Face à Orange Bank, Société Générale lance une offre "économique" Sobrio

 |   |  613  mots
La nouvelle offre de la Société Générale est facturée à partir de 6,20 euros par mois, incluant une carte CB à débit immédiat et autorisation systématique. Elle est gratuite pour les 15-18 ans et à moitié prix pour les moins de 24 ans.
La nouvelle offre de la Société Générale est facturée à partir de 6,20 euros par mois, incluant une carte CB à débit immédiat et autorisation systématique. Elle est gratuite pour les 15-18 ans et à moitié prix pour les moins de 24 ans. (Crédits : SG)
La Société Générale a dévoilé Sobrio, nouvelle offre de services "essentiels", sans frais de tenue de compte, mais pas pour autant low-cost par rapport à Orange Bank ou Eko du Crédit Agricole. La banque, qui misait jusqu'ici sur Boursorama, vise la clientèle des plus jeunes et des couples.

Le Crédit Agricole avait baptisé son offre d'entrée de gamme "Eko", lancée en novembre dernier à 2 euros par mois. La Société Générale a appelé "Sobrio" sa nouvelle offre de "banque au quotidien" dévoilée ce lundi et présentée comme "économique". Elle n'est pas aussi low-cost que celle du Crédit Agricole, du compte C-zam de Carrefour (1 euro par mois) ou du Compte Nickel (20 euros par an) : sans frais de tenue de compte, Sobrio est facturée à partir de 6,20 euros par mois (soit un peu moins de 75 euros par an) ce qui inclut une carte très basique à débit immédiat et autorisation systématique. Or la carte Visa classique est gratuite chez Orange Bank et chez les banques en ligne, y compris Boursorama, filiale de Société Générale, avec son offre Welcome sans conditions de revenus, que la maison-mère veille peut-être à ne pas concurrencer.

Pour une Visa Premier ou une Gold Mastercard, il faut débourser 166 euros par an avec l'offre Sobrio, qui n'est pas une formule 100% mobile ou en ligne, mais vient avec l'accompagnement d'un conseiller et l'accès en agences. Elle se veut "centrée sur les services essentiels du quotidien", avec un compte, une carte et des assurances (perte ou vol des moyens de paiement, papiers, clés et prolongation de la garantie constructeur de deux ans des appareils domestiques).

La Société Générale se montre surtout agressive sur le segment des 15-18 ans : la carte leur est offerte jusqu'à leur majorité. Et les moins de 24 ans bénéficient d'une réduction de 50%, tout comme les couples pour leur deuxième carte. Des clientèles stratégiques pour la banque qui se revendique numéro un chez les étudiants.

Agrégateurs de comptes et de factures

Sobrio ne joue pas la carte de la simplicité comme Eko et les néobanques : la brochure de la banque de La Défense multiplie les notes de bas de page et options à supplément (international, retraits illimités hors réseau SG, exonération d'agios, etc.

En revanche, la Société Générale ajoute de nouveaux services pratiques pour la gestion de son argent : un agrégateur de comptes et de factures (celui de la filiale Fiduceo rachetée par Boursorama). Si le premier devient de plus en plus courant pour consulter ses dépenses et les dernières opérations, l'agrégateur de factures permet de rassembler en un seul espace tous les "avis et relevés de comptes émis par plus de 800 organismes (opérateurs téléphoniques, compagnies d'électricité, e-commerçants, etc.)" indique la Soc Gen, au sein de l'application mobile bancaire ou sur le site internet. Les agrégateurs de comptes comme Bankin' et Linxo, qui se muent en assistant financier, ont prévu de proposer de plus en plus de services, à la faveur de l'entrée en vigueur de la directive sur les paiements (DSP2), comme les virements de compte à compte.

Lire aussi : Paiement : la directive DSP2 entre en vigueur, c'est quoi ?

Jusqu'à présent, le directeur général de la Société Générale, Frédéric Oudéa, avait indiqué que la banque répliquerait aux nouveaux entrants tels qu'Orange Bank en "développant à fond Boursorama" et en faisant "tout pour maintenir son leadership dans la banque en ligne." La percée d'Orange Bank (près de 100.000 clients en quatre mois) et le succès continu d'offres simples et peu chères comme Compte Nickel (racheté par BNP Paribas) ou N26 auront peut-être conduit la banque au carré rouge et noir à ajuster sa stratégie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :