Orange confirme ses prévisions pour 2018

 |   |  246  mots
Ce premier trimestre confirme la tendance très positive de l’année 2017, s'est félicité le Pdg du groupe, Stéphane Richard, cité dans le communiqué, évoquant notamment de performances commerciales solides dans l’ensemble de nos géographies.
"Ce premier trimestre confirme la tendance très positive de l’année 2017", s'est félicité le Pdg du groupe, Stéphane Richard, cité dans le communiqué, évoquant notamment "de performances commerciales solides dans l’ensemble de nos géographies". (Crédits : Pascal Rossignol)
L'opérateur historique a confirmé, ce jeudi 26 avril, l'ensemble de ses objectifs pour 2018 après une hausse de ses résultats au premier trimestre, portés par la progression de ses revenus en France, son marché historique, pour le quatrième trimestre consécutif.

Il a ouvert, ce jeudi 26 avril, le bal des publications pour le secteur en France. Orange a confirmé l'ensemble de ses objectifs pour 2018 après une hausse de ses résultats au premier trimestre, portés par la progression de ses revenus en France, son marché historique, pour le quatrième trimestre consécutif. L'opérateur historique a vu son chiffre d'affaires progresser de 2,1% dans l'Hexagone à 4,49 milliards d'euros, en dépit d'une concurrence toujours vive sur un marché à quatre acteurs, à la faveur de ventes records pour un début d'année dans la fibre.

L'opérateur profite d'une adhésion croissante des abonnés à ses "offres de convergence", qui combinent les services fixes et mobiles, et dont les ventes progressent de près de 15%. Plus largement, Orange enregistre 130.000 abonnés supplémentaires pour la fibre, ce qui lui permet de revendiquer 2,1 millions de clients sur cette technologie, tandis que sur le mobile, il réussit à recruter 78.000 abonnés de plus.

Des résultats conformes aux attentes

L'opérateur a signé au global un chiffre d'affaires de 10,08 milliards d'euros, en progression de 2,0% à données comparables, tandis que son résultat d'exploitation ajusté a augmenté de 3,8% à 2,6 milliards. Ces résultats sont conformes aux attentes du marché, selon un consensus compilé par Financial Inquiry.

Le titre a clôturé mercredi soir en repli de 0,27% à 14,77 euros, donnant une capitalisation boursière de 39,3 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, il affiche un gain de 2,04%.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2018 à 22:28 :
Bon de façon réaliste 2 millions de clients dans la fibre c’est juste rien rapporté à ce que ça coûte en raccordement, au nombre de foyers d’accordable 15 fois plus, et au tintamarre autour de la fibre depuis tant d’années en fait c’est un échec cuisant et avec la 5 G qui va venir lui faire concurrence le bouilllon ne fait que commencer une erreur stratégique industrielle ça s’appelle dans ces milieux des multi millionnaires apres. Le reste des résultats est à l’avenant, tout pour les dirigeants, rien pour les salariés, la dévalorisation totale de la valeur travail, une entreprise régie par les discriminations, sexuelle, syndicale, etc. Un mauvais moment à passer pendant encore au moins 4 ans
Réponse de le 04/05/2018 à 13:47 :
France telecom a proposé la fibre il y a déjà une trentaine d'années ,personne n'en voulait,aujourd'hui tout le monde en veut et râle!-quant à la 5G ne vous réjouissez pas trop vite,la 4G,moi,je l'ai sur le papier ,pas ds la réalité sans oublier lez zones banches-j'ai déjà testé 2 box 4G,quelle déception! des débits dignes de ce que j'avais en 2000

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :