La collecte du Livret A a atteint un niveau record depuis le début de l'année

Malgré un ralentissement observé en septembre, le Livret A a enregistré une collecte nette de 25,76 milliards d'euros depuis le début 2020. Un niveau jamais atteint sur cette période les années précédentes.

3 mn

(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

On peut dire que les Français n'ont jamais déposé autant d'argent sur les neuf premiers mois de l'année sur leur Livret A. La collecte nette s'élève à 25,76 milliards d'euros d'après la Caisse des Dépôts, qui gère ce placement, le plus populaire en France après l'assurance vie.

Un ralentissement a toutefois été observé en septembre par rapport au mois d'août. Si la collecte de ce mois est restée élevée, avec un montant net de 1,26 milliard d'euros, il s'agit néanmoins du mois le plus faible depuis février, avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe la France et n'engendre plusieurs mois de confinement. C'est également moins bien que les 2,25 milliards d'euros du mois d'août mais supérieur de 26% à septembre 2019, sachant que le mois de la rentrée est traditionnellement un mois de collecte faible.

Lire aussi : Livret A : une collecte à nouveau élevée en août, à 2,25 milliards

Des collectes supérieures à l'ordinaire

La collecte sur les Livrets de développement durable et solidaire (LDDS) n'a, elle, été que de 20 millions d'euros en septembre. Soit le niveau le plus faible de toute l'année 2020. Pour autant, depuis 2008, les Français ont l'habitude de retirer plus d'argent qu'ils n'en déposent sur le LDDS en septembre (comme en 2019 par exemple). La performance de 2020 témoigne donc d'une collecte supérieure à la moyenne.

Additionnés, le Livret A et le LDDS engrangent une collecte nette de 1,28 milliard d'euros en septembre, plus de deux fois moins qu'en août. Sur l'ensemble de l'année par contre, elle atteint 32,74 milliards. Un record là aussi. À fin septembre, 443,7 milliards d'euros étaient placés au total sur les deux, soit une hausse d'environ 8% sur un an. Un montant en constante progression chaque mois depuis le début de l'année. À titre de comparaison, sur l'ensemble de l'année 2019, cette somme a atteint 410,9 milliards d'euros.

Lire aussi : Livret A : les effets post-Covid continuent à affecter l'épargne des Français

Pour rappel, le Livret A finance essentiellement le logement social, tandis que le LDDS est dédié à l'économie sociale et solidaire ainsi qu'aux économies d'énergie dans les logements. Début septembre, le gouvernement a également annoncé que l'épargne placée sur les placements réglementés, en premier lieu le Livret A, pourra servir à d'autres fins que ses destinations actuelles pour soutenir notamment des projets dans le cadre de la transition écologique et énergétique, la santé ou encore le tourisme.

Considéré comme un placement refuge, le Livret A est le deuxième préféré des Français derrière l'assurance vie et devant le plan épargne logement et l'épargne salariale. 55 millions de Français de tous âges confondus en posséderaient un d'après la Caisse des Dépôts, avec une moyenne de 4 800 euros par livret. Il garantit un taux d'intérêt de 0,5% par an, a connu un succès historique dans le contexte d'incertitudes économiques et sanitaires, contrastant avec une forte décollecte sur les contrats d'assurance vie.

(Avec AFP)

Lire aussi : Livret A et LDDS : un très bon cru 2019 à 16,5 milliards d'euros

3 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 22/10/2020 à 13:04
Signaler
Toutefois, observe Alain Tourdjman, ce mouvement n'est pas généralisé. Selon le dernier baromètre de l'épargne et des placements de BPCE, réalisé fin avril, un gros tiers des épargnants interrogés ont en effet déclaré avoir augmenté leur épargne alor...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.