5G : Huawei sera bien exclu, à terme, des réseaux mobiles français

 |   |  674  mots
Une sortie de Huawei serait pénalisante en particulier pour Bouygues Telecom (Bouygues) et SFR (Altice Europe ), les deux opérateurs qui utilisent déjà Huawei dans leurs réseaux.
Une sortie de Huawei serait pénalisante en particulier pour Bouygues Telecom (Bouygues) et SFR (Altice Europe ), les deux opérateurs qui utilisent déjà Huawei dans leurs réseaux. (Crédits : NACHO DOCE)
Les opérateurs télécoms français souhaitant acheter des équipements 5G à Huawei ne pourront pas obtenir de prorogation des autorisations qui leur ont été accordées, ce qui aboutira de facto à une sortie progressive de l'équipementier chinois des réseaux mobiles français, a appris Reuters de trois sources au fait du dossier.

Huawei va bien disparaître, progressivement, des réseaux mobiles de l'Hexagone. Les opérateurs télécoms français souhaitant acheter des équipements 5G au groupe chinois ne pourront pas obtenir de prorogation des autorisations qui leur ont été accordées, a appris Reuters de trois sources au fait du dossier. Ce qui aboutira de facto à une sortie progressive de l'équipementier des réseaux mobiles français. Comme d'autres pays en Europe, la France prépare le déploiement de la prochaine génération de technologie mobile en plein milieu d'une tempête géopolitique autour du premier équipementier mondial. Les Etats-Unis soupçonnent Huawei d'utiliser ses équipements à des fins d'espionnage - ce que le groupe et Pékin démentent - et pressent leurs alliés d'interdire le fabricant.

Dans un entretien au quotidien Les Echos, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) a fait savoir au début du mois qu'elle allait accorder des autorisations aux opérateurs télécoms pour utiliser des équipements 5G, y compris ceux fabriqués par Huawei, pour des durées pouvant aller jusqu'à huit ans. Mais à la différence des concurrents Ericsson ou Nokia, une grande partie des autorisations accordées à ce stade pour du matériel Huawei ont été limitées à trois ou cinq ans et les pouvoirs publics ont informé les opérateurs télécoms que ces autorisations ne seraient pas reconductibles, selon trois sources au fait du dossier.

Cette non-reconduction des autorisations pour les équipements Huawei a été évoquée lors de discussions informelles et n'a pas fait l'objet de documentation écrite mais elle a été clairement exprimée comme étant la position du gouvernement français, ont dit ces sources. Les décisions de l'Anssi n'ont pas été rendues publiques, ni par l'Anssi ni par les opérateurs. L'Anssi n'a pas souhaité faire de commentaire.

Dans les pas de la Grande-Bretagne

Un porte-parole des services du Premier ministre, qui supervise les autorisations pour les équipements 5G, a déclaré que l'Anssi travaillait avec les opérateurs dans le cadre fixé par la loi, ajoutant que les autorisations accordées aujourd'hui ne préjugeaient pas de leur éventuelle reconduction ou interruption. Huawei n'a pas souhaité faire de commentaire. Ces limitations auront pour conséquence dans les faits une sortie progressive de Huawei des réseaux 5G en France à l'horizon 2028 en raison de la brièveté des autorisations accordées, ont dit les sources qui ont requis l'anonymat au vu du caractère sensible des discussions.

Des opérateurs pourraient dans certains cas obtenir des autorisations sous huit ans pour du matériel Huawei et pourraient décider alors d'avoir recours à l'équipementier. Mais même dans ce scénario, ils seraient contraints au final de le démanteler. "L'autorisation sous trois ans c'est une blague", a déclaré l'une des sources, ajoutant qu'aucun opérateur télécoms ne prendrait le risque d'investir dans un nouvel équipement qui met au moins huit ans à être amorti. "C'est un refus, donner trois ans", a-t-elle ajouté.

"Huawei ne peut pas faire grand chose"

Une sortie de Huawei serait pénalisante en particulier pour Bouygues Telecom (Bouygues) et SFR (Altice Europe ), les deux opérateurs qui utilisent déjà Huawei dans leurs réseaux. Les deux technologies étant liées, si un opérateur décidait de changer d'équipementier pour la 5G, il serait également contraint de remplacer son infrastructure 4G. Bouygues et Altice n'ont pas souhaité faire de commentaire. Les deux autres principaux opérateurs français, l'opérateur historique Orange et Iliad, ont recours principalement à Nokia et Ericsson pour leurs réseaux mobiles.

Iliad et Orange n'ont pas souhaité faire de commentaire. En Grande-Bretagne, où les opérateurs ont largement recours à Huawei, le gouvernement a ordonné le bannissement de Huawei des réseaux 5G d'ici 2027. "Les positions britannique et française sont de fait plutôt similaires malgré des communications différentes", a résumé l'une des sources. "Huawei ne peut pas faire grand chose."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2020 à 0:50 :
Ce n'était pas les chinois qui avaient été mêlés à un scandale d'espionnage industriel à propos de Lucent ?
a écrit le 23/07/2020 à 19:26 :
Ni Chinois, ni Américain. Nous n'avons que des coups à prendre avec ces 2 superpuissances. L'UE est elle capable de réagir ? Non.
Notre seule porte de sortie est de changer radicalement notre façon de vivre en verdissant notre économie. C'est le prix de notre liberté.
a écrit le 23/07/2020 à 11:23 :
Ancien d'Alcatel, ingénieur télécom ayant trempé dans toutes les technologies depuis pas mal de temps et à des postes de décision, je suis sidéré par la prise en main de force des USA sur l'Europe. Quand Alcatel était une entreprise technologique performante, la plus importante au monde, elle fournissait au monde entier ses équipements réseaux. Les USA ne pouvaient pas insérer des systèmes espions, comme ils le font depuis (il vaut mieux éviter d'acheter des mobiles US ...). On mesure mieux maintenant l'importance stratégique qu'a eu Alcatel mais aussi la plupart des entreprises technologiques françaises et pourquoi les USA veulent s'en emparer.
Ainsi il arrive la même chose pour le nucléaire civil et militaire Français avec la main mise sur Alstom par GE. Même nos sous-marins nucléaires sont visés ! Pour qui bossent les dirigeants Français ?
Il n'y aura pas de développement économique en France et en Europe tant que des dirigeants seront soumis à ce point aux directives US !
Je rigole en voyant Huawei accusé d'espionnage .. par les champions de l'espionnage, surtout en France où chaque entreprise française ayant des fonds US dans son capital est obligée de fournir ses informations stratégiques (et ses brevets) aux USA ! Passons sur les données bancaires françaises qui sont toutes stockées aux USA .. et qu'un décret US permet de saisir à tout moment ...
Je ris moins en voyant que les USA veulent imposer leurs solutions techniques et/ou s'emparer de nos brevets de force. Où sont les dirigeants Français ? Pourquoi nos intérêts vitaux et stratégiques sont-ils sans défense ? Un extrémisme idéologique primaire détruit notre pays.
Alcatel ou Huawei ou toute entreprise qui sera en vraie position concurrence avec celles des USA sera menacée de toute façon.
Réponse de le 23/07/2020 à 14:18 :
Si on avait eu des fonds de retraite pour investir dans nos boites, nous serions encore de vrais patrons et donc décideurs. Nos grosses entreprises dites Françaises n'en sont pas depuis fort longtemps. Les managers ne sont que des employés des conseils d'administration qui sont payés grassement pour obéir aux actionnaires majoritaires.
Réponse de le 23/07/2020 à 19:39 :
Que n'avez vous inventé l'i-phone chez alcatel au lieu de copier les nokia?
Ironie du sort les anciens d'alacatel rachetés par Nokia puis virés par corona.
Réponse de le 23/07/2020 à 23:10 :
J'étais chez Alcatel en tant qu'interne il y a 20 ans et force est de constater qu'à l'époque, j'avais parfaitement anticipé le déclin de cette compagnie qui me mena à la démission avant le grand chambardement . Cette boite, véritable vivier de diplômés arrogants a cumulé les bourdes stratégiques à l'image de son nouveau patron venant de Total, cherchez l'erreur ... . Alcatel fut une caricature du mauvais management à la française avec une bureaucratie phénoménale et une résistance au changement diffusée à toutes les strates par des petits chefs bienveillants :)...Ce cas dévrait être étudié dans toutes les bonnes business school. A force de se regarder le nombril , on finit par en oublier la concurrence et c'est bien le problème de cette compagnie qui n'a pas compris qu'il fallait évoluer ou mourrir dans un monde mondialisée, quitte à virer la moitié de son management ... Pour le reste, je ne peux qu'approuver ... Les compagnies US travaillent de concert avec la NSA et la naïveté des dirigeants européens est affligeante , à moins qu'ils ne soient simplement corrompus... Le cas le plus emblématique reste selon moi, l'ouverture totale de la donnée européenne au GAFAM et l'impossibilité pour l'Europe de lancer de grands plans stratégiques pour les contrer ... On aurait pu commencer par demander aux DSI de se débarrasser des produits US qui ont un équivalent dans l'opensource et ne représentant aucun intérêt stratégique (comme un traitement de texte ou un tableur par exemple) mais visiblement , ce genre de pensée semble au dessus des moyens de nos technocrates . Quant à la Chine, il suive le chemin de l'oncle Sam en appliquant le même modus operandi .: géostratégie tirée de la théorie des jeux, protection de leurs entreprises via le gonflement de leur capitalisation ou le verrouillage de leur capital, subventions masqués ... Une Europe unie menée par des stratèges peut devenir une alternative crédible à ses deux superpuissances . Dans le cas contraire, elle est destinée à se faire dépouiller éternellement de ses talents et de ses technologies , mouvement initiée pendant la seconde guerre mondiale.
a écrit le 23/07/2020 à 10:14 :
En fevrier 2020 il était question que Huawei installe une grosse usine de prod en France et là on les vire du marché national ? Étrange...
Quoi qu'il en soit, les fournisseurs Français de Huawei (oui oui il y en a !) vont le payer cher...
Quand on prend une telle décision face à un géant il faut être prêt à en assumer des conséquences géantes...
a écrit le 23/07/2020 à 9:07 :
Bon c'est sûr cette fois ou bien vous allez encore nous faire une autre douzaine d'articles sur le sujet ?

"Une information et son démenti ça fait deux informations" Yvan Audouard
a écrit le 23/07/2020 à 8:41 :
Huawei doit son développement à l’Etat chinois et à son dumping sur les prix qui on su séduire nos opérateurs alternatifs qui se fichent de la provenance et ne pensent qu’à leurs profits. Les consommateurs responsables ne doivent plus utiliser ni Bouygues ni SFR.
Réponse de le 23/07/2020 à 9:17 :
quand y a des fruits Espagne ou France plus cher, vous achetez quoi ? Les plus chers ?
Le matériel Huawei semble être le top de la performance et qualité, c'est dommage mais bon... Je peux gloser je suis encore en 2G et ça'm suffit.
Ericsson va-t-il pouvoir fournir partout ? Sais pas s'ils produisent en Suède, dans ce cas là ça doit être cher. Peut être made in China (ou Corée, autre) ?
Réponse de le 23/07/2020 à 14:22 :
La Chine a dit qu'elle taxera et freinera la sortie de matériel Nokia et Ericson qui sont fabriqués en Chine.
Réponse de le 24/07/2020 à 0:00 :
ce sera une bonne occasion pour ré-ouvrir les usines et bureaux d'études qu'on avait encore en France il n'y pas si longtemps
a écrit le 23/07/2020 à 8:23 :
Les "five eyes" qui accusent un autre pays de pratiquer l'espionnage... et personne ne tique !
On a les preuves que CISCO ou Juniper ont vendus des équipements piégés (peut-être à leur insu), où sont les preuves concernant Huawei ?

Si l'Europe de construire une alternative crédible aux équipementiers américains et chinois, elle ne doit pas succomber à la propagande américaine (800 bases militaires dans le monde...)
Réponse de le 23/07/2020 à 11:28 :
Pression des états-unis
Et géopolitique c'est tout.
a écrit le 23/07/2020 à 2:12 :
Il n'y a rien à attendre d'une dictature communiste utilisant un capitalisme à sens unique et la bêtise des patrons occidentaux que pour renforcer son emprise sur son peuple ... Ce pays n'est pas fiable et nous volent nos technologies et représente surtout un danger pour les régimes démocratiques occidentaux. Il est temps de les isoler .
Réponse de le 23/07/2020 à 13:23 :
"Les régimes démocratiques occidentaux", mais bien sûr.
La démocratie est sensé être un système politique où la souveraineté émane du peuple (définition Larousse), ce qui est moin d'être le cas. Quand le peuple est il consulté sur des questions majeures? (presque jamais). Que fait ont de l'avis du peuple quand il est consuté (on se torche avec, vu que le peuple est bête et ne sait pas ce qui est bon pour lui, souvenir du référundum sur la constitution européenne).
a écrit le 23/07/2020 à 1:43 :
Les équipements 5G sont automatiquement compatibles avec la 4G.
Cet équipement remplace la 4G.
Il s'agit de la norme 3GPP release 15 qui est rétrocompatible !
a écrit le 23/07/2020 à 0:21 :
Et des façons de faire comme pour les réseaux 5G, les Chinois ils en ont beaucoup d'autres sur notre territoire ?
a écrit le 23/07/2020 à 0:11 :
"Les Etats-Unis soupçonnent Huawei d'utiliser ses équipements à des fins d'espionnage - ce que le groupe et Pékin démentent "

Quel est l'intérêt de mentionner que l'information est démentie ? Est-ce que Reuters pense vraiment que Huawei et le gouvernement Chinois auraient avoué immédiatement s'ils utilisaient les équipements de Huawei à des fins d'espionnage ?
a écrit le 23/07/2020 à 0:06 :
La Chine devrait aussi, considérer les produits de luxe, les vins français comme une menace pour la sécurité nationale.
a écrit le 22/07/2020 à 23:08 :
Le message est très clair: rétablissons un équilibre, un donnant donnant avec la Chine. Et pour la petite histoire, en dépit des critiques souvent justifiées à son encontre, M.Trump, et son équipe, avait raison sur ce point. Les USA ont permis ce rééquilibrage souhaité par beaucoup de nos compatriotes. Soyons donc lucides.
a écrit le 22/07/2020 à 23:00 :
Huawei est performant et moins cher que ses 2 concurrents européens Nokia & Ericsson mais en échange de ses bas prix,un gros risque de'Backdoors" et d'espionnite industrielle,militaire etc
Réponse de le 22/07/2020 à 23:44 :
quand c'est gratuit (ou pas cher) c'est nous le produit. :-)
Réponse de le 23/07/2020 à 0:03 :
Les produits américains ont aussi de backdoors (E. Snowden).
Le cas de Huawei n'est juste un prétexte de sécurité nationale pour la 5G où la technologie de Huawei est trop avancée et les Américains tentent tous les moyens pour faire tomber cette compagnie, voici les preuves::
- Si 5G était un risque, 4G de Huawei le serait nécessairement non?
- SI les Américains ont peur de Huawei, ils ont juste de ne pas les utiliser c'est tout, pourquoi forcer les autres pays à bannir pour le compte des USA.
- Empêcher les services Google
- Bloquer un tierce compagnie de vendre à Huawei
- Empêcher TSMC le fabricant de puces de fabriquer pour Huawei, parce que la compagnie utilise 10% des techno américains, wow c'est comme si un petit actionnaire qui détient seulement 10% des actions d'une compagnie et qui contrôle toute la compagnie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :