les particuliers, l'État a laissé perdurer la situation.
Cette situation de blocage objectif subie par la collectivité a donc contraint Quentiop à déposer une plainte auprès de la Commission européenne pour solliciter une action en manquement contre l'Etat français.
Outre la confirmation de l'égalité de statut entre opérateur privé et régie autonome, et la reconnaissance de la légitimité d'une action publique effective, en l'occurrence sur Saint-Quentin-en-Yvelines, Quentiop attend enfin la tenue d'une table ronde réunissant a minima les opérateurs nationaux déclarés sur le territoire (France Telecom, SFR et Quentiop), et incluant si possible le Commissariat Général à l'Investissement, l'Autorité de la Concurrence et l'ARCEP.
L'objectif étant de clarifier l'engagement de chacun des opérateurs et de permettre le cas échéant et objectivement à Quentiop de participer à l'accord conclu en 2011 entre les opérateurs privés pour la zone AMII.
Réponse de le 31/05/2013 à 12:55 :
Bel exemple de DSP qui ne sera pas utilisée par les opérateurs dominants (Orange, SFR, Free, Bytel). Combien de milliards d'euros dépensés par les élus ?
a écrit le 31/05/2013 à 8:57 :
Je suppose que FTTF devrait signifier Fiber to The The Femme.
Je suis en admiration devant le haut niveau de certains articles un peu techniques dans la plupart des médias. Je vais regarder le haut débit à la maison pour m'instruire encore 'Home sweet home'
Réponse de le 31/05/2013 à 9:26 :
Les Femen sont encore à l'action...
a écrit le 31/05/2013 à 6:44 :
Merci Numéricable !
a écrit le 31/05/2013 à 0:13 :
"fibre to the homme" ? Et la parité ?
a écrit le 31/05/2013 à 0:09 :
Dire qu'il y a une fibre qui passe à 500 mètres de chez moi mais elle appartient à un réseau privé...

Une ligne téléphonique est conçue pour de la voix, qui fonctionne sur des fréquences plus basses et moins encombrantes que de l'ADSL en terme de bande passante. Elle a été conçue pour le téléphone, pas pour Internet. Quand internet est arrivé en France, on a surement du oublier d'y penser et maintenant on se rend compte des limites des anciennes technologies.

Seulement, maintenant c'est la crise. Alors on nous vend du vent : la 4G, qui est commence à bien être couverte, seulement en terme de population, c'est a dire dans les grandes agglomération très denses.
Si on parle de couverture en superficie du territoire en 4G, les opérateurs évitent de mettre en avant ce chiffre car il est proche de 0.
Réponse de le 01/06/2013 à 19:07 :
Rassurez-vous avec la fibre ce sera pire, on va nous parler de zones blanches pendant au moins des lustres (1 lustre = 20 ans), et on peut faire l'assertion sans se tromper au rythme où vont les choses. Quand à la 4G, ce sera la même chose que la 3G : trop cher, technologiquement nul et insignifiant.
a écrit le 30/05/2013 à 23:48 :
Non, pas seulement en zone rurale: on peut le trouver aussi dans une des plus grosses commune des Yvelines !
Réponse de le 31/05/2013 à 9:27 :
Donnez le nom de votre bled pour nous éviter un mauvais investissement immobilier !
a écrit le 30/05/2013 à 23:42 :
Quand on sait que tout Paris est fibré soit par Numéricable ou Orange, et SFR pour les hlms,les chiffres sont vraiment mauvais. Une grande majorité sur Paris reste en Adsl.
Réponse de le 31/05/2013 à 9:12 :
En même temps ça sert à quoi le très haut débit pour le citoyen Lambda?
Réponse de le 31/05/2013 à 11:14 :
Tout Paris est peut etre fibre je ne sais pas, mais en tout cas pas jusqu'à l'abonné ! Pour ça il faut l'accord du syndic, donc si la maojrité de vos voisins s'en f.... et bien vous n'etes pas pret d'avoir la fibre !
Quand a Numericable c'est de la FFTB (Fiber to the Building : en français, fibre jusqu'au pied de l'immeuble)
Réponse de le 31/05/2013 à 11:35 :
@ @RED57: câblage horizontal quasiment partout, par contre le câblage vertical (à l'intérieur des immeubles) est plus compliqué à réaliser. Arrêtez de chipoter avec le FTTB/FTTH, regardez les performances et de toutes façons, il vous restera un bout de cuivre (câble RJ45) entre votre PC et la box !
Réponse de le 02/06/2013 à 16:17 :
@GREEN75

C'est sûr que c'est plus dur de percer des trous dans les parties communes d'un immeuble lorsqu'il n'y a plus de place dans les gaines existantes que de casser la rue lorsqu'il n'y a pas d'égout. Puis une dizaine de mètres de cuivre entre un modem et un PC ne fait perdre au plus une petite milliseconde (cf. ping) contrairement au coaxial d'un réseau câblé.
a écrit le 30/05/2013 à 23:28 :
À la fibre, j'arrive à 80 mégas en étant relier directement au routeur par RJ45. En CPL, j'arrive vers 60 70 mégas. En Wifi, je ne dépasse pas 1 méga mais l'inconvénient pour télécharger une application ou faire une mise à jour des applications sur un smartphone
a écrit le 30/05/2013 à 23:16 :
Avec un peu d'effort, la France va attraper l'Albanie... dans 20 ans.
Réponse de le 30/05/2013 à 23:37 :
On doit être derrière la Corée (du Nord)... En Corée du Sud, plus de 60% des foyers connectés en THD !!!
a écrit le 30/05/2013 à 22:51 :
ce n'est pas près de s'améliorer, avec tout les investissement concentrés sur le VDSL, nous ne somme pas près de voir une fibre en dehors des grosse métropole.
a écrit le 30/05/2013 à 22:29 :
Pour avoir accès a un véritable haut débit, j'entends par là plus de 10Mo/s (donc je ne suis vraiment pas difficile) il faut apparemment habiter en appartement et dans une grande ville car l'accès à la fibre est encore impossible pour les habitations individuelles, en tout cas cela fait maintenant deux ans que j'essaie de trouver un fournisseur sans succès.
Dans notre commune ou a pourtant été installé un tout nouveau réseau fibre il y'a un an, on vient tout juste d'apprendre que SFR a accepter de finaliser les connections jusqu'aux domiciles mais pas avant fin 2014...
no comment !
Réponse de le 31/05/2013 à 0:58 :
Bonjour, 10 mo/s cela fait tout de même 80 mb/s il ne faut pas l'oublier .. cela reste accessible uniquement en ftth
Réponse de le 31/05/2013 à 0:58 :
Bonjour, 10 mo/s cela fait tout de même 80 mb/s il ne faut pas l'oublier .. cela reste accessible uniquement en ftth
Réponse de le 31/05/2013 à 3:53 :
Non. 10 Mo/s = 10 Mb/s
Réponse de le 31/05/2013 à 8:59 :
Au risque de vous froisser, 1 Moctet/s = 8 Mbits/s = 1 MByte/s car un octet est composé de huit bits, et octet est byte en anglais et est représenté par un B majuscule !
Réponse de le 31/05/2013 à 9:11 :
@jcnr88.
Non 10 Mo/s = 10 MB/s = 80 Mb/s.
Le "b" majuscule ou minuscule ne signifie pas la même chose.
"b" signifie "bit" tandis que "B" signifie "Byte".
Il faut 8 bit pour faire 1 byte ou 1 octet en français.
Le bit est la valeur binaire de base de l'informatique et peut valoir 2 valeurs différentes : 0 ou 1.
Le byte est une suite de 8 bits et peut valoir 256 valeurs différentes (8 puissance 2).
Réponse de le 31/05/2013 à 9:13 :
@ jcnr88: 1 octet (byte) = 8 bits, dans le temps beaucoup confondait le bit et le baud...Les débits s'expriment en bits/s, les capacités mémoires et volumes de données en octets (avec multiples associés).
a écrit le 30/05/2013 à 21:55 :
Une large majorité de Français continue cependant de se satisfaire de son « haut débit » ??
si vous venez m'interroger vous allez entendre des noms d'oiseaux.
Réponse de le 13/06/2013 à 0:31 :
oui si en ville ou 'adsl fleurte par beau jour avec les 20 Mbps, le FTTH est un peu boudé, mais en lointaine banlieue, en zone peu dense ou l'aDSL oscille entre 512 k et 1Mbps, et bien il y a pas photo

Voir par exemple la conversion réussie sur le réseau du 77, le grand public a élu la fibre très majoritairement !!
a écrit le 30/05/2013 à 21:38 :
La plupart sauf en zone urbaine ne sont même pas dégroupés.

Pour gagner du temps et de l'efficacité peu de DSLAM sont équipés donc même ADSL+2 est encore un leurre pourtant il serait facile à installer en attendant la fibre et les nouvelles technologie sur fils cuivre ... et ceci pour presque pas un rond.

Nos politiques n'y connaissent rien et se laissent berner systématiquement par nos belles multinationales qui exportent les bénéfices avant imposition.

ON VOIT QUE L'ARGENT DES FRANCAIS NE LEUR COUTE PAS BEAUCOUP DE SUEUR.
a écrit le 30/05/2013 à 21:31 :
tous des menteurs haut debit je voudrais bien voir moi 1 mega ce n est pas ca haut debit et alors c est pour quand mais pour payer ca va la pas de probleme
a écrit le 30/05/2013 à 20:52 :
Les conversations risquent de se mélanger les pinceaux dans la même fibre, je suis surpris. A l'avenir, il serait bien de créer un seul tuyau par communication.
a écrit le 30/05/2013 à 20:46 :
Heu...re coquille "mais seulement 21% à la fibre" 2.1% plutôt; ,non? (dans le titre!!)
Réponse de le 30/05/2013 à 21:12 :
A mon avis non j'ai changé de calculatrice et utilise maintenant une règle de calcul
Réponse de le 30/05/2013 à 21:14 :
365000 abonnés à la fibre sur plus de 1,7 millions... si mes calculs sont bon ça fait bien:
365/1700*100 = 21,47%
va falloir me réviser ses pourcentages Nicolbif ;)
Réponse de le 30/05/2013 à 21:42 :
lol désolé...j'ai lu trop vite et amalgamé avec la 2e partie de l'article...
a écrit le 30/05/2013 à 20:34 :
Coquille "fibre to the hoMe" un seul M...
Réponse de le 30/05/2013 à 20:46 :
oui, et autant le faire tout en anglais... "fiber to the home"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :