Fibre dans les campagnes : industriels et collectivités veulent une rallonge financière

 |   |  515  mots
« Après une crise qui a montré en quoi les infrastructures numériques sont un levier social et économique, le financement de 680 millions d’euros de l’Etat s’impose dans le cadre du plan de relance », insiste Infranum.
« Après une crise qui a montré en quoi les infrastructures numériques sont un levier social et économique, le financement de 680 millions d’euros de l’Etat s’impose dans le cadre du plan de relance », insiste Infranum. (Crédits : ALESSANDRO BIANCHI)
Les acteurs du déploiement de la fibre en France réclament 400 millions d’euros supplémentaires au gouvernement. Une enveloppe jugée nécessaire car il reste, aujourd’hui, 3 millions de prises à financer.

Jamais le plan France Très haut débit, qui vise à apporter, essentiellement via la fibre, une connexion Internet ultra-rapide à tous les Français d'ici à 2022, n'a été aussi attendu au tournant. Et pour cause : la crise du coronavirus a agi comme un révélateur des inégalités d'accès à Internet. De nombreux foyers, notamment dans les zones rurales, ont vécu un confinement difficile, sans pouvoir télétravailler ou accéder à des cours à distance pour leurs enfants.

Dans ce contexte, Infranum, qui rassemble les professionnels de la fibre, tire la sonnette d'alarme. Dans son observatoire du très haut débit, publié ce jeudi en partenariat...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2020 à 16:01 :
Ben chez-moi en sud Sarthe j'ai du me plaindre à l'arsep tellement ça marche mal, pourtant le plus gros de l'investissement a été fait, lignes enterrées à gros débit, armoires neuves financées par mairie département région.
Ca va trop loin dans le culot.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :