Les industriels de la fibre inquiets pour leur « pérennité »

 |   |  463  mots
(Crédits : DANIEL MUNOZ)
L'industrie française des câbles (électriques et télécoms) a fait état mardi d'un bilan d'activité "satisfaisant" en 2019, mais a alerté sur la chute du carnet de commandes de câbles à fibre optique, se disant inquiète pour sa "pérennité".

Elle est pour le moins anxieuse. L'industrie française des câbles (électriques et télécoms) a fait état mardi d'un bilan d'activité "satisfaisant" en 2019, mais a alerté sur la chute du carnet de commandes de câbles à fibre optique, se disant inquiète pour sa "pérennité". L'année 2019 a été "relativement satisfaisante, mais avec un gros point d'interrogation sur le secteur des télécoms", a estimé Éric Francey, président du syndicat professionnel des industriels français des câbles (Sycabel), qui représente 21 industriels, soit environ 8.000 emplois.

"Dans le secteur des télécommunications, on conjugue deux incertitudes: le redémarrage des chantiers après la crise du Covid", a-t-il déploré, "et la problématique plus fondamentale qui est la baisse forte des commandes à l'industrie française de câbles de télécommunications, au bénéfice de l'importation en provenance d'Asie, qui semble s'être poursuivie au premier semestre 2020". "C'est un sujet majeur pour notre industrie, je dirais même pour sa pérennité", a déclaré M. Francey.

Ralentissement des livraisons de câbles

"Le brutal ralentissement des livraisons de câbles à fibre optique au 3ème trimestre s'est amplifié au 4ème trimestre et leur niveau reste très faible au 1er trimestre 2020", fait état le syndicat dans son bilan. "C'est la première fois depuis le 3e trimestre 2011 qu'une telle diminution intervient", alerte le Sycabel. Le syndicat attribue cette chute à la concurrence asiatique bon marché, tandis que "les déploiements de la fibre ont continué de s'accélérer dans l'Hexagone, conformément au Plan France Très Haut Débit" qui vise la couverture intégrale du territoire d'ici à 2022 en internet très haut débit.

Les entrées en douane en provenance de Corée du Sud et surtout de Chine avaient atteint au premier semestre 2019 45% de la production de câbles à fibre optique du Sycabel alors qu'elles représentaient 13% en 2017 et 23% en 2018. "Notre industrie est aujourd'hui en sous-charge d'activité", a déploré Jacques de Heere, vice-président chargé des télécoms. Le syndicat rejette la crainte "totalement erronée" d'une "pénurie" de fibre optique française, faisant valoir que les industriels ont déjà "investi massivement dans de nouveaux équipements de production, construit six usines, recruté ou reconverti plus de 735 personnes".

L'industrie française, qui compte sur ses voisins européens pour exporter ses câbles, espère également voir avancer un dossier antidumping déposé il y a plusieurs mois sur le bureau de la Commission européenne. Le chiffre d'affaires de la profession s'établit légèrement au-dessus de 3 milliards d'euros, en hausse globale de 13,5% par rapport à 2018, due pour une large part à l'accroissement de l'activité dans les câbles sous-marins, qui représentent 20% du chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2020 à 9:17 :
Un des phénomènes qui a tué le dynamisme entrepreneurial français, et ça date de très longtemps. Un homme d'affaire influent voit la vente de ses briquets chuter ? Ok il demande au gouvernement de créer une "fête des pères".

Les pierres utilisées comme moyen de signalisations pour la circulation, on en voit encore pas mal dans le centre du pays, sont trop résistante au temps ? Ok on les remplace par des anneaux jetables tous les x années et-c et-c...

Aux états unis les hommes d'affaires eux savent que leur business même prospère du moment peut un jour ou l'autre disparaître alors ils anticipent, ils cherchent des nouvelles idées pour après tandis que nos vieux investisseurs européens eux demandent à leurs politiciens de pérenniser ce qui ne devrait pas l'être.

Faut pas s'étonner de n'être plus rien sur la scène mondiale en UE avec une telle mentalité d'assisté en ce qui concerne nos investisseurs.
a écrit le 01/07/2020 à 0:50 :
Voilà encore un domaine qui détruit notre souveraineté. Mais mon Dieu, on est géré par des incompétents en stratégie dont le cerveau est au bout de leur nez et qui ne pensent qu'à court terme. L'heure est grave.
Quand on aura bien installé la fibre chinoise pour construire notre réseau de télécommunications dans lequel circule toutes sortes de données intéressantes pour les chinois, il ne faudra pas s'étonner qu'un jour notre réseau sera défaillant comme tous leurs produits de ......La France n'aura plus que ses yeux pour pleurer mais il sera trop tard nous ne pourrons faire marche arrière et serons transformés en esclaves.
Réponse de le 01/07/2020 à 9:41 :
la fibre optique va devenir opaque au bout d'une certaine durée ? Comme les panneaux photovoltaïques qui arrêtent de produire (ça s'est plus sensé, la durée de vie se constate avec le temps).
Si la Chine est l'usine du Monde, que les industriels font fabriquer la bas, y a des raisons. Mais si vous achetez à n'importe qui, la qualité n'est pas garantie, d'où l'avis défavorable. Produire des composants de certains aïephones ou autre smartphones pour la planète entière où a-t-on les capacités industrielles pour le faire (volumes énormes !). Un modèle de smartphone Huawei utilise une lentille Leica made in Germany pour la partie photo, ils prennent l'excellence où elle se trouve...
a écrit le 30/06/2020 à 18:43 :
il n'a pas vu que l'arcep qui est independante s'en prend en permanence a orange pour la couverture, tout en exigeant rien de certains autres qui beneficieront eventuellement d'interconnections a prix defiant toute concurrence pour pouvoir avoir des tarifs a zero pour les forfaits
evidemment que dans des industries ou y a plus de marge et qu'on est menace en permanence de ne pas aller assez vite sur la couverture faut economiser quelque part.......
allez, question subsidiaire d'actualite...devinez qui va vouloir relocaliser et resouverainiser la france des telecoms dans quelques annees?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :