Orange écope d'une amende record de 350 millions d'euros

L'Autorité de la concurrence a condamné Orange pour pratiques anticoncurrentielles sur le marché de la clientèle "entreprise". L'institution avait été saisie par Bouygues Telecom, ainsi que par SFR, devenu Numericable-SFR.

2 mn

Orange a choisi de coopérer avec l'Autorité de la concurrence : elle ne conteste pas les pratiques ni leur caractère anticoncurrentiel, ni enfin l'issue donnée à l'affaire, assure l'Autorité de la concurrence.
"Orange a choisi de coopérer avec l'Autorité de la concurrence : elle ne conteste pas les pratiques ni leur caractère anticoncurrentiel, ni enfin l'issue donnée à l'affaire", assure l'Autorité de la concurrence. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Article publié le 17/12 à 10:05, réactualisé à 10:58

Ce jeudi, Orange s'est vu infligé une amende de 350 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence. D'après l'institution, c'est "[sa] plus grosse amende jamais prononcée contre une entreprise à titre individuel".

Orange est accusé d'avoir freiné abusivement le développement de la concurrence sur le marché des services fixes et mobiles de la clientèle "entreprise" depuis les années 2000.

L'opérateur ne conteste pas cette décision, précise un communiqué de l'Autorité dans la concurrence :

"Orange a choisi de coopérer avec l'Autorité de la concurrence : elle ne conteste pas les pratiques ni leur caractère anticoncurrentiel, ni enfin l'issue donnée à l'affaire, qu'il s'agisse de la sanction pécuniaire ou des injonctions destinées à rétablir immédiatement un fonctionnement concurrentiel du marché".

Pas d'impact sur les résultats

Ce jeudi matin, le PDG d'Orange a indiqué, en marge d'une conférence de presse, que cette amende n'aura pas d'impact sur les résultats financiers de l'opérateur.

"Le montant annoncé ce matin (...) est assez loin des chiffres très élevés qui avaient été articulés il y a quelques jours dans certains titres de presse", a indiqué Stéphane Richard.

"On a depuis longtemps passé une provision qui est largement suffisante pour couvrir cette amende. Ça n'aura aucun impact sur nos résultats de l'année ni bien évidemment sur nos objectifs financiers de l'année", a-t-il ajouté, en précisant que Orange ne ferait pas appel de cette décision.

SFR avait maintenu sa plainte

Dans le détail, le groupe de télécoms faisait depuis longtemps l'objet d'une enquête de l'institution concernant de possibles "discriminations" d'Orange sur le marché des télécoms pour les professionnels, suite à des plaintes de Bouygues Telecom et SFR, respectivement en 2008 et 2010. Sachant qu'il ne restait aujourd'hui que la plainte de SFR, puisqu'en 2014, Orange a déboursé 300 millions d'euros pour que Bouygues Telecom abandonne ses poursuites. En février dernier, l'opérateur britannique Colt a également saisi le gendarme de la concurrence, accusant Orange de pratiques anticoncurrentielles.

Cette décision risque de chambouler le secteur des télécoms d'entreprises, dont le marché est estimé par l'Arcep à 10,6 milliards d'euros en 2013. Directeur de Nerim, un opérateur présent sur ce créneau, Pierre-Olivier Lompré, jugeait en mai dernier pour La Tribune qu'Orange ne laissait "que quelques miettes à la concurrence". D'après lui, "cela fait plusieurs années" que beaucoup de sociétés souffrent de "discriminations" .

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 17/12/2015 à 19:41
Signaler
je ne comprends pas, il y a des incohérences bizarres : orange est réputé avoir des tarifs élevés, ce qui laisse une place facile aux concurrents, qui plus est chaque opérateur peut déployer ses réseaux et certains sont dajà partout, surtout SFR, d...

à écrit le 17/12/2015 à 19:29
Signaler
Orange semble cultiver l'art de traîner des casseroles sans la moindre honte, ni la moindre remise en question. Orange est une entreprise qui a lourdement trompé ses clients en participant à une entente sur les prix : le client est une vache à lait q...

à écrit le 17/12/2015 à 19:28
Signaler
pour bien comprendre, de quoi s’agit Il en clair ? alors que le monopole est supprimé depuis 1996, que les réseaux actuels n’ont plus rien à voir avec les réseaux d’il y a 20 ans, renouvelés et entièrement développés sur l’IP, le régulateur demand...

à écrit le 17/12/2015 à 18:07
Signaler
Un dirigeant qui veut financer des actions anti-FN ne peut pas être malhonnête, c'est manifestement une erreur judiciaire...

à écrit le 17/12/2015 à 17:01
Signaler
Orange ne connait qu'une seule façon de gagner de l'argent : le monopole....

le 17/12/2015 à 19:34
Signaler
il n'y a plus aucun monopole depuis 1996, orange loue la boucle locale à prix coûtant imposé et contrôlé par le régulateur, mais aussi doit louer tous ses nouveaux investissement à prix coûtant, dissymétrie totalement injustifiée et qui génère quanti...

à écrit le 17/12/2015 à 11:20
Signaler
qui des dirigeants pas responsable d'une escrocquerie car il y a bien une ou des personnes pour avoir mis ceci en place c'est toujours a la fin le client qui paye quand vas t'on punir les vrais responsable et dire que certain dans cette entrepr...

à écrit le 17/12/2015 à 10:38
Signaler
Orange voit ce qu'il en coute d'irriter Israël !

le 18/12/2015 à 12:06
Signaler
Quel rapport avec Israel ? Si vous parlez de la fameuse affaire "Partner", elle n'a rien a voir avec Orange (France), mais avec un reste de location de la marque d'origine avant que France Telecom ne devienne Orange... http://www.lemonde.fr/econom...

à écrit le 17/12/2015 à 10:27
Signaler
Pour une fois, je vais faire du mauvais esprit... Je ne suis pas mécontent de cette amende... Motif ? Orange me casse régulièrement les oreilles ( et même autre chose...) avec la publicité ridicule et agressive de sa "girl" qui hurle à un point tel q...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.