À Nozay, les salariés de Nokia clament leur désarroi

 |   |  631  mots
831 postes sont menacés sur le site de Nozay.
831 postes sont menacés sur le site de Nozay. (Crédits : Reuters)
Plusieurs centaines de salariés de l’équipementier télécoms finlandais se sont rassemblés devant le site de Nozay (Essonne), ce mardi, pour protester contre un nouveau plan de suppression de postes.

Les retrouvailles sont amères. Ce mardi, plusieurs centaines de salariés de Nokia France se sont rassemblés sur le site de l'équipementier télécoms à Nozay, en Essonne. Jusqu'alors, presque tous étaient en télétravail, et ne s'étaient pas revus depuis le confinement. Mais derrière les salutations cordiales, l'atmosphère est lourde. Tous sont venus, à l'appel des syndicats, dénoncer un énième et vaste plan de suppression de 1.233 postes dans l'Hexagone. Un tiers des effectifs d'Alcatel-Lucent International, qui développe notamment la 5G, la nouvelle génération de communication mobile, sont visés. Nozay doit en payer le plus lourd tribut : 831 postes, principalement en R&D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2020 à 14:37 :
La leçon est claire : quand on a un fleuron comme ALCATEL on ne s’en laisse pas déposséder par les étrangers …
Hélas on peut aussi citer entre autres :
Pechiney, Arcelor, Solvay, Usinor, Technip, Lafarge, SFR, Alstom, Dantressangle, Business Object, Brandt, Rhodia, STX, Rossignol, Club Med, Essilor , etc ..
– en attendant peut-être bientôt Alstom Rail, Areva, PSA, et pourquoi pas Renault ….
Les grandes entreprises américaines et anglaises sont protégées par leurs riches fonds de pension, les grandes entreprises allemandes ont les banques régionales et les Lander qui veillent jalousement sur la propriété de leur capital.
Nos grandes entreprises très sous-capitalisées sont obligées d’aller chercher à l’étranger les capitaux qui leur manquent ou bien de se vendre.
Osons imaginer un dispositif légal pour inciter nos banques, nos assurances, ou les régions, à participer de manière importante au capital des grandes entreprises qui constituent le socle de notre industrie (il en reste encore un peu) et donc de notre richesse – avec bien sûr si possible en parallèle des incitations à la re-localisation.
a écrit le 02/07/2020 à 7:58 :
Vivement qu'on retrouve l'heureuse période où on quittait un patron le soir pour en retrouver un autre le matin suivant; on parlait moins de chômage que de développement économique. il serait temps de quitter les lunettes socialistes, de virer la clique d'énarques qui a fait ses preuves jusqu'au plus haut niveau de l'Etat et de faire appel à un patron du privé qui a réussi.
a écrit le 01/07/2020 à 9:45 :
Accélérons le passage à la 5G.. Le reste est anecdotique.
a écrit le 01/07/2020 à 7:35 :
La banqueroute approche, patience.
a écrit le 01/07/2020 à 1:26 :
1200 salariés en moins, ça fait surtout 24 postes de délégués en moins. Vite, on se mobilise !! En regardant le bon côté des choses, ça fait 24 Camarades Glandouillant au lieu de Travailler en moins.
a écrit le 01/07/2020 à 1:08 :
Mon âge permet de rafraîchir la mémoire de certains et d'informer la jeune génération. Il fût un temps ou une entreprise Française était à la pointe de la technologie des télécommunications, elle s'appelait ''Alcatel''. Un PDG dont la stratégie était, mon groupe n' a plus besoin d'usine de production en France et des syndicats nuls en stratégie. Résultat : Tout fût externalisé vers l'Asie. Alcatel a été démantelé et sa technologie copiée. Aujourd'hui on voit les conséquences, Nokia est dans les mains des chinois et Alcatel est mort. On est sur le même chemin avec la fibre optique qui est qui en France est fournie à 50% par les chinois. On a vraiment l'impression qu'il y a un ordre international à la pensée unique qui vend notre pays.
Réponse de le 01/07/2020 à 10:02 :
Hélas ça ne concerne pas que les Télécoms, vous aimez les produits US vous allez adorer la Chine.. Le naufrage de l'UE..
Réponse de le 01/07/2020 à 13:13 :
C'est que la France ne savait pas faire les nouvelles usines qui ne fument pas à savoir les circuits intégrés gravés au nanomètre.
C'est pas que nos technologies on été copiés c'est qu'elles étaient obsolètes et deja basée sur des composants que nous sous traitions.
Le problème c'est que les fournisseurs de composants sont peu à peu devenus les maitres du marché dit des intégrateurs, car les composants ont pu peu à peu tout intégrer... Qui peut le plus peut le moins...

La vérité est que les usines se sont miniaturisées et sont maitrisées par les hollandais par exemple à contrario. Hollandais qui ont une culture électronique et informatique plus sophistiquée que la France, pays du célèbre Djikstra et de ASML. Pays qui aurait put concurrence SAP avec BaaN.
a écrit le 30/06/2020 à 19:45 :
Ayant eu a travailler chez Alcatel a l'époque du mobile, c'est une fantastique réalité qui permet de comprendre l'impotence de gestion, la prise d'intérêts et la cessation stratégique de l'avenir du pays qui s'est fait tranquilou ....

Cherchez qui sont les actionnaires derrière et vous comprendrez comment l'avenir technologique a été cédé par des branques pour des intérêts personnels comme alstom, par ceux qui étaient censé formé l'avenir, ils ont donc formé le désespoir !

Les clones d'écoles et les dirigeants qui n'ont pas de vision que l'intérêt actionnarial qui finalement permet de voir le résultat!

Je crois que cette histoire est a l'image de ce qu'est macron et tout les hauts fonctionnaires formé en principe pour l'intérêt commun, et qui ont dépouillé l'avenir du pays.....

C'est extraordinaire ! j'ai eu a faire un plan social qui m'a permit de le comprendre il y a pas loin de 20 ans, et la je dois dire que la destruction de valeur se fait par ceux qui prétendent (grandes écoles) maitriser et qui ne sont juste que des businesseur a la petite semaine.

Nous pouvons en voir le résultat ....
a écrit le 30/06/2020 à 19:23 :
Et pk la Republique Francaise achete des equipements de telecomunication de type 5g de chinois Huawei?
Réponse de le 30/06/2020 à 20:10 :
Détaillez votre propos. Quels matériels sont achetés ? Par qui ? D'une part, non, ce n'est pas la France, mais des entreprises privées. D'autre part, en quelle quantité ? Par quelle entreprise ? Vous n'en savez rien. Vous ne faites que cracher votre bile. Documentez-vous, armez-vous d'arguments, et revenez ici. En attendant, faites-nous gagner du temps et épargnez-nous vos propos.
Réponse de le 01/07/2020 à 10:20 :
parce que plus aucune entreprise francaise ne produit de la 5G. A force de ne pas investir dans la R&D il faut pas s etonner qu on ne produise plus grand chose d innovant. Mais c est un choix. on peut pas a la fois faire gonfler la bulle immobiliere, avoir des retraites elevees et des soins medicaux quasi gratuit (dont certains comme les cures sont franchement discutable) et investir ...
a écrit le 30/06/2020 à 18:15 :
ils devraient etre ravis, ils n'auront plus de patron capitaliste pour les exploiter, ils s'exploiteront eux memes chez uber
et ca reduit les inegalites avec ceux qui sont deja au chomage, c'est tres bien
autre avantage, ils participent a la decroissance en ne produisant plus rien! duflot et greta sont contentes, ca va sauver des ours blancs
cela dit faut etre honnete, entre avoir pour objet social ' fabriquer du materiel telecom et reseau', et avoir un objet boboecolo de la loi pacte ' on va sauver les ours blancs', ca ne fait que terminer de mettre dehors les industries qui ne sont pas encore parties(et suffit de lire les projets ecobobo de la convention citoyenne pour se dire qu'ils ne vont pas revenir tout de suite!)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :