Enchères 5G retardées : les opérateurs réclament une clarification pour prévoir leurs "investissements colossaux"

 |   |  357  mots
(Crédits : Yves Herman)
Les règles du jeu de cette procédure sont attendues fébrilement par les opérateurs français - Orange, SFR, filiale d'Altice Europe, Bouygues Telecom et Free (Iliad) - préoccupés par l'envolée des prix lors des enchères 5G en Italie et en Allemagne pour quelque 6,5 milliards d'euros dans les deux cas.

Les opérateurs télécoms en France ont besoin de "clarification" au sujet de la norme 5G, a déclaré mercredi matin le président de la Fédération française des télécoms (FFT), alors que Reuters a révélé que les enchères sur les futures fréquences mobiles devraient être repoussées vers mars 2020.

"Les opérateurs télécoms sont impatients mais nous avons besoin de clarification sur l'utilisation de tel ou tel équipementier pour prévoir nos investissements colossaux sur le long terme", a déclaré Arthur Dreyfuss sur BFM Business.

"Il y a des discussions entre le gouvernement et le régulateur, les opérateurs télécoms sont prêts", a-t-il ajouté.

Citant deux sources proches du dossier, Reuters a révélé mardi que les enchères sur l'attribution des futures fréquences mobiles en norme 5G devraient être repoussées vers mars 2020, soit trois mois après la date prévue.

Lire aussi : 5G: Bercy retarde l'attribution des fréquences de plusieurs mois

La question du prix...

Le ministère des Finances et l'autorité de régulation du secteur, l'Arcep, discutent depuis des mois du prix ainsi que de la taille du spectre de fréquences attribuées, ont précisé ces sources au fait du dossier.

Lire aussi : Redevances 5G : le régulateur appelle l'Etat à ne pas être trop gourmand

L'Arcep et le ministère des Finances ont refusé de commenter ces informations.

Les règles du jeu de cette procédure sont attendues fébrilement par les opérateurs français - Orange, SFR, filiale d'Altice Europe, Bouygues Telecom et Free (Iliad) - préoccupés par l'envolée des prix lors des enchères 5G en Italie et en Allemagne pour quelque 6,5 milliards d'euros dans les deux cas.

Lire aussi : Bouygues Telecom fustige les règles d'attribution des fréquences 5G

Lire aussi : Attribution de la 5G : Niel alerte sur un risque d'éviction de Free

Selon la FFT, la 5G permettra de télécharger des données 10 fois plus rapidement que la 4G et sera également beaucoup plus fiable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2019 à 9:21 :
"Investissement colossaux" à savoir un simple investissement, soutenu par l'argent public quand même hein, au lieu d'un placement dans les paradis fiscaux.

"Tout est bruit pour celui qui a peur" Sophocle
a écrit le 20/11/2019 à 18:03 :
Une commission sénatoriale commence à poser des questions sur l'impact sanitaire de cette technologie sur le vivant, aux USA. SCOOP : Aucune étude n'a été réalisée aux USA ... .
Pourtant les labo indépendants ont des études plus qu'alarmantes sans parler du fait que la 5G est une technologie radar qui permet de tout cartographier. C'est cher payé pour être connecté avec son réfrigérateur ... .
Quid des études indépendante sur l'impact sanitaire en Europe ?
a écrit le 20/11/2019 à 18:03 :
Une commission sénatoriale commence à poser des questions sur l'impact sanitaire de cette technologie sur le vivant, aux USA. SCOOP : Aucune étude n'a été réalisée aux USA ... .
Pourtant les labo indépendants ont des études plus qu'alarmantes sans parler du fait que la 5G est une technologie radar qui permet de tout cartographier. C'est cher payé pour être connecté avec son réfrigérateur ... .
Quid des études indépendante sur l'impact sanitaire en Europe ?
a écrit le 20/11/2019 à 14:02 :
Des enchères où on ne doit pas trop enchérir. Encore un concept français !

Cela dit, on devrait interdire qu'y participent les opérateurs qui n'ont pas respectés leurs engagements antérieurs (3G, 4G et FIBRE) ; sinon les nouveaux engagements seront aussi peu respectés.
a écrit le 20/11/2019 à 12:57 :
avec une couverture 4G inachevée, une fibre non déployée partout, un ADSL souffreteux, voilà que la 5G va servir de panacée aux fautes, erreurs , manquements, sabotages des uns et des autres les gouvernement successifs en tête en y englobant la représentation nationale : la confusion couverture du territoire et couverture de la population est bien pratique !
Gageons que les tarifs seront à la hauteur des espérances justement des uns et des autres, probablement 50% plus cher que la 4G (voire encore plus).
En attendant les opérateurs vont augmenter leurs tarifs "d'un pouillème" que les "zabonés" vont sentir passer pour financer la 5G ! ! !
a écrit le 20/11/2019 à 11:22 :
Il faut sortir définitivement Huawei de l'équation, pour pouvoir avancer. Cette situation est bloquante pour le déploiement de la 5G (et nous avons une possibilité historique de suivre simplement les américains pour favoriser nos sociétés européennes..).
a écrit le 20/11/2019 à 9:58 :
en l'etat actuel des choses la 5g ne sert strictement a rien
si, c'est un impot social collecte par les operateurs, donc ca reduit le deficit, mais hormis ca
a écrit le 20/11/2019 à 9:31 :
Mon abonnement Bouy** Box + TV + GSM va prendre 3 euros par mois à partir de novembre, c'est pour prévoir les dépenses colossales à venir ? Je suis encore en 2G, et quand y a 2Mo en ADSL il faut être content, en dessous de 8Mo parait qu'on est défavorisés. La bande 26GHz sera ouverte quand ? Celle des arrêts de bus ou gares, 5G de proximité à puissance faible et portée réduite structurellement (10-20GHz fréquences de certains radars, les ondes rebondissent).
Les enchères, si y a que quatre opérateurs, ça évite l'avidité des voisins, les italiens et allemands ne peuvent "candidater" ? Pas encore ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :