Suppressions de postes chez Nokia : les syndicats demandent à Macron de s’interposer

 |  | 356 mots
Lecture 2 min.
Les syndicats jugent que les coupes d'effectifs chez Nokia France constituent « une trahison ».
Les syndicats jugent que les coupes d'effectifs chez Nokia France constituent « une trahison ». (Crédits : Ints Kalnins)
La CFDT, la CFE-CGC, la CFDT et la CGT ont publié une pétition demandant à l’Elysée d’empêcher les nouvelles coupes d’effectifs chez Nokia France.

Le mois dernier, l'état-major de Nokia a indiqué qu'il était prêt à revoir à la baisse son plan de suppressions de postes dans l'Hexagone. Les coupes d'effectifs, qui devaient initialement porter sur 1.233 postes, n'en concerneront, au final, « que » 986 sur les sites de Lannion et de Nozay. Pour la CFDT, la CFE-CGC, la CFDT et la CGT, cette concession de la direction du géant finlandais des équipements télécoms ne suffit...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2020 à 20:54 :
oui, il faut confisquer l'argent des syndicats pour aider les boites a survivre
ah ben non, ils pensaient garder le grisbi en demandant plutot l'argent des autres

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :