Bouygues Telecom voit son chiffre d’affaires bondir

 |   |  334  mots
Bouygues Telecom a gagné 459.000 clients sur son réseau mobile, grâce à la poursuite de la forte dynamique sur les objets connectés (+310.000) et l'augmentation de 149.000 forfaits vendus au grand public.
Bouygues Telecom a gagné 459.000 clients sur son réseau mobile, grâce à la poursuite de la forte dynamique sur les objets connectés (+310.000) et l'augmentation de 149.000 forfaits vendus au grand public. (Crédits : Charles Platiau)
Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes de l'opérateur ont progressé de 13,3%, à 1,45 milliards d'euros.

L'opérateur de télécommunications Bouygues Telecom, filiale du groupe Bouygues, a vu son bénéfice net reculer de 24% au premier trimestre de l'exercice, à 53 millions d'euros, principalement du fait d'une base de comparaison négative, l'année 2018 ayant été marquée par la cession des pylônes à l'Espagnol Cellnex. Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de l'opérateur progresse en revanche de 13,3%, à 1,45 milliards d'euros, alors que l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) après loyers est en hausse de 20%, à 300 millions d'euros, avec une amélioration de 3,2 points de sa marge d'Ebtida par rapport à ses ventes.

Ces résultats restent tirés par la bonne santé commerciale de Bouygues Telecom, qui a encore gagné 459.000 clients sur son réseau mobile, grâce en particulier à la poursuite de la forte dynamique sur les objets connectés (+310.000) mais également avec une augmentation de 149.000 forfaits vendus au grand public. Sur le fixe, le groupe annonce avoir attiré 59.000 clients supplémentaires, une hausse qui s'effectue exclusivement grâce à la fibre (FttH), avec 94.000 nouveaux abonnés sur le fixe très haut débit.

Confirmation des objectifs

L'opérateur revendique désormais 18% de son parc de clients fixes passés sur le FttH, avec 663.000 clients sur un total de 3,7 millions. Il compte en outre 16,8 millions de clients sur le mobile, dont 11,52 millions si l'on met de côté les objets connectés. L'investissement brut reste à un niveau sensiblement identique à celui du premier trimestre 2018, à 327 millions d'euros (-2 millions d'euros).

Cependant, l'investissement net est lui en hausse sur le trimestre (+79 millions d'euros), à 303 millions d'euros, du fait notamment du montant moins élevé obtenu par la cession des pylônes de téléphonie mobile, sur lesquels sont installés les antennes de Bouygues Telecom, au groupe espagnol Cellnex (15 millions au premier trimestre 2019 contre 61 millions un an plus tôt). Le groupe Bouygues a par ailleurs confirmé ses objectifs pour sa filiale télécoms, anticipant sur l'exercice un flux de trésorerie libre atteignant les 300 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :