Morgan Stanley pessimiste pour Iliad (Free)

 |   |  303  mots
Les analystes de Morgan Stanley ont revu leur prévision de croissance pour Iliad en France à 2,5% par an sur les deux prochaines années, soit un taux réduit de moitié par rapport à leur précédente prévision de 5,3%.
Les analystes de Morgan Stanley ont revu leur prévision de croissance pour Iliad en France à 2,5% par an sur les deux prochaines années, soit un taux réduit de moitié par rapport à leur précédente prévision de 5,3%. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le titre Iliad accuse lundi l'un des plus forts replis du SBF 120, pénalisé par l'abaissement du conseil des analystes de Morgan Stanley, lesquels se montrent très prudents sur les perspectives du groupe de télécoms.

Le titre Iliad accuse lundi l'un des plus forts replis du SBF 120, pénalisé par l'abaissement du conseil des analystes de Morgan Stanley qui se montrent très prudents sur les perspectives du groupe de télécoms. A 11h07, l'action de la maison-mère de l'opérateur Free recule de 2,18% à 170,75 euros, quand le SBF 120 cède 0,26%. Dans une note parue lundi, les analystes de la banque américaine indiquent avoir dégradé la valeur à "sous-pondérer" contre "pondération en ligne" et abaissé leur objectif de cours à 165 euros contre 210 euros auparavant.

Ils s'inquiètent de la faiblesse des flux de trésorerie dans les deux à trois prochaines années, à laquelle s'ajoute un ralentissement attendu de la croissance du chiffre d'affaires dans la téléphonie en France. Les analystes ont ainsi revu leur prévision de croissance en France à 2,5% par an sur les deux prochaines années, soit un taux réduit de moitié par rapport à leur précédente prévision de 5,3%.

Forte concurrence dans la fibre

Ils estiment qu'Iliad aura notamment du mal à contrecarrer la pression concurrentielle dans la fibre. Cette moindre croissance du chiffre d'affaires devrait peser sur la rentabilité de la branche fixe, d'autant que le groupe a peu de marges de manœuvre en termes de réductions de coûts. Par conséquent, les analystes de Morgan Stanley préviennent que les objectifs que s'est fixés Iliad pour 2020 risquent de ne pas être atteints.

Le groupe prévoit de générer un flux de trésorerie opérationnel (Ebitda auquel on retraite les investissements) supérieur à 1 milliard d'euros à partir de 2020, quand les analystes ne misent que sur 850 millions d'euros. Iliad vise également une marge d'Ebitda en France de plus de 40% en 2020, contre une prévision de 39% pour les analystes de Morgan Stanley.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2018 à 7:17 :
Avec un P.E.R de 25, la société reste largement surcotée et le potentiel de baisse est encore très fort. Le "juste prix", avec un ratio comparable aux autres opérateurs, est à 100€, soit 40% de moins que l'actuel prix.
La société a été valorisée comme une startup jusqu'à présent alors qu'en réalité Free est depuis longtemps un "opérateur historique" et se comporte en tant que tel.
a écrit le 24/04/2018 à 6:05 :
Et la fidélité ne paie pas, donc bye, bye.
a écrit le 23/04/2018 à 12:17 :
Comme Free a un programme de rachat d'actions, plus les conseillers (qui ne sont jamais les payeurs) incitent les pigeons à vendre à la baisse, mieux XN se porte :-)
a écrit le 23/04/2018 à 12:08 :
Et oui construire et entretenir un réseau coûte très cher sans compter les nouvelles enchères pour la 5 G et ensuite reconditionner tout le réseau, quand vous avez peu de marge financière du fait de la guerre des prix.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :